Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour bonjour,

Je suis en ce moment en 2e année de droit mais je voudrais, pour différentes raisons, tenter l'ENS Ulm, pas en tant que normalien-étudiant mais en tant que fonctionnaire-stagiaire. J'y tiens et c'est très clair dans mon esprit, ce n'est pas le sujet ici.

Pour y parvenir, je dois passer par la case prépa A/L, et pas n'importe quelle prépa vu que je vise l'ENS à tout prix. Je voulais donc savoir si j'avais mes chances dans les meilleures prépas de France (même si je n'y crois pas trop), malgré mon profil d'étudiante en réorientation. Je compte envoyer des mails directement aux prépas pour leur demander, mais en attendant je "jauge" la probabilité.

Pour donner une idée de mon niveau à ceux qui me liraient :

  • En droit : 13,3 de moyenne en L1, quelques notes excellentes en économie (20), relations internationales (18,75), science politique (17), aucun rattrapage et mes pires notes sont un 8 et un 8,5.
  • Au lycée (filière ES) : une moyenne générale entre 16 et 17 dans un bon lycée de Province (des admis à Sciences Po Paris, Henri IV, Louis Le Grand chaque année). J'ai été première de classe en anglais, allemand, mathématiques et philosophie, avec de très bonnes notes en histoire-géo et SES. Comportement exemplaire mais beaucoup d'absences au dernier trimestre de terminale car je passais des concours, assez mal vues par certains professeurs (ça se voit dans les appréciations).
  • Parcoursup et concours : en terminale, j'ai été admise en double-licence économie-droit à Panthéon-Sorbonne, Paris-Dauphine, ESSEC et EDHEC mais je n'ai pas pu y aller faute de moyens financiers. Je ne sais pas s'il faut le mentionner dans mes projets de motivation de prépas sur Parcoursup ?
  • Au bac : 20 à l'oral en français, 15 et 16 en philo et français écrit, 17 en histoire-géo, 19 et 18 en anglais et en allemand. Mention très bien.

Voilà, c'est assez détaillé, mais j'ai vraiment besoin de conseils car j'ai l'impression de passer à côté de ce que pouvait m'offrir mon niveau en sortant du lycée. Je remercie quiconque aura eu la patience de me lire et de se questionner sur ma situation.

Merci à vous :)

Réponses

  • Il est assez courant que des étudiants soient acceptés après une réorientation, même dans les meilleures prépas. En revanche, dans les exemples que j'ai en tête, c'est après un an, je ne pense pas que ce soit une différence majeure, mais je préfère le signaler.

    Dans le fond, nous n'avons que peu de choses à vous répondre : tentez, vous verrez bien. :)

    Bon courage.

  • Et pourquoi pas plutôt une prépa D1 ?

  • Je ne connaissais pas, mais je suis allée regarder et effectivement c'est assez compatible avec mon profil. Cependant, je suis vraiment plus intéressée par l'histoire et les lettres classiques, et l'ENS Ulm est celle que je vise :)

  • ArthurArthur Membre

    Bonsoir,

    Demandez les meilleurs établissements. Allez aux portes ouvertes plutôt que d'interroger les établissements à distance, et faites une bonne lettre de motivation. Cela dit, je ne suis pas persuadé du bien-fondé de la démarche et, quitte à vous réorienter, j'envisagerais aussi d'autres pistes. On peut en discuter en privé si vous voulez (je suis ancien d'Ulm).

    Bien cordialement,

  • Bonjour, excusez-moi de cette réponse très tardive !

    J'ai demandé sur Paris : Louis Le Grand, Henri IV, Fénelon, Condorcet, Janson-de-Sailly, Molière, Victor Hugo et Lakanal.

    Malheureusement, les JPO sont virtuelles cette année, mais j'assiste au maximum. Pour le moment, je sais que Lakanal reçoit des étudiants en réorientation, LLG et Molière ont répondu affirmativement quand j'ai demandé si j'avais mes chances par mail. J'ai aussi regardé dans les données Parcoursup de 2020 et quasiment tous ont accueilli au moins un étudiant non néo-bachelier.

    Pour ce qui est des autres pistes, je postule à des double-licences de Panthéon-Sorbonne (j'y avais été admise en terminale) et en licence Humanités à Nanterre. Je vais rencontrer le service orientation de mon université cette semaine pour faire un peu le point.

