Méthode commentaire Méthode dissertation

Se préparer à l’épreuve de dissertation du Capes

Je suis philologue classique de formation et peu rompu à l’exercice de la dissertation. Si l’épreuve de version ne devrait pas me poser de problèmes, je m’inquiète un peu pour l’exercice de la dissertation. J’ai consulté les sujets des années précédentes et je trouve qu’il y a un côté un peu « masturbation intellectuelle » (disserter sur des citations très savantes de théoriciens arrogants).

Je vois mal comment me préparer à cette épreuve. Je connais l’histoire littéraire, le catalogue des œuvres des grands auteurs,... je peux éventuellement potasser les Lagarde et Michard, relire les grands classiques et des précis de littérature française, un peu de Barthes et de Genette d’ici le concours mais les sujets sont tellement vastes et parfois éthérés que je suis perdu. Ils attendent du name-dropping enrobé de pseudo-réflexions savantes mais quand je lis les sujets je ne vois pas même pas toujours quelles références invoquer...

Réponses

  • Bonjour MaximeDrxx,

    Je dirais que la clé pour faire une dissertation de concours correcte, c'est... de comprendre qu'il ne s'agit pas exactement de "masturbation intellectuelle", et que les citations que le jury emprunte à des théoriciens – qui en général ne se distinguent pas précisément par leur "arrogance", du moins dans le cadre étroit des quelques lignes du sujet... – peuvent paraître obscures, et déroutantes, à cause de leur caractère même de citations, qui les isole arbitrairement de leur contexte. Mais ça ne doit pas être un obstacle.

    Par ailleurs, il est important de ne pas se laisser abuser par les rapports (qui nous paralysent tous !) : ils sont plus développés du point de vue critique que ce qui est réellement attendu des candidats, dont les deux vertus principales doivent être la clarté, et l'usage raisonné des exemple. Bien sûr, il est indispensable de situer des notions, des enjeux critiques, des méthodes, ne serait-ce que parce que certaines ont gagné une place importante dans l'enseignement du français au collège et au lycée (notamment la narratologie), mais ce n'est pas l'objet de la dissertation elle-même.

    Très concrètement, l'idéal est de traiter le sujet honnêtement, en procédant par une analyse préparatoire des termes et des notions, de leur articulations (autant de choses qui ne doivent pas être reprises telles quelles dans l'introduction), et de dégager la thèse que défend l'auteur de la citation, et qu'il faudra discuter. S'il est besoin de coordonner plusieurs propositions pour formuler cette thèse, tant mieux : ce sont autant de points de départ pour les sous-parties de la partie qui sera l'exposé de cette thèse. La deuxième partie sera constituée par la discussion de cette thèse (discussion permettant de voir un peu plus large que réfutation) : quelles sont ses limites, trouve-t-on des exemples qui infirment tel ou tel aspect (et de ces exemples, il faut tirer une formulation positive dont l'exemple sera l'illustration) etc. La troisième partie peut être un peu plus délicate à trouver : je trouve qu'il faut penser en termes de déplacement plutôt que de dépassement ; c'est en fait la possibilité d'ouvrir un autre regard, depuis un autre point de vue, sur la thèse qu'on a bien légitimement l'impression d'avoir épuisée au bout de deux parties : il faut la rafraîchir un peu. L'écueil, c'est le hors-sujet : mais ça n'arrive que si on perd de vue la formulation de la thèse.

    Il est important de raisonner à deux niveaux : un niveau d'abstraction (des idées, et on en a toujours parce qu'on a lu bien des choses, même si on ne les prenait pas au sérieux comme ça semble être ton cas ;) ) et un niveau concret, celui de l'exemple, qui doit être vraiment développé en quelques lignes. On va de l'un à l'autre dans la préparation : parfois on a une idée, alors il faut l'illustrer ; parfois ça nous évoque un exemple littéraire, auquel cas il faut en inférer une idée claire que l'exemple illustrera : c'est la rhétorique ( si tu es philologue classique, tu mesureras toute la valeur que j'accorde à ce mot) de la dissertation qui l'exige.

