Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

Bonjour,

actuellement en hypokhâgne, je dois m'inscrire en université (inscription cumulative) et je n'ai pas pu être présente à la réunion d'information qui présentait rapidement les différents programmes.

du coup, je me pose la question de comment choisir entre les différentes facs et les différents parcours.

Pour le moment, je sais juste que je suis très littéraire, et passionnée de théâtre (je suis d'ailleurs une HK option théâtre) et j'ai envie de travailler dans le domaine de la culture, gérer un théâtre, faire de la médiation culturelle, ou du journalisme...

Alors, que choisir entre la licence humanités à Nanterre, la licence de lettres de paris 4? la licence lettres théâtre paris 3 ? y a t il des genres de classement entre ces différentes formations? comment vous vous avez tranché?

et, si on se plante, on peut changer de fac ensuite?


merci pour toutes vos infos !

Réponses

  • dinozordinozor Membre

    Je ne peux pas t'aider à te décider, mais je peux te dire, en revanche, qu'il n'est pas nécessaire de s'inscrire en cumulatif pour rejoindre la fac après une prépa. Tu peux donc demander lettres à paris 4, puis, à l'issue de ton hypokhâgne ou de ta khâgne, envoyer une candidature pour la licence de paris 3, ou encore pour humanités à Nanterre.

  • TheRedRoomTheRedRoom Modérateur

    @chercheusedinfo Prends ce qui "colle" le plus à ce que tu fais, ce qui correspond aussi à là où tu irais si tu devais arrêter la prépa.

    Par contre, le fait de ne pas s'inscrire en cumulatif n'est pas légal et les universités n'ont aucune obligation de te donner des ECTS si tu n'as pas fait cette inscription. Pire, si tu es admise dans une école à l'issue du concours de la BEL, il y a des risques que l'école en question ne puisse t'admettre car tu n'auras pas validé 120 ECTS. Donc l'inscription cumulative n'est pas optionnelle....

  • ArthurArthur Membre
    25 sept. modifié

    C'est effectivement obligatoire depuis 2015, ça ne l'était pas avant, et ça n'a pas beaucoup de sens (sauf éventuellement pour un départ au cours du second semestre, et encore, nous prenons parfois des inscriptions très tardives). Franchement, c'est une sorte de financement déguisé de l'université par les élèves de CPGE. Par ailleurs, les universités sont souveraines pour l'attribution des ECTS, avec ou sans inscription... En revanche, il est tout à fait possible de changer d'université d'inscription entre temps, et même de discipline entre les années en CPGE.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.