Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour à tous,

Actuellement étudiante en Licence 2 de Lettres, je commence sérieusement à me poser des questions très précises. En effet, j'ai déjà 31 ans et un parcours assez atypique. L'âge n'est pas le problème dans mon histoire.

Je vous explique : après l'obtention de ma licence je souhaiterais vraiment m'orienter vers les métiers du livre et de l'édition, avec une préférence pour le domaine de la jeunesse. Malheureusement, je vis dans les pyrénées orientales, et dans mon département, il n'y a ni master de ce type ni maison d'édition. La solution serait donc de quitter le département pour Toulouse, ou Paris, mais malheureusement je ne le peux pas pour des raisons de santé. Je dois donc rester dans mon département.

J'avais donc pensé à faire un master littérature jeunesse à l'université du Mans à distance, puis essayer de trouver un emploi dans une des rares maisons d'édition qu'il y a vers chez moi. Mais après avoir envoyé quelques mails, cela me semble impossible. Mon autre option, serait donc de travailler dans une librairie, mais là encore je crains qu'à l'issue de mon master, je me retrouve sans emploi.

Il y une autre orientation qui me plait beaucoup (même si je dois l'avouer, je rêve d'être assistante d'édition), c'est le master MEEF afin de devenir professeure de français.

Etant reconnue adulte handicapée par la MDPH, j'aurai des chances d'avoir un poste dans mon département. Si vraiment ce n'était pas le cas, je me dis qu'il y a possibilité d'enseigner à distance peut être notamment avec le CNED. J'essaie vraiment de chercher différentes solutions.

Mais je doute de mes capacités à réussir mon master MEEF et le capes, puis je doute sur mes capacités à être une bonne enseignante de français. J'ai peur de ne pas être à la hauteur ! Quelles sont les qualités requises pour être une bonne enseignante ?

Je vous avoue que je suis perdue car je suis assez coincée.

Auriez vous des conseils s'il vous plait ? J'ai besoin d'aide.

Je vous remercie beaucoup par avance pour vos réponse :)

Réponses

  • PlumevertePlumeverte Membre
    6 janv. modifié

    Bonjour,

    Je ne connais pas suffisamment les filières sur les métiers du livre pour te répondre précisément.

    Il me semble qu'il existe des licences professionnelles "métier du livre" dans plusieurs universités. Peut-être y a-t-il possibilité de faire certaines de ces licences à distance ? Tu peux toujours essayer de les contacter par courriel ou téléphone pour savoir s'ils proposent des aménagements dans ta situation ? Idem pour le master que tu mentionnes. Comment s'est conclu l'échange de mail ? Pourquoi dis-tu que cela paraît impossible ?

    Concernant l'enseignement, il faut savoir que c'est un métier très difficile (et de plus en plus). Pour savoir si c'est vraiment ce qui te convient, je t'invite à échanger avec des enseignants. S'il n'y en a pas dans ton entourage, tu peux toujours lire des livres de témoignages d'enseignants, te rendre sur des forum de profs sur internet, en contacter sur des pages Facebook ou autre pour leur demander d'échanger avec toi sur la réalité du terrain. Cela dit, avec le CNED, c'est sûrement un terrain différent...

    Je dirais que pour être un bon enseignant, il faut aimer sa matière, avoir un très bon niveau, savoir la rendre intéressante. Et dans les conditions actuelles, je pense qu'il faut aussi avoir une très bonne confiance en soi, savoir gérer sa classe, avoir une fibre sociale, beaucoup de patience et de résistance.

    Désolée, ma réponse est très incomplète... Est-ce que la MDPH ne donne pas des renseignements plus détaillés sur les possibilité d'adaptation professionnelle ? Je crois qu'il existe aussi des centre des formation et réadaptation qui doivent disposer des ressources nécessaires...

  • miss-lilymiss-lily Membre
    7 janv. modifié

    Bonjour, merci beaucoup pour ta réponse.

