Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

17891113

Réponses

  • Bonsoir à tous,

    Je serais très intéressé par l'aventure de la L1 de lettres modernes par correspondance.
    J'ai une formation certes universitaire mais pas du tout littéraire (Bac S, ...).
    Par ailleurs mes horaires professionnels (de l'ordre de 60 heures par semaine) me laissent peu de temps libre.
    Pour tout dire, je suis assez tenté de passer de la lecture de classiques selon mes envies à quelque chose de plus structuré et constructif, mais reste néanmoins conscient du caractère en partie utopique de ce projet (j'ai par ailleurs deux enfants en bas âge...).
    Je viens de lire l'intégralité de ce fil de discussion sur l'enseignement à distance et mon choix, pour des raisons géographiques, se porterait plutôt vers le SED de Toulouse (quand même 4 heures de route aller-retour).
    Afin d'évaluer très précisément la charge de travail à fournir, et de ne pas me lancer dans une entreprise vampirisatrice, je souhaiterais savoir si l'un d'entre vous serait intéressé pour me vendre ses cours de L1 Lettres modernes de cette université.

    Je vous remercie par avance
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Bonsoir,
    cannv a écrit:
    Pour tout dire, je suis assez tenté de passer de la lecture de classiques selon mes envies à quelque chose de plus structuré et constructif, mais reste néanmoins conscient du caractère en partie utopique de ce projet (j'ai par ailleurs deux enfants en bas âge...).

    Cela n'a rien d'utopique mais que je comprenne bien: souhaitez-vous le diplôme ou répondez-vous simplement à un besoin de savoir et à un goût pour la littérature?
    Un emploi du temps de licence comporte en général 15 à 25h de cours et de td + le travail personnel qui n'est pas négligeable...Quelques rares heures de temps libre me semblent bien justes pour valider sereinement une licence..
    S'il s'agit juste d'une question de curiosité et d'érudition on devrait pouvoir vous recommander un certain nombre d'ouvrages :)
  • Bonjour Titania,

    Merci de l'intérêt que vous portez à mon message.
    Initialement, mon projet vient d'un goût assez tardif pour la littérature (jeune, je suis tombé dans le piège des médias et des jeux vidéo, donc assez peu de lectures, mais pour autant que je me souvienne, un intérêt sous-jacent pour les sciences humaines - peu après le bac, je me souviens avoir acheté quelques livres comme Initiation à la philosophie de Caratini, qui ne m'a pas intéressé (et que je trouve toujours illisible, quand on le compare à l'étonnement philosophique de Jeanne Hersch ou à l'histoire de la philosophie occidentale de Bertrand Russell).
    Par ailleurs, je me souviens que ma prof de français de première m'avait fait inscrire au concours général de français, mais rétrospectivement, compte tenu de mon manque de culture, je n'avais aucune chance d'y faire quoi que ce soit...
    Puis les études scientifiques et une vision du monde assez positiviste induite par celles-ci.
    Maintenant que je suis installé dans ma vie professionnelle, je reprends là où je l'avais laissé l'intérêt pour les sciences humaines, en débutant comme amateur.
    La grille de lecture de l'amateur est une grille hédoniste, et je sens que celle-ci me fait passer à côté d'un certain nombre de choses. Je lis des classiques français et étrangers (Cervantes, Flaubert, Proust, Céline, Lewis, ...) parce qu'il est de notoriété publique que ces livres sont bons, mais je n'ai pas toujours le sentiment de comprendre pourquoi (entendons-nous bien: quand je lis Proust, je suis sidéré devant l'ampleur de l'entreprise et la précision dans le détail). De la même façon, quand je feuillette au passage un produit estampillé "produit culturel contemporain de masse", je sens bien que c'est mauvais, mais je n'ai pas de méthode de commentaire composé (ou de critique) qui me permette de détailler plus cette sensation. Je trouve cela assez frustrant.
    J'ai acheté quelques ouvrages pour m'initier à la narratologie, mais je les trouve plutôt arides...
    Récemment, je me suis inscrit au MOOC de l'ENS sur les problèmes métaphysiques à l'épreuve de la politique, et j'ai constaté que le fait de lire dans un environnement encadré était plus enrichissant qu'une pratique solitaire d'amateur.
    En littérature, je suis les cours d'Antoine Compagnon au collège de France, mais les enregistrements sont souvent coupés avant la fin.

