Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

11214161718

Réponses

  • Selon la plaquette http://www.univ-paris3.fr/medias/fichier/2014-2015-enead-lm-l-et-m_1411464322668.pdf à Paris 3, les examens ont lieu en mai pour les deux semestres, et, comme pour les étudiants en présentiel, les rattrapages des deux semestres ont lieu en juin.
    Ce qui permet normalement de s'organiser pour éviter des collisions avec les examens d'une autre licence.
  • Merci ! Ce qui est quand même angoissant c'est la distance. Au minimum 250 kilomètres, au maximum 300 à faire pour les partiels. C'est particulièrement dommage qu'il n'y ait pas plus près de Lille 3.
  • Bonjour à tous,
    Je sollicite votre aide pour obtenir quelques renseignements sur l'enseignement à distance...
    Je souhaite l'année prochaine m'inscrire en Licence 3 de Lettres Modernes à distance en parallèle de mon master 1 d'Histoire Recherche. La licence proposée par Paris III a retenu mon attention car j'ai cru comprendre qu'elle fonctionnait sur le principe du contrôle continu avec des devoirs à renvoyer qui comptent pour l'obtention du diplôme en plus des examens sur table à la fin de l'année, contrairement à d'autres universités (Dijon, Toulouse etc) où les évaluations sont exclusivement terminales.
    Connaissez-vous d'autres universités que Paris III qui fonctionnent selon le principe du contrôle continu?
    Est-il difficile d'être admis à Paris III, sachant que j'ai obtenu mes deux premières années de LM dans une université de province grâce à mes deux années de classes préparatoires?
    Savez-vous si le CROUS paye les frais liés à l'inscription(je suis boursière)?
    J'attends vos réponses... Merci pour votre aide!
  • Bonjour,

    Je suis inscrite en L1 Lettres modernes par correspondance avec l'université Paul Valéry de Montpellier. Les cours ne vont pas tarder à commencer et je me pose quelques questions.
    - Au cours des examens, doit-je m'attendre à passer des oraux ?
    - Quand doit-on se présenter pour les examens ? Et ce qu'on passe tout en une seule fois où doit-on se rendre deux fois à la fac dans l'année ?
    - Combien d'heures de travail consacrez vous par jour à vos cours ?
    - Quels sont les UE disponibles en première année ?

    Si quelqu'un a fait des études par correspondance avec cette fac j'aimerai beaucoup lire des témoignages.
    Merci :)
  • Bonsoir Lunna,

    Cela me rassure de trouver une personne dans la même situation que moi .

    Je suis inscrite moi aussi en licence première année de lettres modernes par correspondance à l'université de Montpellier cette année.

    As tu déjà reçu les cours ?

    Moi pas encore car j'ai eu un soucis avec les inscriptions.

    Si tu veux on pourrait prendre contact pour s'entraider durant cette année scolaire

    Bonne soirée
  • Bonsoir à tous,

    Je serais très intéressé par l'aventure de la L1 de lettres modernes par correspondance.
    J'ai une formation certes universitaire mais pas du tout littéraire (Bac S, ...).
    Par ailleurs mes horaires professionnels (de l'ordre de 60 heures par semaine) me laissent peu de temps libre.
    Pour tout dire, je suis assez tenté de passer de la lecture de classiques selon mes envies à quelque chose de plus structuré et constructif, mais reste néanmoins conscient du caractère en partie utopique de ce projet (j'ai par ailleurs deux enfants en bas âge...).
    Je viens de lire l'intégralité de ce fil de discussion sur l'enseignement à distance et mon choix, pour des raisons géographiques, se porterait plutôt vers le SED de Toulouse (quand même 4 heures de route aller-retour).
    Afin d'évaluer très précisément la charge de travail à fournir, et de ne pas me lancer dans une entreprise vampirisatrice, je souhaiterais savoir si l'un d'entre vous serait intéressé pour me vendre ses cours de L1 Lettres modernes de cette université.

    Je vous remercie par avance
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Bonsoir,
    cannv a écrit:
    Pour tout dire, je suis assez tenté de passer de la lecture de classiques selon mes envies à quelque chose de plus structuré et constructif, mais reste néanmoins conscient du caractère en partie utopique de ce projet (j'ai par ailleurs deux enfants en bas âge...).

