Hésitation entre EHESS et IEP

FantalexFantalex Membre
24 juil. modifié dans La filière littéraire

Bonjour à tous,

Ayant été acceptée en philosophie à l'EHESS ainsi que dans un IEP, j'hésite entre les deux formations. Si certains me conseillent de faire un M1/M2 de philosophie en parallèle de l'IEP, le fait d'avoir été acceptée à l'EHESS me pousse à y aller directement, quitte à retenter les IEP par la suite si je m'aperçois que la recherche ou l'enseignement ne sont pas faits pour moi, car je vois cette acceptation comme une chance à saisir. Ainsi, j'ai peur d'accepter l'un car il me fermerait "à tout jamais" sans doute les portes de l'EHESS, entrainerait des regrets mais m'assurerait une certaine "sécurité" vis à vis de l'avenir, et redoute d'entamer un Master entièrement dédié aux humanités (j'étais auparavant en double licence) et qui pourra également m'empêcher a posteriori d'être acceptée dans une formation s'en éloignant.


Etant un peu démunie quant à mon choix, je suis preneuse de tous avis, conseils qui pourraient me permettre de faire ce choix de manière plus éclairée.


Bel été à tous !

Réponses

  • sandm77sandm77 Membre

    La question principale reste celle de votre projet professionnel : souhaitez-vous vous diriger vers l'enseignement (et peut-être la recherche) en philosophie ou bien votre choix se porte-t-il vers d'autres voies ? Par ailleurs, dans quel master êtes vous admis à sciences po ?

    Choisissez l'école et le master qui sert le plus votre projet professionnel. Au stade du master, la question de l'orientation devrait être moins une question de goût (il faut bien sûr aimer ce que l'on fait), qu'une question pragmatique.

    Enfin, rien n'empêche de rejoindre l'EHESS après un master en IEP ; de même qu'il est possible de rejoindre un IEP après l'EHESS. Mais l'idéal serait de vous diriger vers la formation qui vous amènera à l'endroit souhaité avant tout.

  • Bonjour sandm77,


    Merci pour votre réponse. J'ai toujours eu dans l'idée de m'orienter vers la recherche mais hésite de plus en plus au vue des difficultés et du caractère incertain du parcours. J'aimerais ainsi tenter quelques années à l'EHESS pour me décider. Néanmoins, j'hésite avec l'IEP (le Master s'intitule "Politiques et sociétés") qui pourrait m'assurer un Master plus professionnalisant avant de retenter cette école pour les mêmes raisons et constituer un filet de sécurité (les domaines qui m'intéressent, comme la culture et la politique également) si ces années de philosophie ne sont pas celles que j'avais espéré - mais pour moi, l'EHESS par sa sélectivité, me semblait hors de portée suite à un IEP.

  • sandm77sandm77 Membre

    Vos doutes sont légitimes dans la mesure où les places à l'université en philosophie sont chères : beaucoup de très bons candidats aux postes de MCF, peu de places. Dans ce contexte, toute orientation vers la recherche doit supposer d'être aussi interressé par l'enseignement dans le secondaire à deux titres. D'une part, obtenir l'agrégation externe de philosophie est une condition tacite pour obtenir un financement pour votre doctorat (contrat doctoral), et ensuite pour être retenu comme MCF une fois le doctorat obtenu. D'autre part, l'agrégation étant un concours de recrutement des enseignants du secondaire, il pourra être nécessaire de passer plusieurs années dans le secondaire entre le moment d'obtention du doctorat et une éventuelle nomination comme MCF. Il faut aussi envisager que malgré la qualité de votre dossier, vous ne trouviez finalement pas de poste d'enseignant chercheur : le métier de professeur vous intéresse-t-il suffisamment ?


    La question de la sélectivité des écoles est un critère peu important à ce stade : vous devez choisir celle qui vous permet de réaliser le projet professionnel que vous souhaitez concrétiser. D'autant que je ne pense pas l'EHESS forcément plus sélective qu'un IEP, cela doit dépendre des masters. J'ai en tête des parcours d'anciens étudiants d'IEP ayant fait leur master a l'EHESS, l'inverse doit exister aussi.

  • FantalexFantalex Membre
    3 août modifié

    Merci pour votre réponse. Vous avez ciblé l'un de mes points d'inquiétude : bien que fortement attirée par la recherche, je le suis moins par l'enseignement. Néanmoins, j'ai une envie très personnelle d'approfondir mes connaissances en philosophie et je sais que je serais sans doute frustrée lors de mes années d'IEP (tout comme je serais légèrement inquiète lors de mon Master de philosophie de me lancer pleinement dans les humanités...) Néanmoins, il est vrai que si j'étais totalement pragmatique, et comme la majorité de mon entourage m'y pousse, j'irais sans doute à Sciences Po Strasbourg...

    Concernant le projet professionnel, c'est le fait de ne pas en avoir d'autres que celui de la recherche - et de commencer à douter de celui-ci, qui a donné lieu à ce questionnement (parmi des centaines d'autres évidemment...)

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.