Concours normalien étudiant : projet de recherche, épreuve de sociologie, liberté de parcours

Bonjour, après avoir misérablement échoué aux oraux d'Ulm en voie B/L, j'ai l'espoir de rejoindre l'école en préparant le concours normalien étudiant l'année prochaine, après une L3 de sociologie/sciences politiques. Je me tourne donc vers ce forum en espérant y trouver des normaliens ayant passé le concours étudiant, ou des normaliens issus de CPGE qui auraient des réponses à m'apporter.

Tout d'abord, j'aimerais des précisions concernant l'épreuve écrite : j'ai bien compris qu'elle portait souvent sur le projet de recherche de l'étudiant, mais en parcourant les annales de socio j'ai remarqué des sujets "citation" ; s'agit-il d'une restitution de connaissances/dissertation type "prépa" ?

De plus, gardant un souvenir peu agréable des oraux de l'ENS, je m'interroge sur l'épreuve orale du concours étudiant : n'est-ce vraiment qu'un entretien de motivation ? La discussion vise-t-elle à explorer l'étendue des connaissances de l'étudiant dans la discipline, comme en CPGE ?

Enfin, je sais que les étudiants admis en 1A de l'ENS ont une grande liberté et peuvent assister à des cours hors de leur département; en est-il de même pour les étudiants qui entrent en niveau master ? J'aimerais beaucoup suivre un enseignement de lettres en complément des cours du département de sciences sociales…

Merci énormément pour vos réponses !

Mots clés :

Réponses

  • dinozordinozor Membre

    Les étudiants ont une scolarité identique à celle des élèves, si ce n'est qu'elle dure trois ans au lieu de quatre, et qu'ils sont d'emblée rattachés à un département ; dit autrement, ils intègrent le département d'histoire, de sociologie, etc., alors que les élèves sont libres de choisir leur département de rattachement. En revanche, il semblerait qu'une demande motivée, à l'issue de la première année, permette de changer de département.

    Je ne sais pas en quoi consiste l'épreuve orale. En revanche, pas de différence de traitement entre étudiants qui intègrent en L3 (si c'est ce que tu entends par "1A" ; tous les normaliens commencent leur scolarité en 1A, par définition) ou en M1.

    La scolarité normalienne (pour valider le DENS, devenu obligatoire depuis plusieurs années) en bref, exige de valider un master recherche, à l'ENS ou ailleurs, à quoi s'ajoutent, au minimum, cinq cours d'un semestre par an, dont un cours de langue, que tu choisis comme bon te semble. Tu peux suivre des cours de lettres ou de droit, quel que soit ton département.

  • Merci beaucoup !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.