    Cela n'a rien d'utopique mais que je comprenne bien: souhaitez-vous le diplôme ou répondez-vous simplement à un besoin de savoir et à un goût pour la littérature?
    Un emploi du temps de licence comporte en général 15 à 25h de cours et de td + le travail personnel qui n'est pas négligeable...Quelques rares heures de temps libre me semblent bien justes pour valider sereinement une licence..
    S'il s'agit juste d'une question de curiosité et d'érudition on devrait pouvoir vous recommander un certain nombre d'ouvrages :)
  • Bonjour Titania,

    Merci de l'intérêt que vous portez à mon message.
    Initialement, mon projet vient d'un goût assez tardif pour la littérature (jeune, je suis tombé dans le piège des médias et des jeux vidéo, donc assez peu de lectures, mais pour autant que je me souvienne, un intérêt sous-jacent pour les sciences humaines - peu après le bac, je me souviens avoir acheté quelques livres comme Initiation à la philosophie de Caratini, qui ne m'a pas intéressé (et que je trouve toujours illisible, quand on le compare à l'étonnement philosophique de Jeanne Hersch ou à l'histoire de la philosophie occidentale de Bertrand Russell).
    Par ailleurs, je me souviens que ma prof de français de première m'avait fait inscrire au concours général de français, mais rétrospectivement, compte tenu de mon manque de culture, je n'avais aucune chance d'y faire quoi que ce soit...
    Puis les études scientifiques et une vision du monde assez positiviste induite par celles-ci.
    Maintenant que je suis installé dans ma vie professionnelle, je reprends là où je l'avais laissé l'intérêt pour les sciences humaines, en débutant comme amateur.
    La grille de lecture de l'amateur est une grille hédoniste, et je sens que celle-ci me fait passer à côté d'un certain nombre de choses. Je lis des classiques français et étrangers (Cervantes, Flaubert, Proust, Céline, Lewis, ...) parce qu'il est de notoriété publique que ces livres sont bons, mais je n'ai pas toujours le sentiment de comprendre pourquoi (entendons-nous bien: quand je lis Proust, je suis sidéré devant l'ampleur de l'entreprise et la précision dans le détail). De la même façon, quand je feuillette au passage un produit estampillé "produit culturel contemporain de masse", je sens bien que c'est mauvais, mais je n'ai pas de méthode de commentaire composé (ou de critique) qui me permette de détailler plus cette sensation. Je trouve cela assez frustrant.
    J'ai acheté quelques ouvrages pour m'initier à la narratologie, mais je les trouve plutôt arides...
    Récemment, je me suis inscrit au MOOC de l'ENS sur les problèmes métaphysiques à l'épreuve de la politique, et j'ai constaté que le fait de lire dans un environnement encadré était plus enrichissant qu'une pratique solitaire d'amateur.
    En littérature, je suis les cours d'Antoine Compagnon au collège de France, mais les enregistrements sont souvent coupés avant la fin.

    Voilà les raisons qui me poussent à vouloir aller plus loin.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Je ne suis pas sûre qu'une licence de lettres comble vos attentes mais elle vous donnera toujours un bagage de base:
    L'enseignement en licence est assez technique : grammaire, stylistique, linguistique, dissertation, commentaire linéaire, composé et comparé... Pendant trois ans cela peut sembler un peu aride et décourageant et - à mon avis - cela ne répondra pas à vos attentes immédiates.
    Il me semble que des séminaires de master - pour rester dans l'univers universitaire - seraient plus indiqués dans votre cas car vous semblez sensibles à la valeur et aux problématiques inhérentes à la littérature, la culture et aux sciences humaines en général...seulement voilà, pour que ce soit pleinement enrichissant, les pré-requis de la licence ne sont pas de trop...
  • Bonjour, j'étais et suis encore pour quelques mois en classe d'hypokhâgne. Cette première année m'a permis d'affiner mon projet pro toutefois je suis confrontée à un problème.

    Je compte entamer un double cursus l'année pro, une des formations se trouve hors fac, et une en fac (en l’occurrence une L2 de lettres mo). Je vais assister en présentiel à la formation hors fac et souhaite demander une L2 de lettres mo à distance. Mais le problème se pose au niveau des partiels : que faire si mes deux exams tombent en même temps? Cela est-il déjà arrivé à qq sur ce forum? Peut-on demander un report d'examen à la fac? (à savoir que je suis boursière et soumise au régime d'exam continu également)
    Est-ce possible de passer un partiel à la session de rattrapage sans que cela compte comme un rattrapage?
    Si non, passer ses partiels à la session de rattrapage empêche-t-il d'obtenir une mention à sa licence?

    Je me suis évidemment renseignée auprès des facs qui m'intéressent, mais aucune n'a su me donner une réponse à toutes mes questions c'est pourquoi je m'adresse à vous.

    Merci d'avance à tous ceux qui prendront le temps de se plonger dans l'administratif compliqué de la faculté et de ses étudiants parfois pénibles et emm... :D
  • Bonjour cr0ustibat (compatriote lyonnaise !),

    Quelles sont les facs auprès desquelles tu t'es renseignée ? J'ignore comment ça se passe ailleurs mais à l'ENEAD (Paris 3 Sorbonne Nouvelle) les partiels sont en mai et il faut prévoir presque trois semaines de présence pour tous les passer. Tu peux tout à fait ne passer que les rattrapages (en juillet, sur deux semaines) dans les mêmes conditions qu'en première session et je n'ai jamais entendu dire que ça influe sur la mention ; cela implique seulement que tu passes automatiquement en régime contrôle final puisque tes notes de l'année sont remises à 0.
  • Bonjour cr0ustibat (compatriote lyonnaise !),