    Pour ce qui est de la préparation, je pense qu'un honnête conseil serait de reprendre (pas relire : l'année est trop courte) des livres que tu connais, dans divers genres différents, et de réflechir in situ à quelques sujets d'annales : par exemple, mettons que tu connais bien la Princesse de Clèves, la Chartreuse de Parme et les Mémoires d'Hadrien (pour les avoir étudiés ou par goût personnel...) : essaie de réfléchir à un sujet sur le roman à partir de ces trois livres, en les feuilletant, en les confrontant. Essaie de te poser des questions à leur sujet, et d'en profiter pour élargir tes connaissances théoriques et littéraires : par exemple, si tu réflechis à rapport du roman à la vérité, se poser la question théorique de la vraisemblance dans le roman, et son rapport avec la mimesis (tu citais Genette : il y a dans "Discours du récit", Figures III, une discussion très intéressante de la question du dialogue et de la description dans le roman à partir d'une comparaison entre mimesis platonicienne et aristotélicienne) ; tu peux ensuite lire dans le Lagarde et Michard un extrait d'un autre roman qui te paraîtra pertinent et pourra enrichir ta réflexion.

    J'espère avoir pu t'aider un peu, mais n'hésite pas si tu veux en discuter. Je te souhaite bon courage !

  • Bonjour,

    Salariée à plein temps dans une association, je souhaiterais néanmoins retenter le capes externe de lettres en candidat libre. Je viens donc demander quelques conseils à des professeurs de lettres qui viendraient sur le forum. Quels conseils me donneriez-vous pour travailler et améliorer la dissertation sur œuvre? C'est surtout dans cette épreuve que j'ai des lacunes car je l'ai soigneusement évitée durant mes études de lettres modernes qui remontent à loin.

    J'ai été sur le site du CNED dont les tarifs sont très onéreux.

    Cordialement

    CKO

  • Lucid_LynxLucid_Lynx Membre
    8 août modifié

    Bonjour,

    Certes, les professeurs de lettres sont nombreux sur ce forum. Toutefois, il est difficile de synthétiser ici tous les conseils de méthode pour la réussite d'une dissertation, exercice tout autant académique que polymorphe.

    Puisque vous avouez des lacunes précisément au sujet de la dissertation sur œuvre - mais tout de même, vous savez ce qu'est une dissertation ? - pourquoi ne pas commencer par la base :

    https://www.etudes-litteraires.com/bac-francais/technique-dissertation.php

    Étant entendu que l'exercice des lycées de la dissertation sur œuvre diffère quelque peu de la dissertation sur un sujet de théorie littéraire, par définition transversal.

    Il reste étonnant, pour ne pas dire inquiétant, que vous n'ayez plus aucune notion de dissertation après des études de lettres, même lointaines. Peut-être aviez-vous accompli ces exercices sans qu'ils ne soient ouvertement nommés "dissertations" ? Je suggère, rien de plus, me fondant sur ma propre expérience : durant mes études littéraires, je n'ai formellement accompli aucune dissertation car mes professeurs semblaient refuser en bloc ce terme. Dans la pratique, j'en ai exécuté quelques dizaines ! 😃

    Vous trouverez sans peine des ressources de méthode sur internet. Toute méthode est progressive et développée, il est par conséquent difficile de tout vous dire ici. Peut-être un autre membre aura-t-il suffisamment d'esprit de synthèse (et de temps) pour le faire.

    Concernant le CNED, il semblerait qu'ils ne publient plus ouvertement leurs tarifs sur le site web. Il faut s'inscrire, créer un profil, pour obtenir les tarifs. Je reste étonné de votre remarque car dans mon souvenir les tarifs sont assez corrects. Les choses ont pu évoluer. Après tout, le monde de l'éducation dans son ensemble a connu récemment de profonds changements...

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.