    Pouvez-vous m'expliquer pourquoi vous doutez du bien-fondé de la démarche ? Par message privé si vous préférez.

  • mattlevmattlev Membre
    31 janv. modifié

    Je ne suis pas sûr que tu puisse être admise en D1, étant donné que tu auras une L2 en septembre prochain. Ce ne serait pas une réelle réorientation.

    Je pense que tu as tes chances. Cependant, et je rejoins Arthur ici, être élève d'une ENS pour être élève d'une ENS n'a pas beaucoup de sens. Il y a énormément de bonnes raisons de vouloir entrer sur concours dans une ENS, mais entrer sur concours dans une ENS n'en n'est pas une, à mon humble avis.


    Quel est ton projet professionnel ?

  • Je ne veux pas aller en D1 de toute façon.

    L'intérêt de passer le concours est d'avoir le statut de fonctionnaire-stagiaire, et donc d'être payée, et ce n'est pas un intérêt moindre pour ma famille.

    J'aimerais tenter les concours de la diplomatie et/ou me spécialiser en géopolitique (donc option histoire ou géographie au concours en fait). Sciences Po ce n'est pas possible avec mon dossier en droit (bonnes notes mais pas excellentes, et aucune expérience à l'international/professionnelle), et je suis convaincue qu'un parcours prépa littéraire/ENS m'apporterait beaucoup niveau culture générale et expérience une fois à l'ENS. L'école a de très bons partenariats avec des universités étrangères (Columbia, Oxford) et j'aime le côté pluridisciplinaire, en plus du fait qu'il y a une préparation à l'ENA en partenariat avec Panthéon-Sorbonne.

    Je sais que certains trouveront mes motivations déplorables, mais il faut être pragmatique. Si je continue en droit, je ne serai pas payée avant 4 ans au moins (L3, master, 1 an de préparation aux concours), en plus de faire des études que je n'aime pas, alors que si je réussis en prépa, je pourrai faire des études qui me plaisent et ne pas rester un poids financier pour mes parents.

    J'espère que c'est un peu plus compréhensible.

  • LaoshiLaoshi Membre

    Je sais que certains trouveront mes motivations déplorables,

    Personnellement je ne trouve pas tes motivations déplorables car, en gros

    J’avais à peu de choses près (l’amour du latin et du grec, tout de même, celui d’apprendre en général, et aussi l’objectif d’enseigner) les mêmes en entrant en hypokhâgne. Chacun a les motivations qu’il peut.

    Mais pour être payé il faut réussir un concours assez difficile.

    Les notes annoncées sont très bonnes mais ce sont des notes du bac. Il faudra s’accrocher.

    Bon courage !

  • Theriakos96Theriakos96 Membre
    14 févr. modifié

    Bonjour,

    Il y a 72 places pour environ 1350-1500 candidats, ce qui signifie entre 4 et 5% de taux de réussite ; si on ne va pas en prépa par amour profond des disciplines qui y sont enseignées, cela n'a aucun sens à mon humble avis.

    Par ailleurs, les autres raisons que tu fournis sont très valables, mais seulement des raisons secondaires, qui doivent ne servir qu'un but, l'amour des disciplines qu'on enseigne en khâgne.

  • AmmyAmmy Membre

    Je ne trouve pas du tout cette motivation déplorable, cependant au vu du taux de réussite rappelé par theriakos ça ne peut pas être la seule.

  • Oh, j’ai dû mal m’expliquer, excusez-moi, j’ai d’autres motivations, qui m’ont fait en premier lieu penser à faire une prépa :

    • la volonté d’acquérir une culture solide grâce à un enseignement général.
    • J’aime toutes les matières enseignées en prépa A/L, surtout la philo, la géographie et l’histoire, bien que j’ai moins d’attirance pour les lettres (sans pour autant être repoussée du tout).
    • j’aime l’exercice de la dissertation dans lequel je réussis assez bien.
    • J’ai vraiment envie de me surpasser et d’utiliser pleinement mon potentiel (chose que je ne fais pas en droit). Par curiosité, je me balade parfois sur les rapports de concours de l’ENS, et je suis assez fascinée par le niveau de performance demandé. Et justement, j’ai envie d’atteindre ce niveau.

    Par ailleurs, est-ce que vous auriez quelques pistes pour le projet de formation motivé sur Parcoursup pour me mettre en valeur malgré mon désavantage (d’être en réorientation) ?

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.