Méthode commentaire Méthode dissertation

Contracter le texte "Enseignement et éducation" de Jacqueline de Romilly

Je dois faire une contracture du texte "enseignement et education" de Jacqueline de Romilly et je n y arrive pas

Pouvez vous m aider ? Merci d avance

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    On peut t'aider pour une contraction.

    Mets le texte.

    Regarde aussi cette méthode.


  • Aurele12Aurele12 Membre

    Je ne sais pas comment mettre la photo du texte

  • Aurele12Aurele12 Membre
    12 oct. modifié

    Il faut faire la contraction de ce texte merci de m aider. Il faut environ 187 mots le texte fait 710 mots.

    Les causes de cette crise sont, je crois, évidentes ; elle n'est imputable à aucun gouvernement, à aucune administration, mais à un ensemble de tendances qui se sont peu à peu développées dans l'opinion en général. Il y a d'abord l'attrait légitime des découvertes scientifiques et techniques de notre temps, qui fait oublier ce qui devrait les compléter ; il y a surtout l'urgence créée par les difficultés sociales et économiques, qui exigent de trouver un gagne-pain rapide ; il y a d'autre part le respect passionné de la liberté de l'enfant, respect qui va souvent à l'encontre de ses intérêts ; c'est là alors que s'affaiblit l'action éducative de la religion et de la famille. Ainsi, tout l'aspect de l'éducation qui est formation de l'esprit et du caractère tend à passer au second plan. M'étant occupée de ces aspects pendant tant et tant d'années d'enseignement, j'aimerais signaler une ou deux des disciplines ou des méthodes qui se trouvent souffrir de ce divorce, alors même qu'elles apportent une aide considérable dans la vie pratique, et qu’elles présentent une valeur exceptionnelle pour ce développement d'ordre moral.

    Et pour commencer, parlant au nom de l'Académie française, je voudrais placer en tête la maîtrise même de notre langue. C'est un fait que les exigences en ce domaine ont été depuis bien des années amoindries, et le souci d'une langue correcte paraît un luxe vain. Pourtant, toute la vie et même les réussites matérielles les plus simples dépendent de la facilité que l'on a à exprimer clairement et correctement sa pensée, à comprendre celle des autres et à éviter ainsi le malentendu. Cela commence avec le premier entretien pour obtenir un emploi, cela continue avec la défense de n'importe quel projet parmi ses égaux, soit dans le cadre de son activité professionnelle, soit dans le domaine de la politique. Et cela trouve un achèvement dans le maniement même d'une pensée personnelle, utile à tous. Mais il y a plus : l'incapacité à s'exprimer ou à comprendre l'autre de façon correcte et complète a des conséquences bien connues : c'est le recours à la violence ! Parce que l'on ne trouve pas ses mots, on en vient aux coups ! Et parce que l'on ne comprend pas la thèse des adversaires, on s'entête en vaines querelles. Un vrai maniement de la langue française n'est donc pas un luxe plus ou moins périmé, mais le meilleur et le plus nécessaire moyen qui existe pour aboutir à un vrai progrès dans le domaine moral de l'individu et dans la vie collective à laquelle il participe. 

    Mais attention ! Comprendre la pensée des autres avec exactitude suppose que l'on comprenne aussi la pensée de ceux qui nous ont précédés, et ici se révèle une autre ignorance qui me paraît dangereuse. Pour trop de jeunes, à l'heure actuelle, bien qu'ils aient étudié l'histoire, la réalité ne commence vraiment qu'avec leur propre naissance. Tout ce qui précède appartient à un domaine confus, à un magma indifférencié que l'on pourrait appeler une sorte de temps virtuel. En fait, les moyens modernes d'information rendent tous les événements comme contemporains les uns des autres et, trop souvent, déforment les œuvres pour les adapter au goût du jour. J'ai eu bien des exemples de cette étrange tendance : elle a été décrite dans certains livres sur les sociétés à venir ; or elle se perçoit déjà nettement dans l'enseignement. 

