Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour bonjour :)

J'ai une dissertation à faire dont le sujet est le suivant : Dans l'Avis d'une mère à sa fille (1728), Mme de Lambert, femme de lettres réputée et célébrée par Montesquieu ou Marivaux, écrit : « La lecture des romans est plus dangereuse : je ne voudrais pas que l'on fit grand usage ; ils mettent du faux dans l'esprit. Le roman n'étant jamais pris sur le vrai, allume l'imagination, affaibli la pudeur, met le désordre dans le cœur [...] ». Vous commenterez et discuterez cette affirmation.

J'ai plusieurs idées et exemples, je compte parler notamment de l'identification au personnage qui peut être néfaste (avec Madame Bovary), de Manon Lescaut pour illustrer le rejet des mœurs, mais aussi le roman qui peut amener à réfléchir, se révolter, se questionner, se cultiver, etc.

Je pensais faire une partie allant dans le sens de la citation, puis une autre montrant les bienfaits du roman et une dernière plus nuancée (en gros, thèse - antithèse - synthèse), mais je sais bien que ce n'est pas la meilleure façon d'aborder le sujet. Auriez vous donc des suggestions de plan (juste les 3 grands axes) à me proposer ?

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Je partirais d'abord des reproches que Mme de Lambert adresse au récit romanesque :

    • le roman est une fiction donc il ne peut montrer la vérité
    • il est contraire à la raison, à la mesure : il enflamme l'imagination, il montre des situations contraires à la morale, il exacerbe les passions.

    ensuite le contexte, ces reproches sont destinés à protéger un jeune public réputé naïf.

    À partir de là, quelle problématique pourrais-tu élaborer ?

  • Houlà j'avoue que les problématiques ne sont pas mon fort !

    Peut-être quelque chose comme "devons nous nous méfier du roman ?" ou "quels sont les dangers du roman ?" (trop classique), "quels risques encourent les lecteurs de romans ?"

    Mh c'est vraiment pas terrible...


    (en tout cas merci pour votre aide)

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Ce n'est pas si mal que ça.

    Il faudrait envisager le rôle du roman de manière moins négative.

    Par exemple : le roman peut-il dispenser un enseignement sain (aux jeunes générations, facultatif) ? ou le roman peut-il éduquer ?

    Passons maintenant au plan, à toi de jouer !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.