Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour je dois faire un essai littéraire mais hélas je n'en ai jamais fais et il est coef 4 pouvez-vous m'aider s'il vous plaît ?

Le sujet est : La littérature permet-elle d'éveiller les consciences quant aux dangers du progrès technique et scientifique ?

Pour répondre à ce sujet j'ai à ma disposition 3 textes qui sont :

René Barjavel Ravage 1943

1) La nuit tombe sur le village. Derrière le forgeron debout, la machine rougeoie et halète. Elle est bâtie d'énormes poutres de bois, d'une grande chaudière de cuivre et de roues et de pistons et d'autres organes de bronze. Elle gicle une vapeur qui tournoie autour d'elle. 

La barbe du Patriarche luit doucement dans la pénombre. 

- Comment t'est venue l'idée de construire cette machine ? L'as-tu prise dans quelque livre ? Je croyais que tu ne savais pas lire

- Non, père, je ne sais pas lire et l'idée ne m'est pas venue d'un livre, mais en considérant une marmite sur le feu. L'eau qui bouillait en soulevait le couvercle. J'ai voulu faire plus grand. Je suis parvenu à mes fins, père, tu le vois, et je t'apporte ma machine. Tu es très vieux et très sage. Avec tes conseils, j'espère la rendre plus forte encore et plus utile, et en construire d'autres qui épargneront aux hommes, mes frères, beaucoup de leurs peines de chaque jour... 

Le forgeron tend ses deux mains en avant, en geste de don. Il est fier d’avoir construit cette merveille. Il est heureux de la donner à celui dont la sagesse fait le bonheur de tous. Son coeur est plein d'amour et de joie.  Mais il recule tout à coup. Dans la nuit, la voix du Patriarche gronde plus fort que celle de la machine, et lui apporte les mots d'une terrible colère :

- Insensé ! crie le vieillard, le cataclysme qui faillit faire périr le monde est-il déjà si loin qu'un homme de ton âge ait pu en oublier la leçon ? Ne sais-tu pas, ne vous l'ai-je pas appris à tous, que les hommes se perdirent justement parce qu'ils avaient voulu épargner leur peine ? Ils avaient fabriqué mille et mille sortes de machines. Quand elles s'arrêtèrent, toutes à la fois, par la volonté du Ciel, les hommes se trouvèrent comme des huîtres arrachées à leurs coquilles. Il ne leur restait qu'à mourir...

2) George Orwell 1984

Actuellement, la science, dans le sens ancien du mot, a presque cessé d’exister dans l’Océania. Il n’y a pas de mot pour science en novlangue. La méthode empirique de la pensée sur laquelle sont fondées toutes les réalisations du passé, est opposée aux principes les plus essentiels de l’Angsoc. Les progrès techniques eux-mêmes ne se produisent que lorsqu’ils peuvent, d’une façon quelconque, servir à diminuer la liberté humaine. Dans tous les arts utilitaires, le monde piétine ou recule. Les champs sont cultivés avec des charrues tirées par des chevaux, tandis que les livres sont écrits à la machine. Mais dans les matières d’une importance vitale – ce qui veut dire, en fait, la guerre et l’espionnage policier – l’approche empirique est encore encouragée ou, du moins, tolérée.

Les deux buts du Parti sont de conquérir toute la surface de la terre et d’éteindre une fois pour toutes les possibilités d’une pensée indépendante. Il y a, en conséquence, deux grands problèmes que le Parti a la charge de résoudre : l’un est le moyen de découvrir, contre sa volonté, ce que pense un autre être humain, l’autre est le moyen de tuer plusieurs centaines de millions de gens en quelques secondes, sans qu’ils en soient avertis. Dans la mesure où continue la recherche scientifique, cela est son principal objet.

Le savant d’aujourd’hui est, soit une mixture de psychologue et d’inquisiteur qui étudie avec une extraordinaire minutie la signification des expressions du visage, des gestes, des tons de la voix, et expérimente les effets, pour l’obtention de la vérité, des drogues, des chocs thérapeutiques, de l’hypnose, de la torture physique, soit un chimiste, un physicien ou un biologiste, intéressé seulement par les branches de sa spécialité qui se rapportent à la suppression de la vie

3) Aldous Huxley, Le Meilleur des mondes,

Un jeune mécanicien Bêta-Moins était occupé à travailler avec un tournevis et une clef anglaise à la pompe à pseudo-sang d’un flacon qui passait. Le ronflement du moteur électrique devenait plus grave, par fractions de ton, tandis qu’il vissait les écrous... Plus grave, plus grave... Une torsion finale, un coup d’œil sur le compteur de tours, et il eut terminé. Il avança de deux pas le long de la rangée et recommença la même opération sur la pompe suivante. Il diminue le nombre de tours à la minute, expliqua Mr. Foster. Le pseudo-sang circule plus lentement ; il passe par conséquent dans les poumons à intervalles plus longs ; il donne par suite à l’embryon moins d’oxygène. Rien de tel que la pénurie d’oxygène pour maintenir un embryon au-dessous de la normale.