    Pour ne citer qu'un exemple, je pourrais rappeler la question que m'a posée un jour cet élève déjà adulte, qui m'a demandé fort gentiment si ces langues mortes que j'enseignais, à savoir le latin et le grec, étaient déjà mortes quand j'étais moi-même étudiante ou si cet accident s'était produit depuis lors. Et encore étais-je moins âgée qu'aujourd'hui. Même les erreurs du passé du passé, quand elles ont été comprises et bien perçues, sont une aide pour mieux construire l'avenir. Autrement, on est voué au sort de ces jeunes enfants livrés à eux-même sur une île déserte et qui cherchent en vain à fonder une société sans avoir, pour les aider, la connaissance d'un passé. Je pense au livre de William Golding, Sa Majesté des Mouches. Il est malgré tout étrange qu’à une époque où se marque une si vive et si louable curiosité à l’égard des peuples différents, qui sont nos contemporains à travers la planète, il existe ce refus d’intérêt pour ce qu’ a représenté notre passé, encore présent dans notre vie. Il serait urgent de rappeler aux nouvelles générations que tout avenir se construit en fonction d’un passé qui vous aide et vous porte plus loin.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Lis rapidement le texte sans t’attarder aux détails de façon à déterminer

    • le thème : de quoi s’agit-il ? quel sujet aborde-t-on ?
    • la problématique : à l’intérieur du thème, tu dois être capable de reformuler au moyen d’une phrase complète la question à laquelle tente de répondre le dossier. Quelle est la thèse que défend l’auteur ?

    Au cours de cette lecture, on s’attache à identifier le type de texte : argumentatif, explicatif, narratif, descriptif…

    Analyse au moyen du tableau à 3 colonnes

    L’utilisation de cette technique facilite

    • le classement des éléments fondamentaux dans les documents textuels : thèses, arguments avec les exemples qui leur sont rattachés, leurs nuances,
    • La distinction entre éléments principaux et secondaires.

    Sous ces indications, on trace trois colonnes

    Idées générales (IG) thèses

    Idées principales (IP) arguments

    Idées secondaires (IS) exemples qui leur sont rattachés, nuances

    Par la suite, on gardera toutes les IG et IP. On ajoutera éventuellement quelques IS en fonction des consignes de résumé.

    Dans cette phase d’analyse, on veillera à rédiger précisément les IG et les IP en reformulant ce que l’on a compris. Ce sera le canevas de la phase de rédaction.

    Faire bien attention aux connecteurs logiques, temporels, aux liens de cause et conséquence...

    Dis-nous ce que tu as trouvé et nous continuerons à t'aider.

  • Aurele12Aurele12 Membre

    Désolé j ai envoyer sans la fin. Voilà pour le 1er paragraphe. C est très compliqué pour moi

    On ne peut attribuer cette crise à aucun gouvernement ni administration mais à des dispositions déployer dans l'opinion. Primo l attirance des découvertes scientifiques et techniques actuelles omettent ce qui les enrichissent. Avoir un revenu est impératif malgré les difficultés sociales et économique. Le respect de l enfant est rebutant pour ses intérêts et n est pas adapté. Je pense que certaines matières ou méthodes ne sont pas appropriées et quelle devrait être plus présente pour apporter une aide au développement d orde moral et dans la vie pratique de l enfant. 88 mots

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Je pense que tu n’as pas cherché à appliquer la méthode.

    Reprenons au début.

    Thème : Les causes de la crise de l’éducation en France

    Thèse : L’origine est à rechercher dans une maîtrise insuffisante de la langue et dans le mépris du passé.

    Ces indications vont te permettre de sélectionner ce qui est important.

     

    Examinons le premier paragraphe :

    Les causes de cette crise sont évidentes : elle n’est imputable à aucun gouvernement, à aucune administration, mais à un ensemble de tendances qui se sont peu à peu développées dans l’opinion en général. Il y a d’abord l’attrait légitime des découvertes scientifiques et techniques de notre temps, qui fait oublier ce qui devrait les compléter ; il y a surtout l’urgence créée par les difficultés sociales et économiques, qui exigent de trouver un gagne-pain rapide ; il y a enfin le respect passionné de la liberté de l’enfant, respect qui va souvent à l’encontre de ses intérêts. Ainsi, tout l’aspect de l’éducation qui est formation de l’esprit et du caractère tend à passer au second plan.

     

    J’ai mis en gras les articulations logiques qui rythment l’argumentation.

    Une constatation

    L’analyse de trois causes

    La conséquence.

