Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Hello ! 

Je suis en terminal, et je veux faire une prépa AL l’an prochain. J’ai un très très bon niveau scolaire et je sais que ça m’aidera beaucoup pour mon dossier.  On me conseille de postuler dans des prépas très sélectives, mais si c’est pour stresser pendant deux ans, je préfère éviter.

Problème : je sais absolument pas laquelle choisir. 

Je suis de Paris, et même si ça risque de me faire un petit peu bader, ça ne me dérange pas d’aller au-delà de ma région pour les études ( quitte à changer complètement d’horizon) MAIS seulement s’il y a un internat inclu dans la prépa.

Je ne vais pas mentir, l’ambiance entre étudiants est primordiale pour moi ( la concurrence, c’est ma hantise, c’est la raison pour laquelle je veux éviter les prépa ultra sélectives ) ça ne me dérange absolument pas d’être dans une prépa pas très bien classée, du moment qu’on est solidaire entre élèves ( au final, qu’elle soit 1ère ou 50ème du classement, j’obtiendrais le même diplôme donc...) Je sais que ça me motivera plus parce que je suis une personne très sociable et extravertie, je préfère donc largement être à l’aise dans la vie scolaire plutôt que de chercher absolument à être première de classe et frôler le burn out. 

Est-ce que vous pouvez me conseiller une prépa avec une bonne ambiance entre élèves, un internat ( week-ends inclus si possible) , un bon accompagnement des profs et avec une bonne structure ?  


Quoi ? Moi j’en demande beaucoup ? Mais non, voyons.....


Merci beaucoup !

Réponses

  • Bonsoir,

    Comme son nom l'indique, la prépa prépare... à un concours. Il y a donc par définition une compétition puisque, contrairement à un examen, il s'agit d'être bien classé. Et cela est vrai de toutes les prépas, partout. En revanche, cela ne veut pas dire que la compétition s'y fait toujours dans l'antagonisme : on peut aussi être solidaire sous la pression (c'est plutôt mon expérience de la prépa). Je pense que tout cela dépend en vérité beaucoup plus de la promotion que tu auras que d'autre chose : on peut avoir une mauvaise expérience dans une prépa peu connue et une bonne à Henri IV - de la même façon qu'on peut avoir une mauvaise expérience à Henri IV et une bonne ailleurs.

    Donc, personnellement, je poserais la question différemment : que veux-tu faire après la prépa ? Si l'ENS peut t'être utile à ce projet et que tu as un dossier assez solide pour ça, je pense que tu devrais tenter les prépas parisiennes que l'on connait. Parce que, pour différentes raisons, je crois que c'est plus facile de préparer ce concours là-bas qu'ailleurs - ce qui ne veut pas dire que ce ne soit pas possible ailleurs.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.