Grammaire française Participe passé

Bonjour,

L'emploi de pendant me pose problème :

Je peux dire : Elle vient de passer six mois au Pérou.

Je ne peux pas dire : Elle vient de passer pendant six mois au Pérou.

Pourquoi ? Car je crois que la phrase Elle a vécu pendant six mois au Pérou. est correcte.

Pouvez-vous m'éclairer ?

Merci.

Réponses

  • Le verbe passer inclut déjà une notion de durée tout comme vécu. C'est pourquoi dans Elle a vécu pendant six mois au Pérou. pendant peut être supprimé sans perte de sens.

    Attendre autre explication.

  • Ca ne me semble pas présenter de difficulté, pendant. Ca introduit une équivalence, le plus souvent temporelle mais ça n'a rien de forcé, entre deux éléments - liés principalement par la simultanéité. On établit une balance : "figurez-vous que pendant que vous jouez, moi je travaille", je mets une balance puis je mesure. C'est une autre manière de coller des contraires, même si la contrariété ne tient en fait qu'à la tournure de la phrase.

    Je me souviens de ceci mais Baudelaire doit l'utiliser ailleurs :

    Pendant que le parfum des verts tamariniers

    Qui circule dans l'air et m'enfle la narine

    Se mêle dans mon âme au chant des mariniers.


    Ou mieux, un sonnet, pas que vous disiez que je ne fais pas d'efforts :


    Cependant que Magny suit son grand Avanson

    Pajas son Cardinal, et moi le mien encore,

    Et que l'espoir flatteur, qui nos beaux ans dévore,

    Appâte nos désirs d'un friand hameçon,


    Tu courtises les Rois, et d'un plus heureux son

    Chantant l'heur de l'Henry, qui son siècle décore,

    Tu t'honores toi-même, et celui qui honore

    L'honneur que tu lui fais de ta docte chanson.


    Las, et nous cependant nous consumons notre âge

    Sur le bord inconnu d'un étrange rivage,

    Ou le malheur nous fait ces tristes vers chanter


    Comme on voit quelquefois, quand la mort les appelle,

    Arrangés flanc à flanc parmi l'herbe nouvelle,

    Bien loin sur un étang trois cygnes lamenter.


  • paulangpaulang Membre
    20 févr. modifié

    La simultanéité n'exclut pas la durée (temporalité). Le jeu et le travail ont bien tous deux une durée sinon ils ne seraient pas,

    de même pour Baudelaire. Mais peut-être vous ais-je mal compris..

    Et cela n'explique pas à notre amie pourquoi elle ne peut pas dire ou écrire Elle vient de passer pendant six mois au Pérou.alors qu'elle pourrait indifféremment dire .Elle vient de vivre pendant six mois au Pérou et Elle vient de vivre six mois au Pérou.

    Au demeurant, mon explication n'est pas plus satisfaisante..

  • JehanJehan Modérateur
    20 févr. modifié

    La question précise d'Angelina ne porte pas tant sur une difficulté d'emploi que sur les raisons d'un fait de syntaxe.

    Pourquoi Elle a vécu pendant six mois au Pérou et non Elle a passé pendant six mois au Pérou ?

    • Elle a passé six mois au Pérou.

    Passer, dans ce sens particulier (utiliser une durée, une période ), est exclusivement transitif direct (construit sans préposition) et "six mois" est ici un COD, complément essentiel non supprimable, sauf à changer le sens du verbe "passer" : "Elle a passé au Pérou" voudrait dire tout autre chose.

    • Elle a vécu six mois au Pérou. Elle a vécu pendant six mois au Pérou.

    Ici, il ne s'agit pas de COD, complément essentiel, mais de CC de temps que l'on peut supprimer ou déplacer sans pour autant changer le sens du verbe "vivre" :

    Elle a vécu au Pérou. Pendant six mois, elle a vécu au Pérou.

  • Merci à vous, Jocrisse et Paulang, j'apprécie beaucoup vos réponses, d'autant qu'elles me révèlent combien j'ai mal formulé ma question.

    Merci à vous, Jehan, qui avez su la décrypter :

    donc, si je vous comprends bien, dans la phrase " Elle vient de passer six mois au Pérou.", six mois est un COD ?

    Un complément essentiel répondant à la question Combien de temps ? est-il forcément un COD de par la construction de son verbe ?

    Dans l'exemple cité, ne peut-on pas dire que six mois est un complément essentiel de temps ?

  • paulangpaulang Membre
    21 févr. modifié

    Dans l'exemple cité, ne peut-on pas dire que six mois est un complément essentiel de temps ?

    Sans doute pas davantage que ses vacances dans Elle vient de passer ses vacances au Pérou.

    Par contre Elle est resté six mois au Pérou. peut-être. Tout cela est tellement tordu qu'on y perd sa grammaire.

  • JehanJehan Modérateur
    21 févr. modifié

    Complément essentiel pour Elle vient de passer six mois au Pérou. ou Elle vient de passer ses vacances au Pérou. (non supprimables sans modifier le sens du verbe )

    Comme le confirme l'accord du participe, ce sont bien des COD : les six mois qu'elle a passés, les vacances qu'elle a passées (accord avec le COD antéposé ).

    En revanche, dans Elle est restée six mois au Pérou ou Elle a habité six mois au Pérou il ne s'agit plus d'un COD, mais bien d'un complément de temps supprimable.

    Le participe ne s'accorde plus : les six mois qu'elle a habité au Pérou.

  • Un chaleureux merci à vous deux !

    Oui, Paulang, j'y perdais ma grammaire, faute de méthode...

    Jehan, vos explications claires et concises me remettent dans ce droit chemin.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.