Grammaire française Participe passé

16791112573

Réponses

  • Oui oui Jehan cela me convient. Merci beaucoup
    J'ai une autre question.

    J'ai rempli un document par des informations qui peuvent être erronées ou incomplètes. J'envoie ce document à un expert pour qu'il vérifie ce que j'ai écris dedans.

    Je lui ai expliqué ce que j'ai écris et à la fin je lui ai dis ça: "...et c'est à vous de voir s'il y on a des choses à rajouter ou à modifier."

    est- elle correcte cette dernière phrase?

    Merci
  • lyndasofsof a écrit:
    "...et c'est à vous de voir s'il y on a des choses à rajouter ou à modifier." est- elle correcte cette dernière phrase?
    Merci
    À vous de voir les modifications éventuelles à apporter.
    Si tu souhaites garder ta phrase: c'est à vous de voir s'il y a des choses à rajouter ou à modifier.
  • En fait je voulais eviter le mot "choses", il me semble que je dois pas l'utiliser dans ce contexte non?. Donc, je préfère ta phrase à toi sondusilence.

    merci
  • JehanJehan Modérateur
    Oui. Plus précisément, la première :

    À vous de voir les modifications éventuelles à apporter.
  • Bonsoir,

    On pourrait proposer aussi : « Je vous laisse le soin d'apporter les modifications nécessaires. »

    Muriel
  • Ou "Merci (ou je vous prie) de m'indiquer les modifications et compléments à apporter.
    Le "à vous de voir" est familier, et utilisé plutôt envers quelqu'un avec lequel on est en opposition : Vous ne me croyez pas ? A vous de voir.
  • Anne345 a écrit:
    Ou "Merci (ou je vous prie) de m'indiquer les modifications et compléments à apporter.
    Le "à vous de voir" est familier, et utilisé plutôt envers quelqu'un avec lequel on est en opposition : Vous ne me croyez pas ? A vous de voir.
    Votre remarque me plait beaucoup, mais je propose plutôt ça:
    "Merci (ou je vous prie) d'apporter les modifications nécessaires".

    Que vous en dites?
  • C'est juste. Tu peux valider
  • sondusilence a écrit:
    C'est juste. Tu peux valider
    :)
  • Bonjour,

    Je veux exprimer l'information suivante mais d'une autre manière en utilisant "j'ai la compétence ......".

    L'information est:"Je suis compétent en programmation java".

    Donc je l'i écris comme suit: "J'ai la compétence pour programmer en java".

    Ma phrase est-elle correcte?

    Merci pour toute aide.
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    J'écrirais :
    "J'ai la compétence nécessaire pour programmer en Java."
  • Bonjour à toutes et à tous,

    Il viendra dans deux jours;
    Il viendra deux jours après;
    Il viendra après deux jours.

    Est-ce que ces trois phrases sont toutes correctes et égales?

    Merci d'avance
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Il viendra dans deux jours.
    ( On compte les jours à partir de maintenant, du présent. Si aujourd'hui nous sommes mardi, il viendra jeudi.)

    Il viendra deux jours après.
    ( On compte les jours à partir d'un moment futur, mais pas du présent. Par exemple, à partir de vendredi prochain. Dans ce cas, deux jours après, ce sera dimanche.)
    On peut dire aussi, dans ce cas :
    Il viendra deux jours plus tard.
    Mais pas :
    Il viendra après deux jours.
  • Bonjour.
    Je ne sais pas s'il s'agit là de la bonne section, mais je n'avais pas vraiment envie de créer un nouveau sujet pour poser une question aussi stupide "

    C'est un problème que je rencontre avec le passé simple.

    On dit bien :
    "Il cria à pleins poumons pour exprimer sa douleur."

    Mais si le prénom personnel n'est plus "il", mais "je", alors cela deviendrait :

    "Je criai alors à pleins poumons pour exprimer ma douleur."

    Je trouve que cela sonne... faux.
    Est-il nécessaire de mettre "alors".
    Le passé simple est utilisé pour décrire une action passée, comme si nous assistions à la scène, non ? (Je pense m'être trompé, si tel est le cas, rectifiez-moi ")
  • JehanJehan Modérateur
    Bonsoir.

    Le mot "alors" n'est indispensable dans aucun des cas, mais rien n'empêche de le mettre.
    Je le trouve moins euphonique dans le cas de "cria alors", à cause de l'hiatus.

    Le passé simple ne décrit pas, il énumère les actions qui se succèdent.
    Et ce n'est sûrement pas "comme si nous assistions à la scène"...
    Pour mieux faire assister à la scène, on passe du passé simple au présent de narration, comme La Fontaine dans la fable bien connue :

    A la porte de la salle
    Ils entendirent du bruit :
    Le rat de ville détale ,
    Son camarade le suit.


    Au contraire, le passé simple présente les actions comme détachées du présent, ce qui le rend apte à énoncer les faits avec du recul, d'où une relative impression d' objectivité.
    Par contraste avec le passé composé, qui présente les actions passées comme rattachées au présent, avec un retentissement sur le présent.

    Je criai : On énonce un fait, sans plus. Constat d'historien.
    J'ai crié : C'est plus affectif... Ce fait a laissé des traces en nous, ressenties au présent, au moment où l'on parle.
  • Cela signifie donc que le passé simple n'a pas d'impact réel sur le présent, contrairement au passé composé. Je prends cela en note
    Je te remercie pour cette réponse rapide.
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, les faits passés évoqués par le passé simple sont présentés comme détachés du présent.
    Contrairement au passé composé... Ce n'est pas pour rien que l'auxiliaire du passé composé se conjugue au présent.
  • bonjour, pourriez vous m'aider, à plus clairement et mieux correctement formuler cette phrase, en français.

    Le contexte : il s'agit d'une personne qui lit sa lettre à haute voix, dans laquelle le scripteur lui pose une précise question.

    Et celle ci s'exclame à l'adresse de son voisin :

    "Il me demande de me figurer d'où se trouve représenté le symbole du sexe du personnage Tintin."?

    C'est donc la phrase à me corriger.

    Je vous en remercie d'avance

    cordialement

    Christian
  • JehanJehan Modérateur
    Bonjour.

    Peut-être ceci ?

    Il me demande de me figurer de trouver par quel symbole le sexe du personnage "Tintin" serait représenté.

    Quant à la réponse... Ce ne serait pas la houppette ? Très freudien, la houppette... ;)
  • Bonjour,

    Je me demande si cette phrase est correcte :

    "Il n'y a pas de doute que C.Schmitt est le véritable fils spirituel de M.Weber."

    Je la trouve bizarre, mais je ne saurais pas dire pourquoi...
    Après consultation du Grévisse je ne vois pas de raison valable de mettre le verbe être au subjonctif. Et même en remplaçant "est" par "soit", elle me paraît bizarre.

    Si on remplace "Il n'y a" par "Ça ne fait" c'est tout de suite plus naturel je trouve. Mais dans ce cas je dirais spontanément "...C.Schmitt soit le véritable fils...".


    Qu'en pensez-vous ?
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.