De nouveau, il se frotta les mains.

-Quel âne! dit le Directeur, rompant un long silence. Ne vous est-il

jamais venu à l’idée qu’il faut à un embryon d’Epsilon un milieu d’Epsilon,

aussi bien qu’une hérédité d’Epsilon?

Cela ne lui était évidemment pas venu à l’idée. Il fut couvert de confusion.

Plus la caste est basse, dit Mr. Foster, moins on donne d’oxygène. Le

premier organe affecté, c’est le cerveau. Ensuite le squelette. À soixante-

dix pour cent d’oxygène normal, on obtient des nains. À moins de

soixante-dix pour cent, des monstres sans yeux.


- Lesquels ne sont absolument d'aucune utilité, dit Mr. Foster pour conclure. Tandis que (sa voix se fit confidentielle, avide d'exposer ce qu'il avait à dire) si l'on pouvait découvrir une technique pour réduire la durée de maturation, quel bienfait ce serait pour la société !

- Considérez le cheval.

Ils le considérèrent.

-Mûr à six ans ; l'éléphant à dix. Alors qu'à treize ans un homme n'est pas encore mûr sexuellement, et n'est adulte qu'à vingt ans. D'où, bien entendu, ce fruit du développement retardé : l'intelligence humaine.

- Mais chez les Epsilons, dit fort justement Mr. Foster, nous n'avons pas besoin d'intelligence humaine. On n'en a pas besoin, et on ne l'obtient pas. Mais, bien que chez l'Epsilon l'esprit soit mûr à dix ans, il en faut dix-huit avant que le corps soit propre au travail. Que de longues années d'immaturité, superflues et gaspillées ! S'il était possible d'accélérer le développement physique jusqu'à le rendre aussi rapide, mettons que celui d'une vache, quelle économie énorme il en résulterait pour la. Communauté !

- Énorme ! murmurèrent les étudiants.

L'enthousiasme de Mr. Foster était contagieux.

Je vous remercie d'avance pour vos réponse ^^.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur

    Bonsoir.

    Un" essai littéraire"... Sans doute veux-tu dire "une dissertation".

    En attendant de l'aide, tu peux déjà consulter nos fiches de méthode :


  • lilollilol Membre

    Bonsoir, ma professeur a appelé ça un essai littéraire et a bien dit de faire la différence entre dissertation et l'essai littéraire.

  • Bonsoir,

    S'agit-il de l'exercice de l'essai tel que pratiqué en voie technologique au lycée ou s'agit-il d'un exercice du supérieur ?

  • lilollilol Membre

    Je suis en voie générale

  • AmmyAmmy Membre

    Bonjour, l'essai est maintenant au programme du lycée, en filière technologique mais aussi en spécialité Humanités (première et terminale). C'est une épreuve de bac en terminale pour ceux qui ont pris cette spécialité (les fameuses épreuves qui viennent d'être annulées). Nous reprenons aussi cette méthode en seconde par conséquent. l'exercice est donc très présent actuellement en lycée.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    La forme n'est pas très différente de la dissertation

    @lilol

    Tente déjà de repérer des arguments dans les trois textes (éléments qui sont une réponse à la question posée).

  • lilollilol Membre
    25 janv. modifié

    D'accord je vous remercie, cependant je ne comprends pas le texte 3 Aldous Huxley, le Meilleur des mondes.

  • Lucid_LynxLucid_Lynx Membre
    25 janv. modifié

    Pour l'extrait de Huxley, je pense que ce sont surtout les technologies du vivant qui sont pointées du doigt. Les progrès de l'embryogenèse artificielle (mais c'est aussi tout le cycle de croissance d'un être humain qui est conduit de façon artificielle, semble-t-il), mis au service d'une certaine idéologie, ont abouti à une société où l'homme est considéré comme un animal d'élevage. Cet élevage, qu'on cherche sans cesse à optimiser, est orienté dans le sens d'une société de castes : en agissant sur la quantité d'oxygène reçue par l'embryon durant sa maturation, on agit sur la "qualité" de l'humain produit, le destinant ainsi à une élite ou à une main-d'œuvre servile et limitée.

    Ici, les personnages se demandent s'il ne serait pas possible d'accélérer le processus de croissance d'un humain, qui prend 18 à 20 ans, délais bien trop longs pour les impératifs productivistes et politiques de cette société cauchemardesque, cette dystopie qu'est "Le meilleur des mondes".

    Il faudrait considérer ce passage à la lecture de l'œuvre. Je ne l'ai pas lue depuis une vingtaine d'années...

  • lilollilol Membre

    Et donc comme réponse à la problématique je peux commencer par oui la littérature permet d'éveiller les consciences mais quant aux dangers du progrès technique et scientifique ( et la je cherche des arguments puis je mets des exemples des textes) ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.