Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

AlmasyAlmasy Membre
8 sept. modifié dans La filière littéraire

Bonjour, je m'appelle Emma, j'ai 21 ans et je suis en Master 2 Didactique de l'image (Master cinéma et audiovisuel).

Si je vous écris ce soir, c'est parce que je me questionne par rapport à mon avenir.

Ce très long paragraphe décrit ma situation depuis ma première année de fac pour que vous puissiez comprendre, et m'aider dans vos réponses.

Tout d'abord, j'ai fais -presque- 5 ans de fac dans me questionner, 5 ans à enchaîner les années sans faire de césure, sans me questionner sur mon avenir, ce que j’aimerais faire plus tard. J'ai fais une Licence qui m'a réellement plu c'était Culture et Patrimoine spé Arts du spectacle. Puis est venue la question du Master j'ai postulé à 6 endroits et j'ai donc postulé à ce fameux Master, pour être très honnête, sans une réelle ambition, seulement 25 places. Puis surtout, j'ai postulé par curiosité, il m'intéressait pas le domaine de l'éducation à l'image voire l'éducation tout court n'a jamais réellement été une branche qui me tentait. Pourtant, de nature très curieuse et qui aime apprendre, j'aime ce Master, même si parfois je me perds, je me demande si cette voie me plairait vraiment. Mais voilà ce que je me suis dit "Emma tu t'es engagée dans un Master, tu a investit depuis 1 ans dans ta vie à Paris, ce n'est pas le moment d'abandonner". Surtout que j'ai quelques soucis avec mon directeur de recherche, donc ce mémoire me fait du mal, alors que mon sujet c'est passion : la seconde guerre mondiale.

J'ai eu peut d'expérience pro : J'ai travaillé pendant 2 ans au Festival du court métrage de clermont ferrand dans l’accueil du public ( c'était 2 semaines de festival). J'ai travaillé l'été comme caissière dans ma piscine municipale. Puis 2 mois de stage dans un Opéra dans le service communication (ma véritable première expérience pro). Puis j'ai fais de la réalisation de portraits de réal durant le Festival du court métrage durant ma 3e année de fac. Je suis aussi coloriste (je travaille des photos en noir et blanc en couleur) depuis 2016 seule.

Puis cette année en 2020, j'ai postulé à un Service civique se déroulant de avril à octobre. Ça à été un véritable traumatisme, j'ai rompu mon contrat fin août. Harcèlement moral et j'en passe. Je fais même une dépression légère depuis mars. Et donc je doute de tout, je ne veux même plus faire mon Master (mais je suis quand même inscrite à la fac pour cette année je vais y aller mais ne traînant des pieds), je ne veux même plus être à Paris, tout me dégoûte. Je ne sais même plus ce que je vais faire plus tard, ce que j'aime faire, ce qui me plait réellement. Vous allez me dire qu'un mauvaise expérience ne doit pas me démotiver, je sais, mais c'est vraiment difficile. Dans mes expériences précédentes, même si ça ne me plaisait pas trop, je ne me suis jamais autant remise en questions. Est donc venu dans ma réflexion : passer le CAPES pour devenir prof.

Pourquoi le CAPES ?

Comme vous avez pu le lire, mes petites expériences pro ont étés en contact avec le public, transmettre des choses et je me trouve un plaisir à le faire malgré une timidité quand je parle devant le public. Durant ce service civique traumatisant, je faisais des ateliers pédagogiques devant des jeunes et j'adorais ça, transmettre. Je me suis alors demandée si être professeur n'était pas ma voie, quelque chose de fait pour moi ? Je sais que ce métier n'est pas parfait. Mais ce que je recherche surtout dans mon futur métier c'est quelque chose d'assez stable, des horaires assez fixes. Et surtout transmettre un savoir, même si je sais très bien que ce n'est pas parfait. J'ai fais ce service civique en REP+ et je vis dans le 93 et je vois bien ce que sont les """jeunes""" pour la plupart disons. Et ce qui me fait le plus peur c'est d'être en REP, d'être à nouveau dans ce 93 qui me dégoûte, où je me sens en insécurité permanente. J'ai peur de devoir y retourner (je vais partir en juin 2021 si j'ai mon Master pour aller où après bonnes questions. J'ai donc besoin de vous pour avoir le plus de conseils possible, si ce métier est fait pour moi. En sachant que j'ai fais un bac littéraire mais pas d'études en littérature et je me demande si c'est un frein... Ma question peut paraître bête...

Réponses

  • Bonsoir,

    Aucune question n'est bête. 😉

    Vous êtes déprimée en ce moment, donc, pas de décision brutale. Attention !

  • AlmasyAlmasy Membre

    Bonjour,


    Merci pour votre réponse, oui je suis déprimée en ce moment, ce qui est normal compte tenu de ce que j'ai vécu. Mais je ne lâche rien. Pas de décisions brutale, je vais tout d'abord finir mon Master. Je ne peux m'empêcher de me questionner sur mon avenir, le métier que je souhaite faire :)

  • LaoshiLaoshi Membre

    Je ne peux m'empêcher de me questionner sur mon avenir, le métier que je souhaite faire :)

    Bien évidemment ! Mais, cela nous ne pouvons le savoir à ta place. Je me permets seulement de remarquer qu'il ne faut pas choisir de devenir professeur "par défaut". Ce n'est pas forcément un métier facile.

  • AlmasyAlmasy Membre

    Ce n'est pas forcément un métier facile.


    Ah mais je suis complètement d'accord et je me renseigne énormément sur ce métier, le CAPES (notamment car je n'ai pas fait d'études de lettres...). Je ne prends de décisions à la hâte, je me renseigne énormément.

  • Almasy, se renseigner est une chose. L'expérimenter en est une autre. Ceci dit, sans vouloir vous décourager, bien au contraire. Autrefois😉 , nous choisissions d'être prof par vocation, ou à peu près.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.