Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour, j’ai une explication de texte à faire en philo pour lundi, mais je n’ai pas compris comment fallait faire même après avoir regarder des fiches méthodes.

quelqu’un pourrait-il m’aider s’il vous plaît ?


« Ce qui est aisé à croire ne vaut pas la peine de croire ; et c'est ici que le sceptique a raison. Croire au loup, ce n'est pas difficile ; il suffit d'avoir peur ; et nul ne s'applique à avoir peur ; bien plutột on voudrait s'empêcher d'avoir peur. Il n’est pas difficile non plus d'être jaloux, ni de croire d'après cela des choses en effet très croyables, mais qui, remarque le sceptique, ne sont pas prouvées pour cela. Croire le journal, ce n'est guère plus que le lire ; c'est encore plus facile quand ce qu’on me donne à croire est agréable, par exemple si mon adversaire politique est présenté comme menteur ou fripon ; toutefois, cette facilité à croire ne vaut pas le plus petit commencement de preuve. Et il arrive souvent qu'un mouvement de colère achève la prétendue preuve. Si je suis battu ou humilié dans une discussion, je suis jeté à croire bien plus volontiers que l'autre a tort. Et tout le mal des querelles vient de cette complaisance et même lâcheté à croire ce qui est plaît.[...]Si la pensée est quelque chose, la pensée n'est certainement pas une complaisance à soi ; encore plus évidemment la pensée juste n'est pas une complaisance à soi.


Vous choisirez la problématique qui vous semble la plus pertinente pour rendre compte des propos de l'auteur : Qu'est-ce que croire ? / croire, est-ce agréable ? / peut-on vivre sans croyance ? / penser, est-ce refuser de croire ? / les croyances sont-elles toujours sources de conflits ? / faut-il douter de tout 

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    En premier lieu, il te faut choisir la problématique qui te semble la plus convenable pour introduire ce que tu as compris.

    Ensuite, à partir de cette problématique, tu construiras ton argumentation (ce qu'Alain cherche à démontrer).

  • Bonsoir, merci pour votre aide sur la problématique.

    le problème c’est que je ne sais pas comment faire une argumentation

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    9 oct. modifié

    Une fois la problématique choisie, regarde quels arguments avance Alain.

    1er argument : se méfier de la facilité (idée) + exemple (croire au loup)

    2e argument : se méfier de ce qui renforce nos tendances naturelles (idée) + exemple (la crédulité du jaloux)

    et tu continues à analyser le texte.

  • pensez vous que 2 arguments suffisent dans ce texte ? Ou je dois en trouver 1 ou 2 autres ?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Il faut trouver tous les arguments. C'est une explication de texte. N'oublie pas de rédiger une introduction qui présentera le texte et une conclusion qui reprendra l'idée principale et synthétisera les observations.

  • JocrisseJocrisse Membre

    C'est intéressant, de proposer aux élèves plusieurs problématiques possibles. Ce n 'est pas le lieu de critiquer les attendus ou les présupposés (qui ne sont pas innocents), mais je note l'idée.

    Si vous prenez par exemple la grille " (1) penser, c'est refuser de croire", vous pouvez d'abord repérer tous les termes du texte qui impliquent une idée de refus, ceux qui indiquent une direction contraire, (l'adhésion, le jugement positif, l'acceptation muette etc.). Cela vous donne d'abord une première liste des mots qu'il ffaut regarder le plus près, analyser et discuter. De cette manière, vous pouvez vous assurer d'éviter le hors-sujet, le défaut de pertinence.

    Il en va de même pour l'argumentation qui ne peut être une véritable argumentation (et non un vague et impuissant baratin) que si elle est reliée, de manière assignable, avec le problème posé, et dans les termes où il est posé, qui méritent toute votre attention.


    (1) C'est comme cela que vous devez le comprendre et l'utiliser : la problématique vous donne une grille de lecture, ce qui vous permet de souligner l'essentiel (en le distinguant du moins essentiel, du particulier, du hasard), de vous attacher aux termes précis qui sont pertinents et exigent une définition, une analyse, une discussion.

  • JocrisseJocrisse Membre
    10 oct. modifié

    Bonjour, j’ai une explication de texte à faire en philo pour lundi, mais je n’ai pas compris


    C'est un sujet sans doute déjà abordé mais je ne trouve pas sur le forum. Si les modos peuvent m'aider et rediriger...Mais il y a une difficulté dans le fait d'écrire des messages du genre : j'ai pour lundi une dissert à rédiger sur l'amour chez La Fontaine, ou sur l'Etre chez Platon, c'est pour lundi et je n'ai plus que trois minutes à y consacrer, veuillez me balancer une formule magique. Le prof idéal, c'est Dumbledore.

    On me dira peut-être que c'est une attitude scolaire, mais en réalité, elle est ascolaire. C'est une position où l'on n'a jamais le temps : le temps libre, le temps qui a le temps, la skholè, comme disaient les Grecs, il n'y en a plus. Il ne reste que de l'affairement, de l'askholia, on est occupé, et occupé par l'occupation (ou les préoccupations).

    La pensée de La Fontaine ou de Platon, cela ne presse pas, pas comme le fait la nécessité d'avoir quelque chose dans le frigo pour manger ce soir. Ca n'est intéressant que quand on a le temps, que si on accepte de prendre son temps, et à le perdre.

    Plus généralement, on retourne en vices quelques unes des vertus cardinales de l'école : nous permettre le luxe de s'ennuyer et de perdre son temps.

  • Oui, Jocrisse, la retraite est l'état idéal pour prendre son temps (qui n'est pas le perdre) et c'est un grand luxe. Je ne porte plus de montre, après avoir couru 40 ans après l'emploi du temps.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.