    Voilà les raisons qui me poussent à vouloir aller plus loin.
  • Titania91Titania91 Modérateur
    Je ne suis pas sûre qu'une licence de lettres comble vos attentes mais elle vous donnera toujours un bagage de base:
    L'enseignement en licence est assez technique : grammaire, stylistique, linguistique, dissertation, commentaire linéaire, composé et comparé... Pendant trois ans cela peut sembler un peu aride et décourageant et - à mon avis - cela ne répondra pas à vos attentes immédiates.
    Il me semble que des séminaires de master - pour rester dans l'univers universitaire - seraient plus indiqués dans votre cas car vous semblez sensibles à la valeur et aux problématiques inhérentes à la littérature, la culture et aux sciences humaines en général...seulement voilà, pour que ce soit pleinement enrichissant, les pré-requis de la licence ne sont pas de trop...
  • Bonjour, j'étais et suis encore pour quelques mois en classe d'hypokhâgne. Cette première année m'a permis d'affiner mon projet pro toutefois je suis confrontée à un problème.

    Je compte entamer un double cursus l'année pro, une des formations se trouve hors fac, et une en fac (en l’occurrence une L2 de lettres mo). Je vais assister en présentiel à la formation hors fac et souhaite demander une L2 de lettres mo à distance. Mais le problème se pose au niveau des partiels : que faire si mes deux exams tombent en même temps? Cela est-il déjà arrivé à qq sur ce forum? Peut-on demander un report d'examen à la fac? (à savoir que je suis boursière et soumise au régime d'exam continu également)
    Est-ce possible de passer un partiel à la session de rattrapage sans que cela compte comme un rattrapage?
    Si non, passer ses partiels à la session de rattrapage empêche-t-il d'obtenir une mention à sa licence?

    Je me suis évidemment renseignée auprès des facs qui m'intéressent, mais aucune n'a su me donner une réponse à toutes mes questions c'est pourquoi je m'adresse à vous.

    Merci d'avance à tous ceux qui prendront le temps de se plonger dans l'administratif compliqué de la faculté et de ses étudiants parfois pénibles et emm... :D
  • Bonjour cr0ustibat (compatriote lyonnaise !),

    Quelles sont les facs auprès desquelles tu t'es renseignée ? J'ignore comment ça se passe ailleurs mais à l'ENEAD (Paris 3 Sorbonne Nouvelle) les partiels sont en mai et il faut prévoir presque trois semaines de présence pour tous les passer. Tu peux tout à fait ne passer que les rattrapages (en juillet, sur deux semaines) dans les mêmes conditions qu'en première session et je n'ai jamais entendu dire que ça influe sur la mention ; cela implique seulement que tu passes automatiquement en régime contrôle final puisque tes notes de l'année sont remises à 0.
  • Bonjour cr0ustibat (compatriote lyonnaise !),

    Quelles sont les facs auprès desquelles tu t'es renseignée ? J'ignore comment ça se passe ailleurs mais à l'ENEAD (Paris 3 Sorbonne Nouvelle) les partiels sont en mai et il faut prévoir presque trois semaines de présence pour tous les passer. Tu peux tout à fait ne passer que les rattrapages (en juillet, sur deux semaines) dans les mêmes conditions qu'en première session et je n'ai jamais entendu dire que ça influe sur la mention ; cela implique seulement que tu passes automatiquement en régime contrôle final puisque tes notes de l'année sont remises à 0.
    Merci beaucoup de ta réponse rapide!
    Je me suis renseignée auprès de Paris III justement, mais j'ai la sensation qu'on m'a répondu avec un message déjà tout fait car ça n'avait que peu de rapport avec ce que j'ai envoyé. J'ai également envoyé des mails à Dijon, Paris X, Caen, Aix-Marseille, Rennes, Bordeaux, Montpellier... en gros toutes les facs qui proposent une L2 de lettres mo à distance. Toutes ne m'ont pas encore répondu donc j'attends... J'aimerais mieux aller à Paris III ou Paris X, pour des raisons d'accessibilité et des programmes qui semblent cools. (latin, etc...)

