Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

145791018

Réponses

  • bonjour, tu ne precises pas quel niveau d'etudes tu as ...
    les matieres sont latin lv2 litterature comparée littérature francaise linguistique

    je suis actuellement en prepa licence via la formation a distance de l'universite de nantes
    on nous martelle que le plus important est de savoir s'organiser, connaitre la methodo de dissert et du commentaire composé
    bon courage
  • lilie34, si personne ne t'as répondu, c'est sans doute que personne ne suit cette licence sur Toulouse.
    Tu peux trouver les programmes sur le site de la fac, avec des options plus nombreuses que celles qu'annonce liloo.
    Il est parfois indiqué une bibliographie, et quelques livres à lire avant le rentrée.
  • Merci pour vos réponses.J'ai déjà consulté le site du sed où tout le programme est décrit.Je cherchais seulement des personnes intéressées par une première année de lettres modernes sur Toulouse pour partager l'expérience.Voilà... ...je précise une première année par correspondance.Bonne soirée à tous.
  • Bonjour Lilie
    Je suis actuellement en 1ère année LM à Bordeaux, par correspondance.
    Première chose : te procurer, le plus tôt possible, le programme de l'année. A titre indicatif sur Bdx le programme est disponible dès la fin juillet/début août pour la rentrée de septembre (le programme et la bibliographie correspondante), encore faut-il le savoir et savoir où le trouver...
    A partir de là : lire, et surtout relire, les oeuvres au programme.
    Et dès que tu as les premiers cours, bosser, le plus régulièrement possible, toutes les matières. Eviter le "bachotage", pratique lorsqu'il faut rendre un devoir mais dangereux sur la durée.
    Quand à travailler à plusieurs, dans la pratique c'est difficilement envigeable car si on s'inscrit en télé-enseignement, par définition c'est qu'on est soit loin, soit qu'on bosse, soit qu'on a des prbmes de santé,...
    Bon courage.
  • Bonjour à tous !

    Je réfléchis actuellement à une possible reprise d'études à la rentrée 2009 : première année de licence moderne à distance (je suis actuellement salariée à plein temps). J'ai quitté la fac depuis quelques années déjà.

    Etant sur Bordeaux, je suis fortement intéressée par le message d'Acanthe :pourrais tu si cela ne te dérange pas, me communiquer le programme de l'année à Bordeaux? Ou m'indiquer où il est situé? (j'ai cherché sur leur site mais je n'ai rien trouvé).

    J'aimerai également avoir ton avis sur la formation à distance fournie par l'université de Bordeaux : est elle bien faite, sérieuse ?
    Si quelqu'un d'autre est actuellement en formation à distance de lettres modernes sur Bordeaux, qu'il se manifeste !!

    Merci d'avance pour vos réponses.
  • Bonjour à tous,
    Luciole79 a écrit:
    Je réfléchis actuellement à une possible reprise d'études à la rentrée 2009 : première année de licence moderne à distance (je suis actuellement salariée à plein temps). J'ai quitté la fac depuis quelques années déjà.
    Oh, je suis dans le même cas que toi. En effet, je bosse à pleins temps mais à la différence de toi, je suis actuellement en DAEU (cours du soir). Donc j'espère obtenir ce fameux diplôme et ensuite j'aimerais énormément commencer une licence de lettres. Donc pourquoi pas par correspondance ?

    J'ai lu beaucoup d'infos et je suis soulagée que cela se fasse. Je vais regarder ton lien Anne345 !
  • Merci pour la réponse très rapide de Anne345 concernant le programme sur Bordeaux!
    Cependant en fouillant dans le forum, j'ai pu lire de très mauvais échos sur la fac de bordeaux par correspondance... Ce qui ne m'étonne guère car j'ai déjà été inscrite dans cette fac pour une toute autre filière (préparation à un examen) dont le suivi et l'organisation était déplorable... Bref, j'ai vu que Poitiers lançait une formule à distance qui a l'air très bien, c'est plus cher, mais peut-être plus sérieux?
    J'avoue que j'hésite encore à me lancer : j'adore les livres, le français, mais cependant je ne vois pas quelle reconversion professionnelle peut être envisagée avec une licence de lettres modernes, étant donné que je ne suis absolument pas attirée par l'enseignement. J'ai remarqué ici que beaucoup se tournaient vers ces études avec l'ambition d'enseigner. Les motivés qui suivaient vos études de lettres à distance, qu'envisagez-vous professionnellement ensuite ?
  • Les concours de la fonction publique, par exemple, sont accessibles. Les métiers du livre (bibliothécaire ou bien documentaliste) aussi.

