Master de philo à Paris 4

StratoniceStratonice Membre
6 janv. modifié dans La filière littéraire

Bonsoir à tous,

Les partiels battent leur plein mais mon esprit trouve l'occasion de se disperser. Je me demandais quel était le niveau attendu pour espérer intégrer un master de philo à Paris 4 ? Y a-t-il des prérequis officieux à remplir (une moyenne minimum, l'université de provenance, etc.), des facteurs particuliers bonifiant (prépa, avoir un autre diplôme...) ou pénalisant le dossier ? Ou est-ce que ce qui compte principalement est le projet de recherche et l'accord d'un DR ?

Merci d'avance de vos réponses !

Réponses

  • dinozordinozor Membre

    Quel master ? Celui d'histoire de la philosophie semble recruter à partir de 12 (p1 et p4) environ, d'après ce que j'ai pu observer. Pas de projet de recherche à rédiger ; on n'a pas de mémoire à faire en m1, seulement en m2.

  • StratoniceStratonice Membre
    6 janv. modifié

    C'est celui-là, justement. En effet, il n'y a pas de projet, je confonds avec un autre master. J'ai vu que les candidatures se faisaient jusqu'à avril, cela signifie que seul le premier semestre compte ? (pour la moyenne je veux dire, il va de soi que la validation du second est nécessaire pour être admis).

    (Merci de la réponse !)

  • dinozordinozor Membre
    6 janv. modifié

    ça je n'en sais rien, en revanche (j'ai terminé mon m2 en septembre, je ne siège pas en commission) ; probablement ? c'est l'ensemble du parcours qui sera jugé.

  • Très bien, merci beaucoup ! Je laisse le sujet ouvert au cas où certaines personnes pourraient répondre aux autres questions, qui ne concernent pas la moyenne.

  • dinozordinozor Membre

    Quelles questions vous posez-vous encore ?

  • StratoniceStratonice Membre
    8 janv. modifié

    Celle des critères moins "évidents" qui peuvent être des bonus ou des malus pour le dossier. Admettons que le 12 de moyenne ne soit pas atteint, est-ce que le fait d'avoir suivi un second cursus à côté peut compenser ? (un cursus en sociologie, par exemple, ou en sciences politiques). De la même manière, est-ce que ceux qui ont fait prépa avant sont privilégiés par rapport à ceux qui n'en n'ont pas fait ? Enfin toutes ces petites choses là... si je résumerais le tout je dirais : est-ce qu'il y a des critères stricts qui, peu importe le reste du dossier, déterminent l'admission ou non (comme c'est le cas à l'ENS par exemple) ou est-ce que le dossier est regardé comme un ensemble homogène ?

    (Ajout de dernière minute : le fait de venir de Paris 4 augmente-t-il les chances d'être pris ?)

  • dinozordinozor Membre
    8 janv. modifié

    La réponse aux deux premières questions est non. Ce qui compte, c'est votre niveau en philosophie, que votre moyenne de licence évalue grossièrement, et c'est tout. La prépa ne facilite pas l'admission à la fac sauf résultats bons ou excellents, bien sûr. Votre troisième question, en revanche, m'est difficilement intelligible : votre dossier, c'est votre relevé de notes depuis le bac. Qu'est-ce que ça pourrait être d'autre ? A la rigueur, les commentaires de votre professeur de khâgne, mais c'est tout.

    Pour être encore plus clair : il n'y a rien d'occulte, il n'y a pas de critères moins évidents, c'est un bête processus de sélection. ça viendra plus tard, si vous persistez dans l'univers académique, ne soyez pas pressé (:

  • Très bien, c'est donc comme ce que je pensais. Pour le dossier je ne sais pas, on m'a dit qu'il fallait un CV et une lettre de motivation. Enfin je posais toutes ces questions car je connais quelqu'un qui a été refusé en master à Paris 4 avec 14 de moyenne en philo à la fac... ce devait être un cas un peu "à part", je suppose.

  • dinozordinozor Membre

    Si cette personne venait d'une université parisienne, c'est dur à croire ; si elle venait d'ailleurs, pas vraiment, tant les notes des universités de "province", comme on dit, sont gonflées, et les commissions le savent parfaitement (j'ai souvenir d'une étudiant de Toulouse, 14 de moyenne, dont la venue à Paris en L3 s'est soldée par un échec cuisant). C'est cette seule histoire qui vous tracasse, ou ce sont vos notes ? Rappelez-vous tout de même que c'est un bête master de philosophie, qui ne saurait absolument pas être une fin en soi, je veux dire que se tracasser là-dessus à quatre mois de l'ouverture de la campagne de candidature me semble légèrement inutile. Si vous alliez à Ulm ou à P1, vous pourriez toujours assister aux cours de P4. Par ailleurs, pour l'agrégation, les trois parisiennes étant des moulins, la seule différence réelle, ce sont les devoirs sur table (dates et correcteurs).

  • Cette histoire et, je l'avoue, mes notes aussi (je n'ai pas pu suivre les TD de trois cours à cause d'un double cursus donc ce que j'ai produit au partiel fera tout, et je suis incapable de prédire les notes que j'aurai... mes estimations les plus basses me font tourner autour du 11). Mais vous avez raison, ce n'est qu'un bête master de philosophie et s'il ne se fera pas à Paris IV il se fera ailleurs. J'aurai juste un petit pincement au coeur car je me suis attachée à cette fac (c'est ridicule, oui) et j'ai déjà discuté de mon sujet de recherche avec un potentiel DR... Mais trêve de tracas, à quatre mois des candidatures et maintenant que les dés sont lancés, rien ne sert de s'embêter. Merci encore pour vos réponses !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.