Grammaire française Participe passé

124»

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    Génial... Mais où vas-tu chercher tout ça ? ;)
  • A part l'étude du Notaire ou encore je fais une étude sur ... je ne me souviens pas avoir entendu autre chose que je jais des études. J'en conclus quil faut écrire mon choix d'études. Maintenant, si vraiment on n'étudie qu'une seule matière, on doit pouvoir dire mon choix d'étude se reporte sur le français mais on dira plus certainement je choisis d'étudier le français.
  • Il s'agit des "études de médecine", donc avec plusieurs disciplines enseignées...

    C'est pour cela que j'hésitais, mais visiblement ce serait plutôt "études" donc ?
  • JehanJehan Modérateur
    Il semblerait bien ! :)
  • Oui :)

    Merci à tous pour vos réponses
  • Jehan a écrit:
    Génial... Mais où vas-tu chercher tout ça ? ;)

    Oui, là, j'ai vraiment donné le meilleur de moi-même ! :)
  • La fracture était simple, sans complication d'aucune espèce. Charles n'eût osé en souhaiter de plus facile. Alors, se rappelant les allures de ses maîtres auprès du lit des blessés, il réconforta le patient avec toutes sortes de bons mots, caresses chirurgicales, qui sont comme l'huile dont on graisse les bistouris.

    Est-ce que ça se dit aussi, auprès des lits des blessés, auprès des lits du blessé, auprès du lit du blessé?
    Merci!
  • Auprès des lits des blessés, on peut le dire également. (il faut garder en tout cas le pluriel pour blessés, sinon, on change le sens.)
  • JehanJehan Modérateur
    Oui, on peut dire indifféremment

    auprès des lits des blessés = plusieurs blessés, plusieurs lits.
    Ou
    auprès du lit des blessés = plusieurs blessés, plusieurs lits (chacun a un lit) .


    Mais

    auprès du lit du blessé = un seul blessé couché dans un lit.

    auprès des lits du blessé voudrait dire qu'il y a un seul blessé couché dans plusieurs lits.
  • Merci!
    Mais on trouve aussi
    ''médecine exercée près du lit du malade ''
    ''clinique---Qui a lieu auprès du lit des malades''
    Pourquoi tantôt au singulier, tantôt au pluriel?

    Je pense que Jehan a déjà répondu, merci!

    On voit souvent ''salon de l'auto'' et ''salon du livre''. Est-ce correct de dire ''salon des autos'' et ''salon des livres''? Merci!
  • lamaneurlamaneur Modérateur
    "Le livre" "L'auto", "le mariage", "la femme" : ce singulier donne au mot une portée universelle, on s'intéresse à tout le genre, à toute l'espèce, pas à chaque chose ou chaque représentant. D'où la prédominance du "Salon du livre, de l'auto, du mariage, de la femme". Mais rien n'interdit de mettre le pluriel, soit pour des raisons grammaticales particulières (si le singulier n'existe pas ou n'a pas tout à fait le même sens), soit pour profiter du fait que le pluriel peut suggérer la diversité du genre ou de l'espèce (par exemple, salon des vins de Loire, salon des services à la personne), soit sans raison particulière très nette.
  • Oui on dit
    La culture francaise et la culture italienne se developpent
    Ou les deux cultures francaise et italienne se developpent
  • JehanJehan Modérateur
    Mais pourquoi répondre à un message vieux de plus de huit ans, et qui avait déjà reçu des réponses ?
  • @lamaneur, merci pour vos explications claires et complètes.
    Maintenant, il reste comment analyser de différents cas et appliquer ces principes.

    Est-ce que ''le malade'' dans ''lit du malade'' peut avoir une portée universelle?

    Par exemple dans la phrase ''Ce lit du malade est inoccupé.''
  • JehanJehan Modérateur
    Non, on dira sans article : "Ce lit de malade", "Ce lit d'hôpital"...
  • @ Jehan, merci!

    Alors, ''le + un nom au singulier'', ''les + un nom au pluriel'', ''de + un nom sans article'' peuvent tous avoir une portée universelle. C'est là la difficulté pour un non-francophone d'écrire ce genre de groupes nominaux, puisqu'il a l'embarras du choix.
    ***********

    Sur Wiktionnaire, on peut trouver
    ''Clinique

    Étymologie

    (Adjectif) (1696) Du latin clinicus (« alité, relatif au lit du malade »).

    (Nom commun) (1626) Du latin clinice (« médecine exercée près du lit du malade »). ''

    ''Le malade'' dans les deux exemples me semble avoir une portée universelle, si je ne me trompe.
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.