Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour à vous je dois réalisé une dissertation avec la phrase suivante : "l'humour est poésie. Le comique est prose (...) L'humour est cet homme invisible que trahit la boîte d'explosifs qui le promène sous le bras. Tout saute sur son passage.

Mais j'ai un soucis de compréhension. Je ne comprends pas cette phrase. Pouvez-vous m'éclairez s'il vous plait ? Merci d'avance.

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    En gros, le sujet distingue deux formes de critique :

    • le comique, plus grossier, plus ordinaire, moins subtil et moins efficace,
    • l'humour, plus léger, plus inventif, plus esthétique, plus efficace, mais peut-être moins compréhensible.
  • DoloresgDoloresg Membre
    13 janv. modifié

    Merci beaucoup ça me semble plus clair maintenant. Mais pouvez-vous également m'éclairer sur l'énoncé ?

    Dans quelle mesure ce propos d’Edmond Jabès vous paraît-il rendre compte de votre lecture des œuvres au programme (Destinée arbitraire,Le Fleuve cachéAnthologie de l’Oulipo, les références aux Typoèmes de Jérôme Peignot restant facultatives) ?

    Je dois expliquer les différences ainsi que les points communs ou est-ce autre chose s'il vous plait ?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    "Dans quelle mesure" invite à examiner les limites de la thèse.

    Je ne connais pas ces œuvres, mais le sujet demande de vérifier si on peut leur appliquer ce jugement. Ce qui me frappe également est la deuxième partie des propos de Jabès, à savoir le retournement de point de vue proche de l'absurde. D'abord comment peut-on voir un homme invisible ? Ensuite c'est l'objet porté qui en fait porte la personne. J'en déduis que l'humour poétique est alors un petit frère du nonsense britannique.

  • Bonjour Jean-Luc,

    "J'en déduis que l'humour poétique est alors un petit frère du nonsense britannique."

    Eh bien, comme tu le sais, le terme humour (et le signifié) est né en Angleterre.

  • Merci beaucoup pour votre aide du coup j'ai trouvé une problématique: de quelle manière peut on appliquer ce même jugement de critique aux oeuvres inscrit dans le programme ?


    Qu'en pensez-vous? Car dans la dissertation il faut en quelque sorte reformuler l'énoncé donc j'ai essayé de le faire.

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    13 janv. modifié

    Bonsoir,

    Ce n'est pas une problématique dans la mesure où n'apparaissent pas les notions en jeu.

    Je ne connais pas les œuvres au programme, mais il me semble que le terme de poésie devrait être cité de même que ceux de jeu, de fantaisie, de gratuité… si on essaie d'interpréter les propos d'Edmond Jabès.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.