Grammaire française Participe passé

Bonjour,
J'ai une question que je veus posé:
j'ai toujours une confusion qand à l'utilisation des articles:
de et du et aussi des et les

j'attend votre aide
Mots clés :

Réponses

  • Du : Contraction de DE + LE

    Ex: Je veux de l'or et du miel ! lorsque le nom (du genre masculin )commence par une voyelle ' A, E, I, O, U, Y ' comme Or: on utilise la forme DE + l' inversement lorsque le mot (masculin ) commence par une consonne comme Miel on utilise Du Pour un mot du genre féminin on utilise toujours la forme DE + LA ou DE + L'

    Je veux de la bibinne ! mais: je veux du vin !
  • Bonjour,
    Qu'en est-il de l'emploi de DE et de DU devant un nom propre ? Je croyais que la règle donnée ci-dessus s'appliquait aussi dans ce cas : Masculin => DU, féminin => DE.
    Le granit de Bretagne, le vin de Champagne
    Les collines du Poitou, la région du Languedoc

    Pourtant on dit le canal du Berry, mais le duc DE Berry.
    Y a-t-il une exception pour les titres de noblesse ? Dit-on le duché de Berry ou du Berry ? Le comte de Maine ou du Maine ? Etc.
    Merci d'avance
    Innu Endo
  • Pour l'emploi de la particule nobiliaire Voici un lien qui devrait vous aider quelque peu ! Pour la distinction entre DE et DU dans ce cas j'avoue rencontrer parfois quelques difficultés ! Le DE semble indiquer une possession ( fief ) plus qu'une provenance ou une origine ! Mais il existait aussi bel et bien sous l'ancien régime un duc DU MAINE, un comte DU VEXIN , un marquis DU PLESSIS... etc !
    Peut-être qu'un spécialiste de l'héraldique pourrait mieux nous préciser tout ceci !
  • Il me semble que du correspond à l'article contracté “de le” mais pas à chaque fois !
    (de Berry = de le Berry)
    duc de Berry ; duchesse du Barry...
    duc de Nemours, comte de Paris
    Louise-Bénédicte de Bourbon princesse de Condé duchesse du Maine,
    Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine, duc d'Aumale, prince de Dombes
    Jean II seigneur d'Escandillac baron du Bourg et baron de Malherbe
    Émilie le Tonnelier de Breteuil, marquise du Châtelet
    marquise du Deffand ; marquise de Pompadour ; marquis de Sade
    prince de Condé
    duc de Mayenne pour duc de la Mayenne
  • Pour les titres nobiliaires, le DE devant une ville ne paraît pas étonnant, car les noms de villes en français semblent être tous féminins (sauf exceptions comme Le Mans par exemple).
    Le comte de Paris, la princesse de Lamballe, le baron de Jarnac suivent donc la règle.

    Ce qui m'étonne, ce sont les DE devant un nom propre masculin :
    La Châtaigneraie, sénéchal de Poitou
    Hélie Talleyrand, comte de Périgord
    Je m'interroge aussi sur le nom du domaine associé au titre. Suit-il le titre ?
    Duché de(du) Berry, duché de(du) Maine, comté de(du) Périgord, ...

    Comme le suggère warulf, il s'agit peut-être d'une distinction entre la possession et la provenance, comme le fait l'allemand avec zu et von : Gustav zu Hohenlohe, Theodor von Manteuffel. Le « zu », qui possède normalement un château, est autrement plus chic !
  • Sans doute car ces stitres remontent au Moyen-Âge parfois ; les usages n'étaient pas les mêmes
    Le mot comté était féminin (je crois)
  • Bonjour,
    J'ai un grand problème d'utilisation des articles de, du et des.
    Par ex:

    base de données et non pas base des données
    Les coureurs du Tour de France ont roulé très vite dans cette étape et non pas Les coureurs de Tour de France ....

    Pouvez-vous S.V.P nous expliquer dans quels cas utiliser l'un et non pas l'autre ?

    Merci d'avance.
  • JehanJehan Modérateur
    Base de données. Préposition "de" introduisant le complément de nom "de données" qui indique de manière très générale de quelle sorte de base il s'agit. Pas d'article ici. Il ne s'agit pas de données définies... Cela peut être n'importe quelles données.

    Les coureurs du Tour de France .
    Ici, le complément de nom est introduit par l'article défini contracté du (équivalant à préposition "de" + article défini "le") . Il indique à quelle course les coureurs participent. Il ne s'agit pas de n'importe quelle course, mais de celle-là, bien définie : le Tour de France.
  • Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales
    Centre national des arts plastiques

    Comment expliquer la présence ou l'omission de l'article défini?
  • Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales : effacement de l'article indéfini des quand il est précédé de la préposition de.


    Centre national des arts plastiques : article défini contacté avec la préposition de.
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    Il y a un grand nombre d'expressions où l'on emploie l'un ou l'autre sans que cela soit bien significatif.
    Par exemple, nous avons en France le Code de Commerce mais le Code du Travail. On a des livres intitulés Histoire de France et d'autres Histoire de la France, et c'est la même histoire !
  • Oui, c'est presque insaisissable, cet emploi ou omission de l'article défini.
    Base de données des établissements pharmaceutiques

    ''Données'' est assez bien définies, mais l'article est encore absent. Peut-être ''base de données'' est une construction figée?
  • Pourquoi tiens-tu absolument à ce que ce soit l'article défini qui soit omis ?
    Ce ne sont pas toutes les données qui sont dans la base, mais des données (article indéfini). Si c'était l'article défini, on dirait base des données... Ce sont les articles qui commencent par un d qui s'effacent après de.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.