Méthode commentaire Méthode dissertation

Pour Baudelaire, "c'est une hérésie de penser que le Beau veut communiquer avec le bien"

Bonjour / Bonsoir à tout(e)s !

J'ai un devoir à faire sur cette oeuvre de Baudelaire,dont le sujet est : Un critique contemporain dit que, pour Baudelaire, "c'est une hérésie de penser que le Beau veut communiquer avec le bien" En quoi c'est propos éclairent ils votre lecture des Fleurs du Mal. J'ai pu commencer un peu mais concernant les axes, je ne sais pas comment m'y prendre pour faire un plan à partir de ce sujet, c'est pourquoi alors je vous demande s'il vous plaît si c'est possible de m'aider pour une quelconque piste avec des poèmes éventuels, merci beaucoup pour toutes explications ainsi qu'aide !

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    2 oct. modifié

    Bonsoir,

    Ce critique ne fait que reprendre une déclaration de Baudelaire lui-même.

    Baudelaire dans l’Art romantique, condamne : « Il est une autre hérésie... Je veux parler de l'hérésie de l'enseignement, laquelle comprend comme corollaires inévitables, les hérésies de la passion, de la vérité et de la morale. Une foule de gens se figurent que le but de la poésie est un enseignement quelconque, qu'elle doit tantôt fortifier la conscience, tantôt perfectionner les mœurs, tantôt enfin démontrer quoi que ce soit d’utile... La poésie (...) n'a pas d'autre but qu'elle-même ».

    La première constatation est le titre lui-même qui dans son aspect antithétique réunit les fleurs et le mal.

    Deuxième constatation, l'ouvrage a été condamné comme immoral.

    Troisième constatation : à l'époque de Baudelaire (et encore un peu aujourd'hui), le sens commun voyait (dans la continuité de la pensée thomiste) que seul en Dieu, l'être de la perfection, la vérité, le bien et la beauté se trouvaient unifiés. C'est donc Baudelaire qui se montrerait hérétique quand il oppose le bien et le beau.

    À partir de là, tu vas donc devoir réfléchir sur les liens entre l'esthétique et le projet poétique baudelairien.

    Pour te mettre en route demande-toi ce qu'est le mal pour Baudelaire : la maladie, l'angoisse de la mort, un monde étouffant, le manque de reconnaissance (voir l'Albatros), le péché, le positivisme bourgeois, un monde mal fait... pas forcément la laideur.

    Qu'attend-il de sa création poétique ? voir Correspondances

    Est-il ennemi du beau ? non voir Harmonie du soir, mais il déteste les conventions et veut renouveler le champ poétique. Il fait la promotion d'un "beau bizarre".

    Est-il adepte du mal ? Ne pouvant échapper à sa maladie et à ses angoisses, il tente de fuir et de se révolter. Il blasphème et verse dans le satanisme, voir Litanies de Satan, les Phares...

    Le résultat : un tournant de la poésie, une réussite incontestable dans son défi insensé ("tu m'as donné ta boue et j'en ai fait de l'or"), un univers poignant...

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.