    Je regarde un peu les facs qui proposent ce type de licence par correspondance et je viens de tomber sur ceci :
    http://sed.univ-tlse2.fr/

    Quelqu'un a déjà suivi un enseignement à distance via la fac de Toulouse ? Quel est votre avis si c'est le cas ? Merci d'avance pour vos réponses.
  • Bonjour,

    je souhaite enseigner (professeur des écoles)
  • Luciole, la question est : que veux-tu faire en fait ? et ce, compte-tenu de ton âge également car reprendre des études par correspondance signifie qu'elles risquent de prendre plus de temps. Perso, à 45 ans, pas question d'enseignement (ce que je regrette d'ailleurs), je fais donc ça... pour le plaisir.
    Si j'avais été plus jeune j'aurais envisagé soit l'enseignement, soit une licence complétée ensuite d'un DUT métiers du livre orientation librairie (l'autre option étant biblio/documentaliste) pour envisager de bosser en librairie spécialisée.

    (Bdx III pas top en effet. Mais bien pratique... quand il faut aller passer les exam' !)
  • Acanthe, quand tu dis Bordeaux III "pas top", peux tu préciser ce que cela recouvre concrètement comme insuffisances? Car effectivement point de vue pratique (déplacement inscription, examens etc) il est vrai que je ne peux pas trouver mieux !
    Pour l'instant j'ai regardé d'autres formations à distance, comme Toulouse, Poitiers, Paris III mais ne sachant pas si elles sont plus sérieuses...?
    Pour ma part, j'ai 29 ans, un DEA droit public en poche, je suis fonctionnaire territoriale depuis 5 ans et je tentais l'année dernière la prépa avocat à la fac de Bordeaux. Un univers assez éloigné des lettres ! Cependant j'ai toujours adoré les lettres : j'ai un bac L, sur conseil de ma prof de lettres j'avais déposé un dossier d'inscription en hypokhâgne AL, accepté cette année là (1997) mais des problèmes financiers et autres ont fait bifurqué ma voie. Je me suis inscrite "par hasard" en droit et je dois bien avouer que cette discipline m'a plu !!
    Maintenant j'ai envie de revenir à mes premières amours déjà pour me faire plaisir, me cultiver...mais si cela pouvait en plus déboucher sur une reconversion professionnelle, ce serait encore mieux ! Je suis assez attirée par les métiers du livre, les librairies, les bibliothèques. L'enseignement effectivement ne m'attire guère (surtout pas en primaire ni collège, le lycée plus mais à ce niveau il faut l'agreg donc c'est pas la peine...) Voilà l'état de mes réflexions!
  • Tout d'abord, voici le lien vers l'IUT librairie qui propose prochainement une journée porte ouverte :
    http://www.iut.u-bordeaux3.fr/

    Ensuite, ce que j'entends pas "pas top" c'est que la fac met à notre disposition un très outil web pour recevoir et envoyer nos cours, comprenant système de messagerie, calendrier, forum... très simple et très pratique. Et ça s'arrête quasiment là. Les profs, sensés communiquer avec nous ne le font pas (sauf la prof de latin, qui est très sympa et qui s'investit bcp auprès de nous), ne répondent pas à nos sollicitations par mail, ne viennent pas sur le forum. Plus grave, les cours que nous recevons sont réduits au strict minimum, ne sont même pas le reflet des cours magistraux donnés à la fac ! En UE d'espagnol il n'y a même pas de cours, juste les devoirs... En linguistique le deuxième devoir que nous avions à rendre nous est revenu corrigé la veille de l'exam, avec des corrections au crayon à papier quasiment illisibles... J'ai alerté la responsable de l'UFR, et n'ai jamais reçu de réponse à mon mail.
    Il faut donc être extrêmement motivé(e), et assez mature pour pallier par ses propres recherches à l'insuffisance de ce qui nous est fourni. Ceci dit, pour une matière comme la grammaire syntaxique, la bonne volonté ne suffit pas forcément à remplacer l'explication d'un prof :-/
    J'ai toutefois passé les exams dont j'attends avec impatience les résultats car malgré ces problèmes le niveau à atteindre (latin, littérature) n'est pas insurmontable, au moins en première année.
    Voili voilou !
  • Merci pour ta réponse rapide Acanthe ! Même s'il est vrai que ta description me fait un peu plus hésiter encore sur l'inscription à Bordeaux III...
    J'ai l'habitude de travailler seule, et de me tenir à un planning de travail chargé, cependant un manque aussi flagrant de soutien des profs risque d'être pénalisant sur des matières complexes où les explications, le tutorat sont, je pense, irremplaçables, même pour les élèves doués !
    Malgré le côté pratique de Bordeaux, je vais continuer de me renseigner sur les autres sites de formations à distance : si des personnes ont vécu une expérience réussie notamment au niveau de l'encadrement et du suivi, les témoignages sont les bienvenus!
    J'espère en tout cas que les partiels auront marché pour toi !
    Le DUT a l'air intéressant, surtout la possibilité de le faire en un an!
  • Bonjour

    Y en a-t-il parmi vous qui soit au CEMU de Caen ?

    Flo
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.