Méthode commentaire Méthode dissertation

Flaubert, Bouvard et Pécuchet - Six mois plus tard, ils étaient devenus des archéologues...

Bonjour,

Je dois faire un commentaire littéraire sur ce texte.

Est ce que quelqu'un pourrait m'aider ?

Cordialement.

Six mois plus tard, ils étaient devenus des archéologues; leur maison ressemblait à un musée.

Une vieille poutre de bois se dressait dans le vestibule. Les spécimens de géologie encombraient l'escalier ; et une chaîne énorme s'étendait par terre tout au long du corridor.

Ils avaient décroché la porte entre les deux chambres où ils ne couchaient pas et condamné l'entrée extérieure de la seconde, pour ne faire de ces deux pièces qu'un même appartement.

Quand on avait franchi le seuil, on se heurtait à une auge de pierre (un sarcophage gallo- romain), puis les yeux étaient frappés par de la quincaillerie.

Contre le mur en face, une bassinoire dominait deux chenets (...). Sur des planchettes tout autour, on voyait des flambeaux, des serrures, des boulons, des écrous. Le sol disparaissait sous des tessons de tuiles rouges. Une table au milieu exhibait les curiosités les plus rares : la carcasse d'un bonnet de Cauchoise, deux urnes d'argile, des médailles, une fiole de verre opalin. Un fauteuil en tapisserie avait sur son dossier un triangle de guipure. Un morceau de cote de mailles ornait la cloison à droite; et en dessous, des pointes maintenaient horizontalement une hallebarde, pièce unique.

La seconde chambre, où l'on descendait par deux marches, renfermait les anciens livres apportés de Paris, et ceux qu'en arrivant ils avaient découvert dans une armoire. Les vantaux en étaient retirés. Ils l'appelaient la bibliothèque.

L'arbre généalogique de la famille Croixmare occupait seul tout le revers de la porte. Sur le lambris en retour, la figure au pastel d'une dame en costume Louis XV faisait pendant au portrait du père Bouvard. Le chambranle de la glace avait pour décoration un sombrero de feutre noir,et une monstrueuse galoche, pleine de feuilles, les restes d'un nid.

Deux noix de coco (appartenant à Pécuchet depuis sa jeunesse) flanquaient sur la cheminée un tonneau de faïence, que chevauchait un paysan. Auprès, dans une corbeille de paille, il y avait un décime rendu par un canard.

Voici une aide qui m'ai donné :

[lien invalide]

«1

Réponses

  • je n'arrive pas à le mettre

  • JehanJehan Modérateur

    Tes liens sont illisibles...

    Et que vient faire Baudelaire dans ton titre ?

    Bouvard et Pécuchet, c'est de Flaubert !

  • conourelleconourelle Membre
    13 nov. modifié

    je me suis trompée avec Flaubert 🤭

  • JehanJehan Modérateur
    13 nov. modifié

    Je rectifie ton titre.

    Mais les liens que tu donnes, et qu'on ne peut pas ouvrir, de quoi s'agit-il au juste ?

    Des photos de documents que tu as scannés ?

    Pour insérer un lien ou une image, explications ici :

    https://www.etudes-litteraires.com/forum/aide

  • il s'agit de document sur ordinateur en pdf

  • JehanJehan Modérateur

    On ne peut pas transférer directement un document à partir d'un ordinateur personnel. Il faut passer par un site hébergeur.

    Ces documents sont-ils très longs ? Quel genre d'explications te donnent ces documents ?

  • Connais-tu un peu le roman Bouvard et Pécuchet ?

  • @fandixhuit la professeure nous a donné le commentaire à faire sans avoir étudié le texte. Je me suis tout de même renseignée sur l'œuvre donc je connais l'histoire.

  • JehanJehan Modérateur
    13 nov. modifié

    Les documents que tu n'as pu afficher sont-ils très longs ? Quel genre d'indications te donnent ces documents ?

    Quant à la méthode du commentaire, ceci pourra peut-être t'aider :


  • non ils ne sont pas longs. c'est le texte du commentaire et une aide donnée par le professeur

  • JehanJehan Modérateur

    Quelle aide le professeur t'a-t-il donnée ?

