Fermeture du forum cet été

Du 1er juillet au 1er septembre 2022, le forum littéraire est en lecture seule : les discussions restent accessibles, mais il n’est pas possible d’envoyer une contribution.

Bon été à toutes et à tous ! 🌞

Le parallélisme — Forum littéraire

Grammaire du français

Le parallélisme

Bonjour a tout le monde!

Voila je dois faire un commentaire et j'aimerai que vous m'éclairiez juste sur un point. C'est l'oeuvre La Colonie de Marivaux, la scène 6 et il y'a une réplique qui est la suivante:

"J'en jure par le plus gros juron que je sache"

Je pense que c'est un parallélisme mais je n'en suis pas sûre

Qu'en pensez-vous ?

Merci beaucoup pour votre aide.
«1

Réponses

  • je ne vois pas de parallélisme. Plutôt une sorte de contradiction : jurer a un caractère sacré (c'est plus fort qu'une promesse) mais ça peut être aussi au sens de insulter. Il me semble qu'ici c'est vraiment le ton de la promesse. Et c'est là qu'intervient la contradiction : le juron est bien une insulte. On ne promet pas, certifie pas quelque chose par une insulte. Cela crée bien évidemment un effet d'humour.

    Voilà :)
  • Est-ce que le calembour est une figure de style?
  • Oui, le calembour est considéré comme une figure de style, mais ici il ne s'agit pas de cela : c'est plutôt une dérivation, spécialement un isolexisme.

    L'isolexisme se définit comme l'utilisation dans une phrase de plusieurs mots ayant le même radical, mais de nature différente (ici, un verbe et un nom), ce qui le distingue de la polyptote ou les mots sont de même nature mais sous des formes fléchies différentes (singulier / pluriel, conjugaison ...), de la diaphore (ou s'exprime une nuance de sens dans une polyptote) et de l'antanaclase (qui joue sur les sens différents que peut prendre un même mot).
  • merci beaucoup à tous pour vos réponses!
  • Pour ma part je dirais que c'est un pléonasme.En effet sémantiquement parlant, l emploi du verbe "jurer" implique forcément l'emploi d un "juron".C'est du même type que "monter en haut" ou "descendre en bas".
  • Le sens habituel de "jurer" est "promettre solennellement"!
  • Pour ma part je dirais que c'est un pléonasme. En effet sémantiquement parlant, [...]
    Et sémantiquement parlant « c'est en forgeant qu'on devient forgeron », c'est un pléonasme, ou c'est un isolexisme ? Si le proverbe disait « C'est en travaillant le fer qu'on devient forgeron », aurait-il la même force ?

    Dans monter en haut : point de mot de même racine, donc point d'isolexisme, mais un pléonasme effectivement ; il faudrait « baisser bien bas » pour forger un isolexisme, par une "intention intentionnelle" (là, c'est un pléonasme, car l'adjectif n'ajoute rien).


    Encore que ... Un automobiliste a percuté un radar, son véhicule n'a rien mais la bestiole est détruite. Son copain explique : « Oh, il l'a fait sans intention intentionnelle ! » ; jugez vous-même ...
  • Donc si je comprends bien ,un pléonasme ne doit pas comporter deux termes de même racine?
  • un pléonasme ne doit pas comporter deux termes de même racine ?
    Si, si, il peut parfaitement comporter deux mots de même racine, mais la différence essentielle réside en ce que le pléonasme est une erreur de langage alors que la figure de style est volontaire.

    En clair, dire c'est un homme humain, ou une femme féminine, n'est pas un pléonasme (c'est une diaphore), mais trouer un trou ou encore au jour d'aujourd'hui, oui.
  • Merci pour l'info toujours bon de s'enrichir ainsi.Donc tu penses que la citation "jurer d'un gros juron" n'est pas un pléonasme.Elle serait donc un isolexisme.J'ai un peu de mal à faire la différence entre tout ce que tu as cité plus haut.
  • Oui, « j'en jure par le plus gros juron que je sache » est un isolexisme, une figure volontaire, qui tient juste -quel hasard- en douze pieds !

