evegssmevegssm Membre
28 mai modifié dans La filière littéraire

Bonjour, j’ai reçu mes résultats sur Parcoursup, et j’ai été prise dans plusieurs prépa dont Jules Ferry et Balzac. Et mes profs me disent de choisir une prépa entre les deux en attendant celles en attentes.

Du coup à cause du Covid je n’ai pas pu participer aux journées portes ouvertes, alors je n’ai aucune idée de ce qui m’attend ! Du coup j’aimerais connaître vos avis sur la question. Est-ce que vous avez des connaissances qui ont été dans ces prépas ou même vous même ?

J’aimerais avoir des avis sur l’ambiance générale, les locaux, l’administration, etc… Merci !

Réponses

  • dinozordinozor Membre
    28 mai modifié

    Pour avoir fréquenté les deux établissements, je dirais volontiers que les locaux Ferry sont plus agréables, et les classes sont d'un niveau à peu près équivalent à Balzac, qui, cela peut être un critère, a des effectifs moindres : de mon temps, on était 25-30, et je ne pense pas que cela ait beaucoup changé. C'est plutôt 35-40 dans les autres lycées.

  • evegssmevegssm Membre
    28 mai modifié

    Merci Dinozor ! Comme ma prof avait fait une prépa à Balzac, elle m’avait proposé de faire de même, mais la prépa Ferry est plus axée sur l’anglais ce qui me plaît fortement, du coup je pense que je vais me laisser encore le week-end pour réfléchir !

  • Bonsoir,


    J'espère que je t'écris à temps, et que ma réponse pourra t'aider dans ton choix de CPGE! Je ne connais pas du tout la prépa de Jules Ferry, donc je ne pourrai pas t'aider de ce coté là, par contre je sors de 3 années à Honoré de Balzac. 

    J'y ai beaucoup appris, et ça m'a vraiment donné une structure et de la rigueur dont je manquais cruellement en sortant du bac. J'imagine que toutes les prépas ont cet effet sur les élèves, en tous cas je l'espère, parce que je pense sincèrement que ce genre d'expérience est très enrichissante d'un point de vue personnel et scolaire. 

    La grande majorités des profs sont très humains et compréhensifs des situations personnelles des élèves, ce qui m'a surtout aidée au début de l'hypokhâgne, où je doutais de ma place dans cette classe, et même au cours des deux années de khâgne où j'ai perdu foi en ma capacité à réussir. Les profs sont très à l'écoute, et pour moi ça a fait toute la différence. 

    Comme tu l'as dit dans le post précédent, il n'y a pas de spécialité d'anglais (ce qui est vraiment dommage, parce que le professeur d'anglais a un cours substantiel), donc si c'est une voie que tu tiens à poursuivre Balzac ne sera peut être pas ta meilleure option. Après en hypokhâgne l'emploi du temps est aménagé de manière à ce qu'on puisse suivre deux langues de littérature, et en khâgne deux langues de civilisation.

    Pour ma part j'ai fait la spécialité de philosophie, avec une nouvelle prof cette année - qui est vraiment adorable et investie, et rend son cours passionnant. Je dirais que ça vaut pour beaucoup de profs, qui arrivent bien à rendre leur cours intéressant. Encore une fois je ne peux pas comparer à d'autres prépas, mais j'ai l'impression que les profs de Balzac mettent pas mal l'accent sur les présentations orales et les exposés.

    Il y a en moyenne une 30aine d'élèves en hypokhâgne, et une 40aine d'élèves en khâgne. Au CDI depuis quelques années il y a un étage dédié aux élèves de BTS et de CPGE (PCSI aussi, attention), et les documentalistes sont très gentilles avec les prépas littéraires.


    N'hésite pas si tu as d'autres questions sur Balzac, tu peux toujours m'envoyer un MP, et bon courage pour la suite !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.