Méthode commentaire Méthode dissertation

Le roman est-il un instrument au service d'une morale délivrée par la société ?

Bonjour, s'il vous plaît j'ai besoin d'aide pour ma dissertationen français. Je suis en 1er.

Le sujet est : le roman est-il un instrument au service d'une morale délivreé par la société.

Vous répondrez à cette question de façon organisée en vous appuyant d'abord sur votre lecture de la Princesse de Clèves mais également sur les texte étudiés dans le cadre du parcours individu moral société (la femme gelée et Madame de bovary).

Merci d'avance.

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Pour la problématique, la vocation du récit romanesque est-elle d'imposer les codes de comportement d'une société donnée ?

    Si le roman s'inscrit dans un cadre sociologique bien déterminé, il est normal qu'il expose les usages et les valeurs du milieu décrit. Pour La Princesse de Clèves, c'est la cour et la noblesse, pour Madame Bovary, c'est la bourgeoisie provinciale.

    On peut noter que ces deux récits ne font pas la promotion des comportements, on peut même dire, surtout pour le second, qu'il s'agit d'une critique en bonne et due forme.

    Essaie de relever les éléments de ces peintures sociales et de discerner les jugements implicites ou explicites portés par les auteurs, puis tente de déterminer quel est le système de valeurs au nom duquel ces romanciers dénoncent les manières de penser et d'agir des milieux qu'ils décrivent.

  • lalilali Membre

    D'accord merci beaucoup.

    J'ai pensé à un plan :

    1)Oui :

    L'influence de la morale sur le le personnage principal et les autres/l'éducation.

    Le regard de la société.

    2)non.

    L'adultère.

    L'inégalité homme /femme.


    Vous pouvez me dire si c'est juste s'il vous plaît.

    Merci d'avance.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Ce plan ne convient pas car tu affirmes que le romancier impose sa vision morale.

    Je verrais plutôt

    1 - le romancier moraliste, (celui qui décrit les mœurs) et même les juge

    La futilité de la cour (Princesse de Clèves), la bêtise et la mesquinerie de la société provinciale (Madame Bovary)

    2 - des personnages en butte aux conventions

    la passion amoureuse confrontée à des règles contraignantes, la victimisation de la "déviance" (extérieure pour Emma, intérieure pour la Princesse)

    3 - Quelle vision de la morale finalement ? où se place le romancier ? du côté du qu'en dira-t-on ? à l'opposé ?

    Vision janséniste chez Mme de La Fayette ; se méfier des passions qui mettent en péril la vie de l'âme, pessimisme de Flaubert…

  • lalilali Membre

    Merci beaucoup.

    Mais en fait le prof nous demande de répondre une fois par oui, puis par non.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Transforme le 1 en Oui, les romanciers moralistes, (ceux qui décrivent les mœurs) exposent les conventions sociales mais pour les juger

    Le 2 devient Non, leurs héroïnes ne se soumettent pas à ces conventions.

    En 3 tu peux essayer ces conflits comme source du romanesque plus qu'au service d'une morale.

  • lalilali Membre

    D'accord merci beaucoup.

  • Salut lali, je suis en première et j'ai le meme sujet de dissert à faire , est-ce que par hasard tu aurais toujours ta dissert sur la princesse de Clèves ? si oui, pourrais-tu me l'envoyer je suis vraiment dans le pétrin , en espérant que tu voies mon message :(

  • JehanJehan Modérateur

    Bonjour.

    Lali ne s'est pas connectée au site depuis avril de l'année dernière...

    Plutôt que de demander une dissertation déjà toute faite, essaie de t'aider des réponses de Jean-Luc.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.