    Trois semaines de présence? J'ai failli m'étrangler! Donc c'est sûr, je ne pourrai pas prendre 3 semaines...
    Par contre pour les notes de l'année remises à 0, c'est embêtant. Cela veut-il dire que mes devoirs envoyés par courriers toute l'année ne vont pas compter? J'ai peur que ça ne colle pas avec la bourse du CROUS qui les exige... :/

    Je n'ai absolument aucune connaissance en matière de fac, tout ça me semble obscur et pourtant il va bien falloir que je trouve une solution ^^
  • Bonjour à tous,

    J'envisage sérieusement de m'inscrire en licence de Lettres modernes en septembre 2015.
    Cette envie qui serait même un besoin me poursuit depuis plusieurs mois.
    Après une maîtrise en espagnol LLCE, j'ai arrêté mes études pendant 3 ans avant de me tourner vers un BTS Assistante de Direction.
    Ma situation professionnelle ne me déplait pas, mais je sens qu'il me manque quelque chose. De nature curieuse, j'ai toujours aimé les études, découvrir. Et par dessus tout, j'aime lire. J'ai abandonné l'université pour des raisons (mauvaises) qui seraient très difficiles à expliquer ici, et ce n'est pas le sujet.
    J'aime la littérature, j'aime la langue française et je veux me plonger dans cet univers.
    Étudier à distance en étant salariée ne me fait pas peur, je me pose surtout des question sur l'organisation des facs.
    J'hésite entre Paris 3 et Dijon, les programmes sont alléchants. Pour Paris 3, j'ai lu quelques avis assez négatifs sur la gestion des cours à distance.

    Est-ce que des étudiants qui auraient commencé la licence ou seraient en L2, L3 pourraient faire un retour sur l'organisation mise en place? Histoire d'avoir un point de vue "récent".

    Merci beaucoup pour vos réponses. :)
  • cr0ustibat a écrit:
    Trois semaines de présence? J'ai failli m'étrangler! Donc c'est sûr, je ne pourrai pas prendre 3 semaines...
    Par contre pour les notes de l'année remises à 0, c'est embêtant. Cela veut-il dire que mes devoirs envoyés par courriers toute l'année ne vont pas compter? J'ai peur que ça ne colle pas avec la bourse du CROUS qui les exige... :/

    En temps cumulé ça ne fait bien sûr pas trois semaines d'examens mais l'organisation de partiels pour tant de matières et tant d'étudiants est réellement problématique, et je suis déjà admirative qu'ils arrivent à caler 16 matières sur 12 jours travaillés...

    C'est ça, si tu passes au rattrapage tes devoirs de l'année ne comptent pas (à Paris 3 on rend de moins en moins les devoirs par courrier, on les poste en format doc directement dans un espace dédié sur la plateforme de cours). Quant au CROUS, c'est une grande question que je n'ai pas encore résolue (je t'envoie un message privé pour en discuter si tu veux).
  • Bonjour,

    Je me renseigne pour aller en Lettres Modernes à distance en Septembre prochain (je suis salariée). Je suis actuellement en Lettres Classiques à Lille 3 mais je loupe pas mal de cours et je souhaite dorénavant intégrer les lettres modernes.

    Je me suis renseignée dans pas mal d'universités et celle de Dijon me permettrais de passer de la L1 classiques à la L2 moderne (les autres universités demandent des dossiers).
    Si j'ai pas mon année, ce sera réglé, j'irais en L1 certainement dans l'université la plus proche (bien que Montpellier à l'air pas mal).
    Je cherche des gens qui comme moi vont aller en lettres modernes à la rentrée pour pouvoir s'entraider (pourquoi pas créer un groupe FB) ?

    Voilà :) (si au passage vous avez une fac à me conseiller plus qu'une autre pour l'enseignement à distance, je suis preneuse !)
  • Bonjour !

    J'ai l'intention d'entamer des études en lettres modernes et mon "mode de vie" ne me permet que de les envisager à distance. Or, je suis un peu perdue entre les différents établissements universitaires qui proposent des licences à distance. J'aurai aimé avoir quelques retours sur la qualité des programmes, la reconnaissance du diplôme (si on dénigre un peu les élèves ayant pris des cours par correspondance ou s'ils sont au même niveau que les autres), l'organisation des cours et qui propose, finalement, le meilleur enseignement à distance même si ça sera sûrement un peu subjectif ! :)
    J'ai obtenu il y a trois ans mon Bac L mention très bien et je ne sais pas s'il y a sélection, ni s'il y a des frais très différents selon les écoles ?
    Y a-t-il des élèves de licence en lettres modernes à distance ici qui pourraient me renseigner ?

