Enseignement complémentaire en L1 de lettres modernes : latin ou philo ?

Bonjour,

Je suis actuellement en première année de licence Lettres modernes à distance à l'universite Paris - Nanterre.

J'hésite encore entre le latin et une matière de philosophie pour un des enseignements complémentaires à chosir. J'aimerai l'avis de personne dans cette filière, sachant que j'ai jamais fait de latin. Mon intérêt est vraiment la littérature et je souhaite devenir professeur de francais en Norvège ou je réside actuellement.


Pensez-vous que le latin me servira plus que la philosophie pour mon objectif ?

Réponses

  • duduledudule Membre
    16 oct. modifié

    Bonjour,

    Une question à se poser est : comment le latin est-il perçu en Norvège au niveau auquel vous souhaitez enseigner ? Si vous n'en avez jamais fait, cela va vous demander un gros investissement. Il faut se questionner quant à la "rentabilité" vis-à-vis des étudiants.

  • malou31malou31 Membre

    Bonjour ,

    Je suis également étudiante en EAD à Nanterre, en licence de lettres modernes.

    Je suis étonnée de voir que tes choix ne sont toujours pas faits car les inscriptions pédagogiques sont désormais terminées.

    Le latin en L1 demande beaucoup de travail, mais pas plus qu'un cours de philosophie. Le cours de philosophie antique de notre professeure est particulièrement chronophage car il faut effectuer plusieurs lectures particulièrement longues. Le latin m'a semblé être moins chronophage, il suffit d'apprendre avec rigueur la liste de vocabulaire et de faire les exercices. Et puis, une copie de philosophie est beaucoup plus soumise à l'aléatoire dans la notation qu'une copie de latin...

    Bien à toi,

    Marylou

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.