    En gros, quelles indications ?

    Elles ne te suffisent pas pour commencer un peu le travail ?

    La méthode du commentaire dont j'ai donné le lien ne te suffit pas non plus ?

    Tu pourrais déjà proposer quelques premières remarques personnelles sur cet extrait.

  • @fandixhuit sauriez-vous m'aidez ?

    j'ai déjà commencé la travail avec une partie sur la description du bric à brac qui contient 3 sous parties : en quoi c'est un bric à brac, le fait qu'il n'y a aucune cohérence, j'ai besoin d'aide pour la partie sur comment Flaubert souligne t il le caractère bizarre ou ridicule des objets.

    La deuxième partie est sur la satire de l'ambition de Bouvard et Pécuchet avec 3 sous parties : la prétention des personnages , la mise en évidence de la vanité des sciences où j'ai besoin d'aide et il me manque la dernière sous partie que je n'ai pas encore trouvée . 

    ma problématique est le suivante : Nous allons voir comment la description de la maison devenue musée permet-elle de mettre en scène le caractère dérisoire des connaissances humaines.

    Et il me manque une ouverture

  • fandixhuitfandixhuit Membre
    14 nov. modifié

    Vanité de la fausse science. Crois-tu que B et P fassent de la véritable archéologie ? Je n'ai pas trop le temps ce soir de réfléchir avec toi. Un commentaire nécessite de la réflexion. C'est pour quand ?

    Et attention à la syntaxe : Interrogation in directe : Comment la description… permet de….

  • @fandixhuit non je ne pense pas que ce soit de la vraie science car ils exposent des briques ... C'est pour Mardi. Il me reste demain soir pour le travailler. Etes vous disponible ?

  • fandixhuitfandixhuit Membre
    14 nov. modifié

    Envoie moi un MP ce soir. Je travaillerai dans la journée. Et on reverra demain soir. Travail sérieux, hein ? Essaie de trouver une ouverture par toi-même.

    Quelle classe ?

  • je suis en première. Je vous enverrez ce que j'ai fait par mp ( au moins l'introduction plus la première partie qui comporte les 3 sous parties et la conclusion de la partie). J'ai déjà une idée de l'ouverture.

  • Entendu. Et fais au mieux.

  • Voici la problématique : Nous allons voir comment la description de la maison devenue musée permet-elle de mettre en scène le caractère dérisoire des connaissances humaines

    Le plan : 

    1ere partie : la description du bric à brac 

    • A : en quoi c'est un bric à brac
    • B: le fait qu'il n'y a aucune cohérence
    • C:  comment Flaubert souligne t il le caractère bizarre ou ridicule des objets (pas réussi à developper)

    2eme partie : la satire de l'ambition scientifique

    • A: la prétention des personnages
    • B:  la mise en évidence de la vanité des sciences (pas réussi à développer)
    • C: pas encore trouvée

    Je n'ai pas vraiment réussie à faire la conclusion. Il nous est conseillé de la faire dur l'importance du chapitre par rapport au contexte du XIXe siècle, où se développent les sciences et les techniques. 


    • Mon principale problème est que je reste dans la description du texte et pas dans l'argumentation. 

    Voici le texte à commenter : https://drive.google.com/file/d/1YTzuJAlgE54SSFL51Fh4JnjOSE0NzhpL/view

    Voici l'aide donné par le professeur : https://drive.google.com/file/d/1CqhKH-qv3ySw6Bzt8z8ZbjsM-I7AK6Ow/view?usp=sharing

    Voici mon commentaire : https://drive.google.com/file/d/1PUux5WT4dMC9aX-OzEW2KkfoQkNZ3sNJ/view?usp=sharing

  • dinozordinozor Membre

    Trois remarques de forme.

    On écrit : nous allons voir comment la description permet, et non "permet-elle". C'est une interrogative indirecte. Vous faites la même faute dans votre dernier message, en 1-C.

    Justifiez, typographiquement, votre texte.

    Souligné manuscrit = italique tapuscrit.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.