Fiches méthode Bac de français 2020

Afin d'améliorer mon approche du cours prochain de français sur les figures de styles, j'aimerais avoir la liste complète de ces dernières et leurs définitions.
Merci beaucoup.
Julien
Mots clés :
«134567

Réponses

  • Je te conseille un petit livre de la collection Lettres 128 de C. FROMILHAGUE Les Figures de Styles qui ne coûte pas très cher. Un autre petit dictionnaire incontournable Le Gradus.
  • préfère le dico de rhétorique et celui de poétique au livre de poche que l'incompréhensible et incomplet gradus.
    sinon celui de fromilhague est excellent il est vrai.
  • Bonjour !

    Je crois que j'ai quelque chose qui t'intéresserait...
    http://philippeamen.canalblog.com/docs/cliquez_sur_ce_lien_pour_visualiser_la_fiche_30_procedes_de_style.doc
    Voilà pour toi ! ;) C'est mon professeur de français (en personne !) qui fait ça lui-même.

    Bonne soirée !
  • S'il vous plaît, j'ai besoin d'aide sur deux exercices à propos de figures de style.

    Le premier, c'est :
    Il rayonne ! il jette sa flamme
    Sur l'éternelle vérité !
    Il la fait resplendir pour l'âme
    D'une merveilleuse clarté.
    Il inonde de sa lumière
    Ville et désert, Louvre et chaumière

    [...]
    Quelles sont les figures de style ?
    Quelle signification donnez-vous aux deux derniers vers ?
  • Sur ce site vraiment très bien fait, tu as toute une page Figures de style et leurs déf... Bonne recherche !
  • Bonjour à tous je suis nouveau ici et je voudrais de l'aide pour trouver une figure de style pour chaque phrase en dehors de l'hyperbole.
    Les phrases sont les suivantes :

    - " Tous les pauvres mortels, sans nulle exeption. "
    - " Tout le monde en convient, et nul n'y contredit. "

    Les phrases sont extraites de la pièce de théâtre de Molière, Le Misanthrope.

    Je vous en remercie d'avance.
  • Bonsoir,
    Je ne suis pas ferré en figures de style.
    Dans les deux énoncés, la seconde partie constitue, quant au sens, un redoublement de la première : redondance, me semble-t-il.
    Corrélats : réduplication, battologie, verbiage, périssologie, pléonasme.
    Voyez le TLFI pour en savoir plus.
  • Merci beaucoup mais il me faut 2 figures de styles différentes, il en manque une :D. je te remercie encore.
    .
  • As-tu regardé sur ce site la page des Figures de style ?
  • Oui j'ai regardé mais je ne sais pas laquelle convient.
  • Bonjour,

    Je n'arrive pas à trouver ce que sont ces trois figures de style...

    Les voici :

    "On connaît le boulevard des Filles-du-Calvaire ; on ne connaît pas assez le calvaire des filles du boulevard"

    "Nous demandons à notre aimable clientèle de bien vouloir ouvrir leurs sacs à la sortie"

    "Sur ces paroles, il pique des deux"

    Merci beaucoup car je sèche totalement.
  • Regarde la page des figures de style sur le site, il y a toutes les définitions. Et ainsi tu pourras en découvrir d'autres :)
  • Oui mais je n'arrive pas à trouver ces 3 là ! :(
  • Je ne peux pas plus t'aider, ne connaissant pas leurs appellations ; mais Jean-Luc s'il passe par là pourra peut-être t'éclairer
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Gabrielle,
    " On connaît le boulevard des Filles-du-Calvaire; on ne connaît pas assez le calvaire des filles du boulevard"
    Contrepèterie ou contrepet
    La contrepèterie intervertit des lettres ou des syllabes. Ici des mots.
    "Nous demandons à notre aimable clientèle de bien vouloir ouvrir leurs sacs à la sortie"
    L'anacoluthe est une incohérence de construction, une rupture dans la construction première de la phrase. Clientèle → leurs sacs. Il aurait fallu dire "nos clients"...
    "Sur ces paroles, il pique des deux"
    Ou un présent de narration dans un récit au passé : accélération de l'action. Mais je ne connais pas le contexte.
    Ou une ellipse : il pique des deux (sous-entendu éperons)
  • Merci Jean-Luc je n'avais jamais compris l'origine de cette expression "piquer des deux" :lol:
  • Bonjour,

    J'ai lu la fiche du site sur les figures de style, mais je n'arrive pas à trouver quelles sont ces deux figures là :

    "Que le bombardement eût cessé avait fait naître l'espoir" C'est une antonomase ?

    et

    "Quand je revins près de Sylvie, je m'aperçus qu'elle pleurait" C'est une allitération, non ?

    merci à vous
    G.
  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    Bonsoir Gabrielle,

    "Que le bombardement eût cessé avait fait naître l'espoir" n'est pas une antonomase : figure de style par laquelle un nom propre (ou une périphrase énonçant sa qualité essentielle), est utilisé comme nom commun, ou inversement.

    Alors ? La réponse est délicate.
    C'est une figure de style qui joue sur l'ordre des termes.
    Je dirais une hyperbate,
    ici
    ou une anastrophe

    parce que dans la langue ordinaire, la principale précède la subordonnée :
    "L'espoir renaissait parce que les bombardements avaient cessé".
    Or ici, la subordonnée causale devient sujet et passe en tête.
    Ce bouleversement met en valeur la cause et produit le rejet du mot espoir, lui aussi distingué par sa position finale. L'effet est double.

    " Quand je revins près de Sylvie, je m'aperçus qu'elle pleurait" est une
    allitération ou une harmonie imitative (Q, R, P, V) exprimant la douleur.
  • Merci Jean-Luc !

    Et "Richelieu méprise trop les hommes pour se soucier de l'opinion publique" c'est un ressassement ?

    et "Il a suffi que la lumière s'allume pour que l'odeur de la crypte change" quelle est cette sorte de figure ? Je dirais une figure de mots, mais laquelle...

    Merci beaucoup monsieur
  • "Il a suffi que la lumière s'allume pour que l'odeur de la crypte change"
    Il y a ici une dérivation dans l'utilisation des deux mots (de la même famille) "lumière" et "s'allume".
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.