    Merci d'avance ! :)
  • solisoli Membre
    Je suis en L3 à Dijon, à distance.
    L'avantage de Dijon c'est que l'on peut recevoir les cours sous forme de fascicule, et pas uniquement en PDF sur la plateforme (bien sûr, c'est plus cher).
    Je ne suis que la moitié de la L3 car je travaille à plein temps. Je serai donc encore étudiante en L3 l'an prochain.

    Je suis très satisfaite de cette formation. Certains étudiants ont cependant des soucis avec des devoirs rendus corrigés après un très long délais. Personnellement, je n'ai pas rencontré de problème particulier.


    Il n'y a pas de sélection. J'ai été admise en L3 avec un DEUG de 2000.
  • katia8katia8 Membre
    Bonjour,
    Je me présente, j'ai 19 ans et je suis en Licence 1ère année en Economie Gestion à Nantes. Etant sportive de haut niveau, j'ai vraiment du mal à suivre ma formation, de plus je me trouve loin de la fac ce qui est un gros frein et j'ai peu d'amis qui me passent les cours donc ce fut une année de galère et je pense arrêter mon année que je fais en 2 ans (j'attends tout de même les résultats du second semestre)

    J'ai toujours voulu aller dans le littéraire mais mes parents n'étaient pas si emballés que ça(manque de débouchés) et au final mon cœur tend toujours vers la littérature.

    Je veux donc tenter l'année prochaine de m'inscrire en Licence 1ère année Lettres Modernes à distance. J'ai donc fais plusieurs recherches et j'ai trouvé plusieurs fac qui proposaient cette formation à distance, j'en ai retenu certaines (surtout pour le critère proximité) :

    - Paris 3, Sorbonne
    - L'université de Caen
    - Paris X, Nanterre

    J'ai envoyé ma candidature pour Nanterre, et je voulais avoir votre avis sur ces fac et les différents services qu'elles proposent, en gros m'aider dans mon choix car je ne sais pas ce qui change entre par exemple la fac de Paris 3 et celle de Nanterre..
    J'ai entendu que Paris 3 envoyait les cours plutôt tard, que Nanterre était mieux organisé..

    Merci, j'attends vos réponses avec impatience :)
  • Pourquoi pas Rouen ? C'est un peu plus loin que Caen mais les étudiants ont l'air très satisfaits du service à distance :)
  • @Jumping59

    Salut,

    Je suis en L1 de lettres modernes à l'Université Paul-Valéry de Montpellier. Je fait mes cours à distance depuis le début de l'année. Si tu as des questions à poser n'hésite pas.
    En ce qui me concerne, je trouve les cours de l'EAD très bons et intéressants. Pas tous évidemment, mais une grande majorité des cours me plaisent, seul deux ou trois m'ennuient assez. Je n'ai eu aucuns problèmes avec l'organisation ou l'administration de cette fac.

    Pour être franche, le seul point négatif dans cette formation est, de mon point de vue, la longue attente pour prendre connaissance des notes du premier semestre mais ça ne tient qu'à moi, je ne suis pas très patiente.

    Sinon, je trouve que ça serait une bonne idée de créer un groupe Facebook pour les étudiants à distance en Lettres Modernes :)
  • Soli, je serai si mon dossier est accepté, en L2 de lettres modernes à Dijon l'année prochaine! Donc au CFOAD!
    J'aimerais en savoir plus, j'ai essentiellement choisi cette fac pour la possibilité de passer les partiels à la session de fin août, car je fais une autre formation en plus qui ne me permet pas de passer des partiels en mai.

    Toutes les infos que tu pourras me donner seront les bienvenues!
    Je pense notamment au niveau en latin, au niveau en allemand si tu fais de l'allemand (sinon en anglais) et aux enseignements FIT-EST (étant sur le campus de Dijon, avons-nous le choix de prendre les FIT EST Reims par ex?)

    Merci d'avance à toi!
  • solisoli Membre
    Je te mets le lien des enseignements de L2 de cette année, avec certains cours à consulter. Comme ça tu peux voir quelles sont les options disponibles.

    http://cfoad.u-bourgogne.fr/lettres-modernes/licence/schema-l2.html

    Comme j'ai repris en L3 après 14 ans sans latin, je n'ai pas pris latin mais "études latines" (on a étudié l'Enéide en traduction). Je ne me sentais pas capable de me remettre au latin, par manque de temps surtout. En L2 comme en L1 il y a deux niveaux de latin (débutant ou non).
    Je ne fais pas d'allemand. En anglais en L3 le niveau n'est pas extrêmement élevé, j'ai réussi à m'y mettre sans soucis. Il faut être capable de lire des livres en anglais cependant.

