Agrégation après un M1 - ENS Ulm

Bonjour à tous,

Je me permets d'ouvrir un nouveau sujet car j'ai une question à propos des modalités de passage de l'agrégation à l'ENS. En effet, j'intègrerai à la rentrée prochaine l'ENS en 1A et L3 à l'université et je me demandais s'il était toujours possible de passer l'agrégation entre le M1 et le M2 ? Il me semble que l'agrégation nécessité la détention d'un M2 avant la parution des résultats d'admissibilité. Est-ce que certains parmi vous savent si l'ENS délivre un master 2 avant l'agrégation dans ce cas là ou pas ? En d'autres termes, est-ce que l'année de préparation à l'agrégation est diplômante et permet d'avoir un master 2 nécessaire à l'obtention du concours ?

Si je me demande s'il est toujours possible de procéder ainsi, c'est surtout parce que si je dois passer l'agrégation après un M2, je la passerai en 4A, soit en dernière année à l'ENS, et en cas d'échec, je n'aurais aucun filet de sécurité. Encore plus maintenant que les programmes du CAPES se dissocient de ceux de l'agrégation (en histoire géographie en tout cas). Je sais que certains normaliens passent l'agrégation en CST mais pour des raisons financières et personnelles, cela serait difficilement possible de mon côté.

Si parmi vous il y a des agrégatifs, agrégés, normaliens ou des personnes bien renseignées parmi vous qui auraient une réponse à ma question, cela serait vraiment très sympathique de votre part.

Bien à vous,

Manon

Mots clés :

Réponses

  • dinozordinozor Membre

    Oui, le master agrégation existe, mais il serait extrêmement sélectif, y compris pour les normaliens, du moins dans mon département. En philo, nous avions reçu un mail vers la fin de l'année civile, il me semble, qui nous le présentait brièvement.

  • ArthurArthur Membre
    8 juil. modifié

    Bonsoir,

    Félicitations pour votre admission. Toutes ces questions seront plus claires après la rentrée et en discutant avec votre tuteur. Sachez que les plans de carrière évoluent très souvent au cours de la scolarité, et c'est bien ainsi. De plus, il y a d'autres possibiltés que vous n'avez pas encore considérées (activité rémunérée pendant un CST, séjour à l'étranger, année blanche etc).

    Mon parcours : intégration en carré (Ulm), M2 aux Pays-Bas financé par une bourse néerlandaise, agrégation au retour en 3A, deuxième CST dans un autre pays pour études et recherches (hors d'un parcours diplômant), 4A consacrée à un autre M2 et à des recherches avec un bref séjour à l'ENS de Pise. Je n'imaginais rien de tout ça au lendemain des écrits et je n'ai regretté à l'époque aucun de ces choix.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.