CléanthineCléanthine Membre
24 avril modifié dans La filière littéraire

Bonjour,

Je suis présentement en M1 de droit à l'université Panthéon-Assas et, malgré toute ma bonne volonté, je ne réussis définitivement plus à m'intéresser à ce domaine — primitivement choisi par défaut.

Inutile, je suppose, d'affirmer que je m'intéresse à la littérature classique depuis déjà un temps ; le cas contraire, je ne me tenterais pas même à cette idée un peu tardive – et audacieuse! – de réorientation.

Mon interrogation porte plus, en fait, sur l'éventualité d'une équivalence entre le droit et les lettres. Si je me doute que je ne puis prétendre à un M1 de lettres modernes/classiques, je me demande cependant s'il serait envisageable d'intégrer la seconde voire la troisième année de licence.

Sans outrecuidance aucune, depuis la terminale, en outre les classiques, je me suis vraiment amusé à lire des tas de bouquins sur la théorie des genres, notamment romanesque et théâtral, la stylistique, la linguistique et l'histoire de l'art. Quoique cela ne remplacera jamais un cours structuré, orienté dans le sens de la didactique, j'ai tout de même un petit bagage culturel et théorique, corroboré par la rigueur méthodologique acquise à l'occasion des mes années passées en droit.

Aussi suis-je curieux de savoir s'il me serait possible de postuler pour un accès direct en L2/L3. J'ai effectivement beau chercher, le système universitaire est si abstrus, les informations si souvent partielles, que je n'ai aucune idée d'une telle possibilité!

Je suis preneur de toute information, en vous remerciant!

Réponses

  • loglog Membre

    Bonjour,

    Pour ma part je suis entré directement en L2 de lettres classiques mais j'avais auparavant suivi des DU de latin et de grecs pendant un an. Dans ce domaine il faut nécessairement justifier d'un certain niveau dans les langues anciennes. Un diplôme de master 2 au moins, de quelque domaine qu'il soit, permet (à ma connaissance) d'entrer en L3 théoriquement, mais il faut alors quand même justifier du niveau nécessaire et prendre des cours supplémentaires si ce n'est pas le cas. Tout cela se traite au cas par cas, vous pouvez tenter en faisant un dossier sur le eCandidat correspondant, dans lequel vous pouvez mettre tous les éléments qui selon vous justifient un accès direct, vous verrez bien si vous êtes pris.

    Si vous vous intéressez aux LC, pourquoi ne pas essayer de profiter de votre parcours, en approfondissant le droit romain par exemple ?

  • Bonsoir,

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Je comptais effectivement m'essayer à une candidature sur eCandidat. J'apprends, en autodidacte, le latin depuis deux ans déjà ; si je suis encore débutant, je ne découvre néanmoins pas la matière. Cela étant, je ne saurais trop comment le faire valoir dans une candidature, cet apprentissage personnel n'ayant rien "d'officiel".

    S'agissant des lettres classiques, quoiqu'elles m'intéressent au premier chef, je ne pense définitivement pas avoir le niveau dans les langues anciennes pour avoir la prétention de candidater directement en L3, ni même en L2 d'ailleurs!

    Du reste, j'ai remarqué qu'un certain nombre d'universités proposaient des mises à niveau intensives précédant le début des cours pour les étudiants entrant directement en L2/L3 et n'ayant jamais eu l'occasion d'étudier la stylistique, la linguistique etc. Je me dis donc que, en sus des forçats de la prépa, il y a une chance pour les étudiants provenant d'autres cursus.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.