Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour tout le monde,

J'essais tant bien que mal de m'atteler à la rédaction d'un commentaire linéaire sur un extrait de Voltaire, seulement je ne parviens pas à démarrer, surement parce que cette méthode met un peu flou et que je ne l'ai jamais pratiquer. Je suis à l'université mais je peine beaucoup en littérature qui est une de mes matières.

J'aurais déjà besoin de trouver ma problématique. Voici l'extrait en question :


Que pensez-vous de ''En quoi cet extrait montre l'aspect tragique de la pièce de Voltaire?"

Phanor.


Hercide est expirant :

il me voit, il m’appelle, il s’écrie en mourant :

"s’il en est encor temps, préviens un parricide ;

cours arracher ce fer à la main de Séide.

Malheureux confident d’un horrible secret,

je suis puni, je meurs des mains de Mahomet :

cours, hâte-toi d’apprendre au malheureux Zopire

que Séide est son fils, et frère de Palmire."


Séide.

Vous !


Palmire.

Mon frère ?


Zopire.

ô mes fils ! ô nature ! ô mes dieux !

Vous ne me trompiez pas quand vous parliez pour eux.

Vous m’éclairiez sans doute. Ah ! Malheureux Séide !

Qui t’a pu commander cet affreux homicide ?


Séide, se jetant à genoux.

L’amour de mon devoir et de ma nation,

et ma reconnaissance, et ma religion ;

tout ce que les humains ont de plus respectable

m’inspira des forfaits le plus abominable.

Rendez, rendez ce fer à ma barbare main.


Palmire, à genoux, arrêtant le bras de Séide.

Ah, mon père ! Ah, seigneur ! Plongez-le dans mon sein.

J’ai seule à ce grand crime encouragé Séide ;

l’inceste était pour nous le prix du parricide.


Séide.

Le ciel n’a point pour nous d’assez grands châtiments.

Frappez vos assassins.


Zopire, en les embrassant.

J’embrasse mes enfants.

Le ciel voulut mêler, dans les maux qu’il m’envoie,

le comble des horreurs au comble de la joie.

Je bénis mon destin ; je meurs, mais vous vivez.


Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour,

    Compte tenu du titre de la pièce, cette problématique est trop générale.

    Cette scène est une révélation, nous apprenons que les meurtres ont une origine religieuse et politique, elle s'achève sur un pardon.

    À partir de ces éléments, essaie de formuler une problématique plus précise en n'oubliant pas que la tragédie a été écrite au Siècle des Lumières.

  • Ok je suis en train d'y réfléchir, pour le moment j'ai pas d'idée…

    Je pars vraiment de zéro et c'est un devoir à rendre pour demain.

  • LaoshiLaoshi Membre

    Il ne faut pas partir de zéro. Il faut savoir de quoi l'on parle et tout d'abord situer l'extrait dans la pièce car nous n'en sommes pas à son début mais à la scène 5 de l'acte IV. Il s'est donc passé des choses auparavant, c'est tout de même important d'en avoir connaissance.

    Qui sont les personnages, que se passe-t-il ? Quel est le sujet de l'extrait ?

    Ce sont sont des préalables à toute explication de texte, qu'elle soit linéaire ou thématique.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.