Méthode commentaire Méthode dissertation

124»

Réponses

  • Quand vous dîtes : "Nous sommes dans le discours épidictique du blâme1

    1 arguments rationnels

    2 les marques polémiques et satiriques

    3 les entorses à l'objectivité (notamment dans le discours indirect libre)".

    Les arguments rationnels c'est par exemples le fait que personne ne peut connaître les paroles de Dieu, que l'homme ne sait pas régir ses républiques... Ce sont des "vérités générales" ?


    Ensuite, je me suis basée sur le lien que vous m'avez transmis, et j'ai relevé les procédés qui pourraient traduire le blâme.

    Les marques polémiques et satiriques, vu qu'on est dans le blâme ce serait :

    - voc péjoratif ("grosses bêtes" ,"gros chaperons", "fois", "menteurs")

    - amplification : hyperbole ("savons pas régir nos républiques", "gouverner nos choses domestiques", "la moindre herbe des prés", "voyons pas ce qui est à nos pieds", "ils ont la Clef du Ciel")

    - opposition : antithèse avec "petits yeux"/"clairement" , "cieux"/"pieds"

    - répétition : anaphore ("quand nous ne", "ils sont ses", "ils savent ses") + gradation ("conseillers" devient "secrétaires", "avis" devient "affaires")

    - métaphore : ici non depreciative : "la clef du Ciel"

    - ponctuation expressive et interrogative pour traduire étonnement + condamnation de l'orgueil

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Mais c'est très bien tout ça.

  • Parfait ! Merci je vais me mettre à la rédaction alors.

    Merci pour votre aide

  • Le "pourrions" dans la question marqué une supposition ou autre chose svp ?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Ce conditionnel présent marque une hypothèse.

  • merci beaucoup

  • Bonjour,

    Quel titre pourrais-je donner à une grande partie dans laquelle j'évoque le vocabulaire trivial (voc concret + antithèses ), les références surprenantes/lexique particulier (Minis, fève et langues de feu) et l'ironie (où je parle des fonctions officielles par les noms, anaphore "ils sont ses", "ils savent ses", qualification de "Docteurs" pour les protestants, comparaisons hypothétique, personnification de l'Esprit Saint, et apostrophe finale) ?

    Peut être que ma partie sur l'ironie est trop longue pour une sous-partie ?

  • glad.obl24glad.obl24 Membre
    28 avril modifié

    En fait c'est bon merci j'ai trouvé le titre et séparé l'ironie du reste

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    C'est mieux car cette partie faisait fourre-tout.

  • En effet, il y a trop d'informations pour une sous partie

  • Du coup, pour la partie sur l'ironie j'ai mis qu'il y a une qualification ironique (avec "Docteurs" pour les protestants, et les substantifs "conseillers", "secrétaires") + comparaisons hypothétiques + anaphore ("ils sont ses", "ils savent ses").

    Pensez vous que ça suffit pour cette partie ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.