Méthode commentaire Méthode dissertation

André du Bouchet, Relief

Bonjour je voudrais que l'on m'aide à comprendre ce texte : 

Aujourd'hui la lampe parle, elle a pris une couleur violente tout éclate et rayonne et sert jusqu'au miettes la soucoupe blanche que je vois sur la table que l'air modèle la vérité morte froide vivante maintenant et sans arrêt à voix haute 

La neige de notre respiration vivant au ralenti comme une table dans la lumière sauvage de l'écorce nature vivante déjà hier sur un rayon avec des vêtements secs 

Sûr de refleurir rien ne dérangera l'ombre de ma chambre avec des seaux de froid en haut d'une montagne d'air qui ressemble à un seau elle tremble comme une lampe j'éclate je vois des lettres sur cette table sauvage 

J'ai compris qu'il parlait d'un paysage qu'il voyait, d'une élévation, il personnalise une lampe.

Merci

Réponses

  • Bonjour,

    Je pense qu'il faudrait respecter la mise en page et la ponctuation du texte d'origine, ainsi que préciser le titre de l'œuvre et l'auteur (c'est André du Bouchet dans Dans la chaleur vacante / Ou le soleil)

  • Oui merci Bonjour je voudrais que l'on m'aide à comprendre ce texte : 

    Aujourd'hui la lampe parle,

    elle a pris une couleur

    violente

    tout éclate et rayonne

    et sert

    jusqu'au miettes la soucoupe blanche que je vois sur la table

    que l'air modèle

    la vérité morte

    froide

    vivante maintenant

    et sans arrêt

    à voix haute 

    La neige de notre respiration

    vivant

    au ralenti

    comme une table

    dans la lumière sauvage de l'écorce nature vivante

    déjà hier

    sur un rayon

    avec des vêtements secs 

    Sûr de refleurir

    rien ne dérangera

    l'ombre 

    de ma chambre

    avec des seaux de froid

    en haut

    d'une montagne d'air

    qui ressemble à un seau

    elle tremble

    comme une lampe

    j'éclaire

    je vois

    des lettres

    sur cette table

    sauvage.

    André du Bouchet, Dans la chaleur vacante.

    J'ai compris qu'il parlait d'un paysage qu'il voyait, il personnalise une lampe.

  • florealefloreale Membre
    28 avril modifié

    Suggestion de structure :


    Un poème à voir ? à entendre ?  à respirer ?

    I. La poésie est lumière

    métaphore de la lampe

    champ lexical de la lumière

    changement du regard : je vois


    II. La poésie est le verbe créateur

    la vérité vivante (morte, froide // vivante aujourd'hui)

    elle fait refleurir (avec l'eau du seau)

    maintenant, sans arrêt


    III. La poésie est un nouveau langage

    des mots  économes, choisis sur du blanc

    des mots sur la table du poète

    elle aide à respirer(montagne d'air)  jusque dans la forme


    « Seul celui qui a peu de moyens a quelque chose à dire " du Bouchet

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Une "nature morte" (au sens pictural) qui devient vivante.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.