     

    Passons au tableau à reconstituer car le forum ne permet pas la mise en page en tableau.

    Idées générales (IG)

    Idées principales (IP)

    Idées secondaires (IS)

    IG Les causes de la crise : des tendances générales

    IS Non imputable aux institutions

    IP l’attrait des découvertes scientifiques et techniques

    IS qui fait oublier ce qui devrait les compléter 

    IP trouver rapidement un emploi

    IS À cause des difficultés sociales et économiques

    IP le respect mal compris de la liberté de l’enfant,

    IS qui va souvent à l’encontre de ses intérêts

    IP Ainsi, la formation de l’esprit et du caractère devient secondaire.

     

    J’en ai profité pour éliminer des nuances secondaires et reformuler ce que j’ai compris.

    Pour rédiger le résumé j’examine quelles idées secondaires retenir. Ici, aucune.

    Résumé :

    Les causes de la crise sont dues à des tendances générales : d’abord l’attrait des découvertes scientifiques et techniques, ensuite la recherche rapide d’un emploi, enfin le respect mal compris de la liberté de l’enfant. Ainsi, la formation de l’esprit et du caractère devient secondaire.

  • Aurele12Aurele12 Membre

    Donc ce que j ai fait n est pas bon, j y comprend rien

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Tu ne comprends pas la méthode ou le texte lui-même ?

  • Aurele12Aurele12 Membre

    Pour le deuxième j avais commencer à faire ça mais c est pas bon non plus je pense

    En premier, l apprentissage de notre langue est atrophié cela peut entraîner des incompréhensions, pour exprimer se que l on pense ou comprendre correctement les autres dans la vie courante et professionnelle. L impossibilité de se comprendre peut engendrer

  • Aurele12Aurele12 Membre

    J'ai essayé de refaire voici les 2 premiers paragraphes quand pensez vous merci beaucoup.

    Les causes de la crise de l'éducation ne sont du ni aux gouvernements ni aux administrations mais à des Tendances Générale : d'abord des découvertes scientifiques et techniques qui font oublier ce qui devrait les compléter, ensuite l'urgence de la recherche rapide d'un emploi crée par des difficultés sociales et économiques, enfin le respect mal compris de la liberté de l'enfant ainsi la formation de l'esprit et du caractère deviennent secondaire

    Ensuite l'apprentissage de notre langue est atrophié cela entraîne des incompréhensions pour s'exprimer ou comprendre correctement les autres dans la vie courante et professionnelle cela peut mener à de la violence c'est pour cela que la maîtrise de la langue française est primordial.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Dans le premier paragraphe, tu retiens trop de nuances ou d'idées secondaires. Regarde ma proposition et compare avec la tienne.

    Pour le 2nd, tu t'es mieux débrouillée. En revanche, la rédaction est fautive. Utilise des phrases courtes et sers-toi de la ponctuation. Évite les mots passe-partout : faire, mettre, cela...

    Je corrige ce que tu as écrit.

    Ensuite l'apprentissage de notre langue est atrophié. Cette carence entraîne des incompréhensions pour s'exprimer ou comprendre correctement les autres dans la vie courante et professionnelle. Elle peut mener à de la violence. La maîtrise de la langue française est donc primordiale.

  • Aurele12Aurele12 Membre

    Merci beaucoup je revois ça demain et vous envoie le 3ème paragraphe

    Bonne soirée

  • Aurele12Aurele12 Membre

    Le troisième paragraphe

    Enfin pour les jeunes malgré avoir étudié d'histoire, pense que le passé n'est pas important mais cela peut les aider dans leur avenir pour ne pas reproduire les mêmes erreurs comme dans le livre de William Golding Sa Majesté des mouches où on peut se rendre compte de la quasi inexistence du passé.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Il s’agit du 4e paragraphe

    Rédaction fautive.

    Mauvaise sélection de ce qui est important.

    Je te propose cette correction :

    De plus les jeunes bien qu’ils aient étudié d'histoire, pensent que le passé n'est pas important alors que ce regard en arrière pourrait les aider à construire leur avenir sans reproduire les erreurs des générations précédentes. comme dans le livre de William Golding Sa Majesté des mouches où on peut se rendre compte de la quasi inexistence du passé. En outre les médias agglutinent le passé au présent et déforment les œuvres anciennes.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.