Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à tous!

Je suis en classe de première dans un modeste lycée de province, et, même si c'est peut-être un peu tôt, j'ai fait dernièrement de nombreuses recherches sur mon orientation. Or, voilà: j'ai beaucoup trop d'idées. J'ai une idée assez claire de ce que je veux faire juste après le bac: prépa B/L, peut-être jusqu'à khûber, parce que ce qui m'intéresse, ce sont les masters en relations internationales de Sciences Po. Je me suis cependant rendue compte que l'ENA, l'ISMaPP, l'ENS (il faut bien rêver un peu) et certaines doubles-licences conviendraient aussi à mon profil. Sans compter que j'adorerais aussi pouvoir étudier à l'étranger et faire des stages, ce qui me sera limité à un semestre si je suis mon parcours rêvé du moment "3 ans de B/L et master Sciences Po".

J'ai conscience que je dis beaucoup trop de choses dans cette discussion et qu'après tout, j'ai encore le temps d'y réfléchir, mais si vous avez des témoignages et conseils, je les lirai avec grand plaisir.

Merci d'avance pour vos réponses !

Réponses

  • ArtzArtz Membre

    Bonjour,

    Pourquoi ne pas tenter directement Sciences Po après le bac plutôt que la B/L ?

    Je ne suis pas sûr de comprendre sur quoi précisément porte ta question ?

  • JuSoJuSo Membre

    Merci pour cette réponse! C'est vrai que ça n'est pas très clair dans ma tête non plus. J'étais en fait à la recherche de témoignages d'anciens élèves des filières et écoles qui m'intéressent pour me faire une idée de ce que je veux vraiment.

    Quant à Sciences Po après le bac, je ne suis pas convaincue par les programmes de bachelor, et j'ai vraiment envie de connaître le monde de la prépa. J'entends beaucoup de retours sur la forte stimulation intellectuelle que procure la prépa, et ça me fait rêver, peut-être de manière un peu masochiste, somme toute!

  • ArtzArtz Membre

    Le problème c'est que sans question, on ne sait pas bien quoi répondre ! Mais soit, dans un premier temps, c'est donc la B/L qui vous attend, donc l'horizon dans les quelques années à venir est clair !


    Bon courage !

  • Bonjour @JuSo !

    Effectivement si tu t'intéresses particulièrement à SciencesPo j'aurais tendance à dire que tu pourrais essayer de l'intégrer dès la terminale car, même si ce n'est pas comme une prépa, il y a une forte émulation intellectuelle et culturelle, tu pourras y rencontrer des élèves venant de l'étranger, et tu auras surtout le temps de faire des voyages (pas de plusieurs mois bien sûr) organisés ou non, contrairement à la prépa où tu mets plus ton rêve de voyages entre parenthèses (pour de très belles choses plus tard, je ne critique pas du tout !). J'en profite pour préciser que pour faire son année à l'étranger, qui est bien un an et non 6 mois comme tu l'as dit (peut-être ai-je mal compris, mais c'est bien le stage de dernière année qui est de 6 mois, à l'étranger ou en France), il faut être pris en 3ème année et pas seulement pour le master.

    De plus, les masters sont très sélectifs et, même en étant un très bon élève, on peut très bien ne pas avoir les meilleures notes de sa classe en prépa. Tu parles de double-licence qui pourrait t'intéresser ; SciencesPo en propose plusieurs avec la Sorbonne. Elles sont très sélectives et donc prestigieuses, tout comme la prépa (même si, encore une fois, je ne compare pas ces deux expériences !). De plus, même si la Sorbonne recrute essentiellement à Paris, cette formation permet d'ouvrir plus ces admissions aux provinciaux. Tu as également évoqué l'ENA, SciencesPo peut préparer à cette école, et c'est d'ailleurs une voie royale. Par contre pour L'ISMaPP, je ne suis pa sûre ...

    Je voulais également préciser que, si tu rentres seulement en master à SciencesPo, tu auras ton diplôme de master mais pas celui de SciencesPo, qui est réservé aux élèves ayant suivi le cursus complet, mais un master en IEP est très bien vu, il n'y a pas de soucis à ce niveau.

    Si tu as d'autres questions sur SciencesPo, n'hésite pas ! Et faire une prépa B/L est un très bon projet, en tout cas tu as un intérêt certain c'est super ! Bonne continuation à toi !

  • Toutes les écoles évoquées ne recrutent pas au même niveau. Leurs débouchés sont en théorie assez différents :

    - ENS : recrutement bac+2 après CPGE, formation à l'enseignement et la recherche (même s'il est tout à fait possible de rejoindre une école de commerce ou ScPo pour rejoindre l'entreprise et l'administration ... notamment en préparant l'ENA évoquée dans le message).

    - ENA : recrutement en théorie à bac+3, dans les faits à bac+5 (après un Master affaires publiques à ScPo ou bien après une prépa ENA de bon niveau - ScPo ou Paris I/ENS le plus souvent - qu'on intègre généralement suite à un master en droit, économie, sciences politiques (y compris un master autre qu'affaires publiques à ScPo) ou en sciences sociales. Les débouchés sont les grands corps de l'Etat. Pour travailler aux affaires étrangères, un très bon classement de sortie de l'ENA est nécessaire.

    - ISMAPP : je ne connais pas trop ... je crois que le recrutement se fait à bac+2 ou 3, mais l'école me semble éloignée des questions internationales. Il est sans doute préférable de faire un bon master a l'université ou en IEP qu'un master a l'ISMAPP (école peu connue et chère).

    Quant aux masters de relations internationales de ScPo, ils sont accessibles soit après un cursus au sein du collège universitaire de ScPo (c'est-à-dire après être entré à bac+0), soit après un bac+3 qui peut être une licence (toutes disciplines en sciences humaines et sociales, voire lettres/philosophie) ou bien un parcours de 3 ans en CPGE A/L comme B/L (HK/KH/Khube).

  • JuSoJuSo Membre

    Merci pour tous ces conseils et informations !

    Je vais donc rester sur une B/L et je verrai bien ce que je ferai par la suite, mais je vous suis à toutes et tous très reconnaissante d'avoir pris le temps de me répondre et de m'éclairer.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.