    Quelles sont les facs auprès desquelles tu t'es renseignée ? J'ignore comment ça se passe ailleurs mais à l'ENEAD (Paris 3 Sorbonne Nouvelle) les partiels sont en mai et il faut prévoir presque trois semaines de présence pour tous les passer. Tu peux tout à fait ne passer que les rattrapages (en juillet, sur deux semaines) dans les mêmes conditions qu'en première session et je n'ai jamais entendu dire que ça influe sur la mention ; cela implique seulement que tu passes automatiquement en régime contrôle final puisque tes notes de l'année sont remises à 0.
    Merci beaucoup de ta réponse rapide!
    Je me suis renseignée auprès de Paris III justement, mais j'ai la sensation qu'on m'a répondu avec un message déjà tout fait car ça n'avait que peu de rapport avec ce que j'ai envoyé. J'ai également envoyé des mails à Dijon, Paris X, Caen, Aix-Marseille, Rennes, Bordeaux, Montpellier... en gros toutes les facs qui proposent une L2 de lettres mo à distance. Toutes ne m'ont pas encore répondu donc j'attends... J'aimerais mieux aller à Paris III ou Paris X, pour des raisons d'accessibilité et des programmes qui semblent cools. (latin, etc...)

    Trois semaines de présence? J'ai failli m'étrangler! Donc c'est sûr, je ne pourrai pas prendre 3 semaines...
    Par contre pour les notes de l'année remises à 0, c'est embêtant. Cela veut-il dire que mes devoirs envoyés par courriers toute l'année ne vont pas compter? J'ai peur que ça ne colle pas avec la bourse du CROUS qui les exige... :/

    Je n'ai absolument aucune connaissance en matière de fac, tout ça me semble obscur et pourtant il va bien falloir que je trouve une solution ^^
  • Bonjour à tous,

    J'envisage sérieusement de m'inscrire en licence de Lettres modernes en septembre 2015.
    Cette envie qui serait même un besoin me poursuit depuis plusieurs mois.
    Après une maîtrise en espagnol LLCE, j'ai arrêté mes études pendant 3 ans avant de me tourner vers un BTS Assistante de Direction.
    Ma situation professionnelle ne me déplait pas, mais je sens qu'il me manque quelque chose. De nature curieuse, j'ai toujours aimé les études, découvrir. Et par dessus tout, j'aime lire. J'ai abandonné l'université pour des raisons (mauvaises) qui seraient très difficiles à expliquer ici, et ce n'est pas le sujet.
    J'aime la littérature, j'aime la langue française et je veux me plonger dans cet univers.
    Étudier à distance en étant salariée ne me fait pas peur, je me pose surtout des question sur l'organisation des facs.
    J'hésite entre Paris 3 et Dijon, les programmes sont alléchants. Pour Paris 3, j'ai lu quelques avis assez négatifs sur la gestion des cours à distance.

    Est-ce que des étudiants qui auraient commencé la licence ou seraient en L2, L3 pourraient faire un retour sur l'organisation mise en place? Histoire d'avoir un point de vue "récent".

    Merci beaucoup pour vos réponses. :)
  • cr0ustibat a écrit:
    Trois semaines de présence? J'ai failli m'étrangler! Donc c'est sûr, je ne pourrai pas prendre 3 semaines...
    Par contre pour les notes de l'année remises à 0, c'est embêtant. Cela veut-il dire que mes devoirs envoyés par courriers toute l'année ne vont pas compter? J'ai peur que ça ne colle pas avec la bourse du CROUS qui les exige... :/

    En temps cumulé ça ne fait bien sûr pas trois semaines d'examens mais l'organisation de partiels pour tant de matières et tant d'étudiants est réellement problématique, et je suis déjà admirative qu'ils arrivent à caler 16 matières sur 12 jours travaillés...

    C'est ça, si tu passes au rattrapage tes devoirs de l'année ne comptent pas (à Paris 3 on rend de moins en moins les devoirs par courrier, on les poste en format doc directement dans un espace dédié sur la plateforme de cours). Quant au CROUS, c'est une grande question que je n'ai pas encore résolue (je t'envoie un message privé pour en discuter si tu veux).
  • Bonjour,

    Je me renseigne pour aller en Lettres Modernes à distance en Septembre prochain (je suis salariée). Je suis actuellement en Lettres Classiques à Lille 3 mais je loupe pas mal de cours et je souhaite dorénavant intégrer les lettres modernes.

    Je me suis renseignée dans pas mal d'universités et celle de Dijon me permettrais de passer de la L1 classiques à la L2 moderne (les autres universités demandent des dossiers).
    Si j'ai pas mon année, ce sera réglé, j'irais en L1 certainement dans l'université la plus proche (bien que Montpellier à l'air pas mal).
    Je cherche des gens qui comme moi vont aller en lettres modernes à la rentrée pour pouvoir s'entraider (pourquoi pas créer un groupe FB) ?

    Voilà :) (si au passage vous avez une fac à me conseiller plus qu'une autre pour l'enseignement à distance, je suis preneuse !)
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.