Méthode commentaire Méthode dissertation

J'aimerais lire énormément mais je n'y arrive pas

Bonjour à vous !

J'aimerais lire beaucoup de littérature mais également de la politique, de l'économie, de l'histoire.

Mais il y a deux problèmes :

-Je lis de manière très déstructuré, je saute des pages ou je commence le livre par la fin.


-J'ai des difficultés à lire plus de 30 minutes. Mes problèmes de concentration font que l'effort intellectuel de lire un livre me fatigue vite.


J'aimerais obtenir des conseils pour résoudre ces deux problèmes.


Merci d'avance pour vos réponses.

«1

Réponses

  • duduledudule Membre

    Hello, Que lis-tu, en général ?

  • JehanJehan Modérateur

    Voilà six ans, notre ami avait déjà posé une question du même ordre :


  • dinozordinozor Membre
    16 sept. modifié

    Si cela peut te rassurer, je lis rarement plus de trente minutes-1h de suite sans me lever faire autre chose, et ça n'a absolument pas handicapé mon parcours académique (je fais plutôt des sessions de 45 minutes, je trouve qu'au-delà c'est inefficace, ou du moins pas du tout aussi efficace). Quant au premier point, j'y décèle une simple peur de l'échec (ne pas comprendre, ne pas retenir) qui n'a rien de rare, ainsi qu'un besoin de se raccrocher à des divertissements plus immédiatement gratifiants. Dis-toi que c'est difficile pour tout le monde, d'une part, c'est-à-dire que nous avons tous à différents degrés l'impression de n'avoir pas retenu grand'chose de la lecture qui précède, et d'autre part qu'aucun ouvrage ne te livrera ses fruits à moins de t'y investir sérieusement. Il n'y a rien de vicieux, en soi, à une stratégie d'évitement telle que lire d'abord la fin, les notes, les annexes...

  • Il existe beaucoup de pistes. En voici quelques unes :

    • choisir des ouvrages qui traitent d'un sujet qui intéresse (c'est le minimum),
    • choisir dans un premier temps des œuvres courtes (essais chapitrés, nouvelles ou courts romans),
    • se mettre dans de bonnes conditions pour lire : un environnement calme (pas évident de d'extraire), si possible un moment de la journée où le cerveau est « disponible » et l'esprit frais (le matin, par exemple), être confortablement installé mais pas avachi, bénéficier de bonnes conditions d'éclairage...
    • vérifier que l'on n'a pas de problème de vue : lit-on à la bonne distance, a-t-on des lunettes adaptées ?
    • se constituer un plan de lecture : en fonction de ses capacités et de ses envies, essayer de se fixer un temps de lecture quotidien et se donner une période possible pour compléter l'ouvrage ; même si on ne respecte pas le « planning », ça donne une idée,
    • à plus longue échéance choisir un groupe d'œuvres qu'on lira sur une période déterminée : pas trop pour ne pas se décourager mais suffisamment pour se motiver. SI possible varier les œuvres, par exemple alterner les romans et d'autres genres, alterner les styles et les époques,
    • si le moment n'est pas propice, si l'on est trop fatigué ou démotivé, ne pas insister au risque de se dégoûter : abandonner la lecture temporairement en fixant une autre échéance.
  • Aux excellents conseils de Freddy, j'ajoute celui-ci : prendre des notes (une phrase qui intéresse, un résumé du chapitre).

    Bon courage !

  • Êtes-vous sûrs qu'il ne s'agit pas d'un troll ?

  • duduledudule Membre

    Bah... les trolls ont le droit de lire, aussi ;-)

  • JehanJehan Modérateur

    Pas sûr que ce soit véritablement un troll.

    Voir ici les sujets qu'il a créés depuis son inscription en 2014 :


  • WrightXY,

    Qu'est-ce qui fait que tu as énormément envie de lire ?

  • Je suis passionné par la politique donc je souhaite améliorer mon vocabulaire, mieux m'exprimer.


    J'ai également envie de me constituer une culture générale solide.

  • duduledudule Membre

    Mais tu ne peux pas te constituer une "culture générale solide" sans lire autre chose que "des livres sur la politique".

    La politique, c'est très bien... mais il n'y a pas que le vocabulaire, il y a les idées aussi... qui remontent souvent bien loin et dont s'inspirent plus ou moins bien nos "politiques" actuels. Tu ne lis que les ouvrages du XX/XXIe siècles ?

  • JehanJehan Modérateur

    Bonsoir.

    Et où en est ton projet d'obtenir une licence de philosophie, dont tu nous parlais en 2019 ?


  • Et les livres audio ?

  • Bonjour @Lucid_Lynx ,

    Pas d'accord, rien à voir !

    Bonne journée ! 😉

  • @fandixhuit Ben quoi ? Pour quelqu'un qui peine à lire, le livre audio, c'est bien, nan ?

  • Il me semble aussi que cela peut être une solution à essayer. On va bien voir des pièces de théâtre qu'on pourrait aussi bien lire, après tout.

  • paulangpaulang Membre
    20 sept. modifié

    Oui et trop souvent il vaut mieux les lire si l'on veut espérer les comprendre. Je ne compte plus le nombre de pièces auxquelles je n'aurais rien compris si je n'avais lu le résumé avant.

  • Il me semble que la personne qui posait la question était à la recherche d'une méthode pour "apprendre à lire". La lecture fait appel à d'autres "autoroutes neuronales "(pardon pour ce gros mot) que l'écoute.

    Dans ce cas, le "quoi" (contenu du texte) est moins important que le "comment".

    A ce titre, je conseille vivement la lecture du Travail intellectuel, de Jean Guitton.

    Par ailleurs, je pense que l'écoute (d'un livre audio) est moins exigeante que la lecture et relève d'une certaine paresse. Je ne parle pas ici des moments où le livre audio est bien pratique (quand on conduit, par exemple).

    Bon, cela n'est que mon point de vue. Mais je vénère le livre en soi, l'objet. Lire fait partie de ma seconde nature. Je regrette bien de ne pas habiter Paris car j'aurais visité avec plaisir la Bibliothèque Richelieu (désormais ouverte au public) lors des dernières Journées du Patrimoine.


  • Je pondère ma réponse: je voulais juste dire que l'audio peut être un moyen d'accrocher à la lecture si on n'arrive pas à lire. Il s'agirait juste d'un moyen de se lancer ensuite vraiment dans la lecture elle-même. Mais je ne sais pas si ça fonctionne.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.