    Vu que je n'ai pas fait de L2 dans cette fac, je ne suis pas d'une grande aide.
  • Bonjour à tous,

    Je souhaite m'inscrire en licence de lettres modernes à distance en vue de devenir professeur de français.
    J'ai préparé mes candidatures ( Paris3 et Montpellier ) avec une lettre de grande motivation mais j'ai des craintes concernant mon admission.

    Voici pourquoi :
    J'ai 35 ans et mon bac date de 2000. Un bac que j'ai eu de justesse à l'époque tant je ne m'en souciais pas, une vie professionnelle très active par la suite mais pas d'études post bac...

    Pensez-vous que j'ai mes chances quand même? Y a t'il beaucoup de candidatures rejetées pour les licences à distance? L'un ou l'une d'entre vous a t'il (elle) eu un parcours ressemblant au mien?

    Merci d'avance!
  • Bonsoir Zoladdict,

    Je ne pense pas qu'il faille écrire de lettre de motivation pour s'inscrire à l'EAD de Montpellier, mais peut-être cela a-t-il changé depuis? Normalement, le dossier d'inscription est à télécharger vers juillet/ août, il me semble L'avantage à Montpellier c'est que tu peux faire ton inscription par courrier.En revanche, si je peux me permettre, les études à distance c'est très lourd à gérer si tu travailles à temps plein et si tu as une vie de famille qui t'aspire.Je voudrais aussi reprendre ma L3 mais je crains de repartir droit dans le mur. D'ailleurs, à ce sujet si quelqu’un est intéressé par ce cursus à Montpellier, faites-moi un petit signe pourquoi pas? ( je suis assez indécise en fait).

    Ne t'inquiète pas non plus par rapport à ton baccalauréat " de justesse", cela n'empêche nullement d'obtenir de bonnes notes à la fac. J'étais super angoissée aussi et je n'ai pas hésité à demander de l'aide ( notamment ici sur le forum). Le plus dur à la fac, à mon avis, c'est de maîtriser la méthodologie.

    J'ai peu de temps ce soir pour t'écrire, excuse-moi de ne pas te renseigner plus. Mon expérience date de deux ans donc peut-être les choses ont-elles changé? Pour le latin, nous devions commander le livre bleu sur QUARTILLA, il me semble; peut-être peux-tu prendre un peu d'avance pour le travailler ( en sachant que la prof conseille 1h/ jour de travail). Reste à voir si ce manuel est toujours utilisé? ( je pense que oui). Si tu veux d'autres renseignements sur Montpellier, n'hésite pas à me contacter, sinon je te souhaite bonne chance. C'est très courageux en tout cas.

    Je viens de voir que tu t'es décidée pour Paris... Du coup, j'ai été voir le site de l'EAD de Montpellier et certaines choses ont effectivement bien changé.

    Si une personne était en L3 Lettres modernes à Montpellier (EAD ou pas), je serais ravie d'avoir des infos s'il vous plaît.
    J'ai vu qu'il y avait un stage de 20H00??
    Merci beaucoup :) .
  • Hello Lilie,
    merci pour ton message :)

    Oui je me doute que le cursus doit être lourd en travaillant à temps plein en parallèle...l'organisation devra être irréprochable. Cela dit j'ai la chance de bosser en toute autonomie, j'établis mes propres horaires de travail, un sérieux atout.

    Pour ce qui est de tes craintes concernant ta reprise d'études, je te souhaite de trouver la force nécessaire pour prendre la bonne décision! De mon côté le projet est précis, ce sera je l'espère, un cadre salutaire pour vaincre les moments d'angoisses et de découragements qui ne manqueront pas de me rendre visite.

    Et puisque tu évoques le latin, je dois dire c'est la partie que je redoute le plus. J'ai conscience de sa grande importance et j'ai entamé ma première leçon avec enthousiasme mais...ça m'a l'air drôlement complexe.
    J'ai pris Initiation à la langue latine et à son système de Deléani, et bien que le sous-titre soit "Manuel pour grands débutants", je rame déjà.

    Concernant mon choix je ne me suis pas tout à fait décidé ( tu as marqué "ée" sur ton message mais je suis un homme ;) ) pour Paris, j'ai aussi posé ma candidature pour Montpellier. Je croise les doigts pour avoir une réponse favorable au moins.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.