    Alors en fait il n'y a pas de licence professionnelle des métiers du livre et de l'édition qui se font à distance malheureusement. Pour les master il y en a 2 qui sont plutôt orientés vers la littérature jeunesse. Donc cela m'intéresse même si ce serait moins complet qu'un Master métier du livre et de l'édition à Toulouse ou Montpellier. Malheureusement même si je choisie de faire ce Master à distance, je ne trouverai pas d'emploi dans mon département. J'ai contacté les deux plus grandes maisons d'édition qu'il y a près de chez moi et elles ne prennent pas de stagiaires et donc encore moi un salarié. Ensuite j'ai pensé au télétravail mais je crains que cela soit compliqué de trouver un poste sans avoir eu une première expérience dans une maison d'édition.

    J'ai mis un mail à une librairie, j'attends une réponse. Mais là encore, si jamais je suis diplômée mais que je ne trouve pas de poste dans mon département je serai ennuyée.

    Concernant le métier de professeure de français j'aimerais beaucoup avoir des avis. C'est pourquoi j'ai posté sur ce forum, en espérant avoir de l'aide et des conseils.

    Je te remercie beaucoup pour ta réponse 🙂

  • Bonjour,

    "Concernant le métier de professeure de français j'aimerais beaucoup avoir des avis. C'est pourquoi j'ai posté sur ce forum, en espérant avoir de l'aide et des conseils."

    Plumeverte a dit l'essentiel : "Je dirais que pour être un bon enseignant, il faut aimer sa matière, avoir un très bon niveau, savoir la rendre intéressante. Et dans les conditions actuelles, je pense qu'il faut aussi avoir une très bonne confiance en soi, savoir gérer sa classe, avoir une fibre sociale, beaucoup de patience et de résistance."

    L'idéal (pour ne pas avoir de problèmes), c'est de passer l'agrégation et d'enseigner dans de grands lycées ou en fac. Hormis le problème sociétal, je confirme : enthousiasme, patience et... amour des élèves. Savoir aussi que nous plantons des graines sur un sol, fertile ou non. Ne pas se décourager.

    De mon temps😉, nous admirions certains profs. Je le suis devenue en partie grâce à cela. Mais je voulais être "maîtresse" dès le primaire. C'était inscrit en moi.

    Une dernière chose : il faut plaire aux élèves, les séduire, si, si. Le prof est comme sur une scène de théâtre et joue un rôle. La classe est notre public. Il faut aussi savoir les faire rire de temps en temps, ouvrir des parenthèses.Plus facile dans des matières littéraires que scientifiques évidemment.

    Rigolo : pour les élèves, un prof n'existe que de 8h à 17h (en gros). Ils sont très étonnés de te rencontrer ailleurs, dans un supermarché par exemple.

    Un excellent moyen de se rapprocher des élèves est de participer aux voyage scolaires.

    Bon courage !

  • Bonjour, merci beaucoup pour votre réponse.

    En fait, j'aimerais beaucoup être professeure de français. Ça reste un métier qui m'intéresse vraiment. Ma seule crainte c'est de ne pas être à la hauteur, tant au niveau pédagogique qu'au niveau de gestion de classe. Est ce normal de douter de soi?

    Est-ce que durant le Master on nous apprend à enseigner justement? Car savoir enseigner n'est pas quelque chose d'innée en soi, ça doit s'apprendre je suppose.

    Même si mon premier choix reste les métiers du livre et de l'édition il faut aussi être réaliste au niveau des débouchés étant donné que je ne peux quitter mon département. Cela va être très compliqué pour moi de trouver un poste dans ce domaine sans me déplacer ailleurs en France.

    Donc comme l'enseignement est quelque chose qui m'attire beaucoup je me dis que ça pourrait me convenir. Mais j'ai des craintes et je pense que c'est normal. Enfin je l'espère...

    Merci beaucoup encore

  • Il y avait autrefois l'IUFM pour le CAPES. Et un stage d'un an sous l'égide d'un prof.J’ignore ce qu'il en est aujourd’hui.

    Mais enfin, tout cela reste bien théorique. Finalement on apprend sur le tas, la didactique étant une chose (les fameux "savoirs savants") et la pédagogie une autre (une bonne dose de psychologie et d'humanité finalement).

    Je relis de temps en temps avec plaisir Le Naïf aux quarante enfants de Paul Guth (agrégé, sa première année d'enseignement). Intéressant : comment faire passer Racine et Molière, par exemple ?

  • miss-lilymiss-lily Membre
    7 janv. modifié

    Est-ce que vous pensez que mes craintes sont normales? Je suis une perfectionniste, je dois l'avouer.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.