Grammaire française Participe passé

vivelafrancevivelafrance Membre
12 oct. modifié dans Langue française

Bonjour,

comme le titre l’indique j’ai un problème avec les prononciations des sigles :

il est professeur à l’ISA (institut supérieur des affaires) ça se prononce comme un mot ou des lettres séparées ?

J’ai fait un stage chez IBM ça se prononce comme un mot ou des lettres séparées ?

le cc pour contrôle continu, S1 pour semestre 1 et AF pour Air France se prononcent-ils comme des lettres ou c’est seulement à l'écrit et à l’oral on dit le mot complet?

Merci d’avance

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    12 oct. modifié

    Bonjour.

    En règle générale, quand on peut prononcer aisément la suite de lettres comme un mot, on le fait,: UNESCO, MEDEF, etc. On appelle de tels sigles des acronymes.

    Mais quand la suite de lettres n'est pas facilement prononçable comme un mot , on se contente d'épeler les lettres : c'est le cas d' IBM, de SNCF, de IVG, etc.

    Pour tes derniers exemples, à l'oral, on prononce plutôt les mots complets.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Sigle

  • Merci beaucoup pour votre réponse

    Concernant mes derniers exemples, est-ce qu’il y a une règle ? Parce qu’on dit TGV à l’oral et SNCF mais on ne dit pas AF ni CDG (pour Charles de gaule) ?

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Si, CDG est très courant pour parler de l'aéroport, et même systématique pour désigner les terminaux précis CDG1, CDG2,...

  • @ vivelafrance, comme l'a écrit Jehan, pour tes derniers exemples, on peut (si on y tient vraiment !) écrire :

    • CC pour contrôle continu (bien que l'abréviation cc soit normalisée et signifie centimètre-cube),
    • S1 pour premier semestre (bien que, selon les organismes, on puisse comprendre « première semaine » ou « semaine un » comme l'aiment à dire nos managers et comme on le trouve souvent écrit dans les agendas)
    • et AF pour Air France,

    ...mais on ne dit pas à l'oral CC, S1 ou AF ; on dit toujours contrôle continu, premier semestre et Air France.

    Et dans tous les cas, attention à ces notations abrégées vaguement inspirées de l'américain : souvent elles ne signifient pas la même chose pour tout le monde, selon le milieu et selon le contexte.

  • JehanJehan Modérateur

    Eh oui... Par exemple, en contexte SMS entre potes, cc, ça veut plutôt dire "coucou".📱

    Et quand on lit le SMS à voix haute, on ne va évidemment pas prononcer "cécé "! 😁

  • plutoniumplutonium Membre
    14 oct. modifié


    Au siècle dernier, "cc" signifiait aussi "copie carbone", et ce sigle se retrouve dans les courriels de nos jours, alors que la bonne vieille feuille de papier carbone utilisée pour les copies sur les machines à écrire mécaniques a disparu depuis longtemps.

  • JehanJehan Modérateur

    De nos jours, "cc" signifie "copie conforme", et non plus "copie carbone"...

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Je dirais que ça signifie "en copie". Théoriquement, "copie conforme" a un sens juridique particulier, mais il est vrai que dans le monde moderne qui n'a pas connu la copie carbone, "cc" est souvent donné pour "copie conforme". Wikipedia avalise cet abus de langage :

    (Internet) Envoi simultané à une autre personne que le destinataire principal d’un courriel.

     Mettre quelqu’un en copie conforme sur un courriel.

  • HippocampeHippocampe Membre
    14 oct. modifié

    Et Cci veut dire "copie conforme invisible".

  • je vous remercie pour vos réponses utiles et qui m’aident beaucoup

  • 😄 D'accord avec toi, fandixhuit : la notion même de Cci m'a toujours apparu comme une incitation à la délation et à la sournoiserie.

  • lamaneurlamaneur Modérateur
    18 oct. modifié

    Pas nécessairement. Comme l'écrit un article, « On s’en sert essentiellement pour protéger l’anonymat de ses correspondants et éviter d’éparpiller sa liste de contacts aux quatre vents. » Si j'écris à A, je peux mettre mon chef B en c.c.i. pour le tenir au courant et lui montrer que je travaille, mais A n'a pas nécessairement à connaître l'adresse e-mail de mon chef B et il est aussi inutile qu'il lui réponde en encombrant sa boite électronique. Ce n'est pas toujours malsain.

  • Oui, Lamaneur. Mais dans certains contextes, ça l'est. Je ne parle pas du domaine professionnel, bien entendu.

  • perluèteperluète Membre
    19 oct. modifié

    Pas seulement le contexte professionnel. Il n'y a pas que les supérieurs hiérarchiques dont on peut vouloir protéger les adresses mail. Et ce n'est donc pas forcément malsain.

  • Perluète, on n'a pas que des amis sur le net. Quand tu fais partie d'une liste de diffusion par exemple (ça existait il y a une vingtaine d'années et ça doit exister encore) concernant un domaine quelconque, que tu réponds en privé à quelqu'un (privé, c'est privé) et que ce quelqu'un se dépêche de faire suivre ton mail en CCI à tout un tas de gens, j'appelle ça comme Freddy de la délation, de la sournoiserie et de la lâcheté.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.