    Je t'en donne un autre exemple « [...] tandis que l'orchestre s'endormait, las d'épousseter la poussière de cette musique. » (J. K. Huysmans, À vau-l'eau, 1882) : c'est visiblement intentionnel et destiné à renforcer cette idée de délabrement et d'abandon qui envahit la nouvelle.
  • Merci je ne connaissais pas du tout cette figure de style et c'est toujours bon de s'enrichir.Un isolexisme doit toujours compter syllabes?
  • ISO- est un préfixe qui signifie "égal" à l'opposé de
    HÉTÉRO- qui signifie diversité et
    HOMO- semblable.

    Un triangle isocèle a deux côtés égaux.
    Pierrot dit "L'isolexisme se définit comme l'utilisation dans une phrase de plusieurs mots ayant le même radical, mais de nature différente."
    Radical <=> racine.
  • Un isolexisme doit toujours compter [douze] syllabes ?
    Non, non, pas du tout, je me serai mal exprimé : je voulais dire par là que cette phrase (de Marivaux) est construite et n'est pas le fruit d'une erreur de langage.
    je ne connaissais pas du tout cette figure de style
    Moi non plus et, jusqu'à tout récemment, je faisais de la prose (de l'isolexisme) sans le savoir ; car c'est en forgeant qu'on devient forgeron : tout le monde connaît ce proverbe, mais bien peu (dont tu fais maintenant partie) savent que c'est un isolexisme :)
  • Et c'est en sciant que Leonard de Vinci
    Arf ! :lol::lol::lol:
  • pierrot11 a écrit:
    je faisais de la prose (de l'isolexisme) sans le savoir ; car c'est en forgeant qu'on devient forgeron : tout le monde connaît ce proverbe, mais bien peu (dont tu fais maintenant partie) savent que c'est un isolexisme :)
    Bonjour, P.
    Sans vouloir te vexer, je n'ai pas trouvé ce mot dans mon ancien Petit Robert, ni chez CNRTL, ni chez TLFI. Il y a une fiche sur ce site concernant le polyptote qui en fait référence pourtant.

    Pour le vers de Marivaux (12 pieds pour un organiste est la longueur d'un tuyau non bouché produisant la note FA une octave en dessous de la clé de fa), lesquels des "e" muets ne compte-on pas?

    Avant de créer ses créatures, Dieu créa la Création.


    Bonjour, Léah. C'est doublement drôle, car les italiens prononcent VIIINTCHIIIIIII (je crois qu'en français les deux prononciations sont possibles).
  • Bonsoir JSC
    Je ne pensais pas verser dans la scatologie ;)
    Plus sérieusement, nous disons la Joconde de VinSi et pas de Vinchi ; et souvent la Joconde tout court. Personne n'ignorant qu'elle est de Leonardo (Leonardo, c'est plus familier et affectueux)
  • je n'ai pas trouvé ce mot dans mon ancien Petit Robert, ni chez CNRTL, ni chez TLFI.
    Exact, JSC, et tu ne me vexes nullement ; il n'est pas non plus dans le Grand Robert ni chez Littré, ni Larousse Universel (2 volumes, 1924), mais je l'ai eu pour deux ronds ici => Axelle Berth, Elsa Marpeau : Figures de style, Librio, 2005, 2 € !
  • Merci. La série Librio me semble bien partie. J'ai même acheté Shakespeare/Hugo dans cette édition "texte intégral" (mais on ne sait tjrs pas si c'est le texte d'Hugo qui est intégralement pris ou si Hugo a pris intégralement le texte de Shakespeare) ainsi que "l'Orthographe" qui ne mentionne pas l'usage de majuscules dans les titres des livres & films. Il ne prend pas en compte non plus les réformes de 1990 :( :P

    C'est pas le pied cet après-midi, je ne sais toujours pas compter les syllabes chez Marivaux.... :)
  • webmestrewebmestre Administrateur
    Bonjour,

    Le mot figure également dans le Gradus de Dupriez avec la mention néologisme (page 266 sqq).

    Voir aussi sur le site http://www.cafe.edu/cle/listes/x0406.html.

    À bientôt !
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.