Grammaire française Participe passé

Bonjour,

Dans le conte fantastique Le Fantôme de Canterville, de Oscar Wilde, traduit par Jules Castier, j'ai lu la phrase suivante :

Je crains que le fantôme n'existe bel et bien, dit Lord Canterville en souriant, et qu'il puisse résister aux propositions de vos imprésarios, si entreprenants soient-ils.

Je m'attendais à la répétition du mot ne dans la deuxième part de la phrase (qu'il ne puisse).

Pourquoi est-ce qu'il n'y a pas répétition de l'adverbe ne dans la phrase citée ci-dessus ? J'espère que quelqu'un puisse m'éclaircir ce problème.

Merci d'avance pour votre aide.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    17 août modifié

    Bonjour.

    Après "craindre que", le "ne" dans la subordonnée est explétif. Il n'a pas de sens négatif et il est facultatif.

    Je crains que le fantôme n'existe = Je crains que le fantôme existe.


    Mais ici, répéter le "ne" dans la seconde subordonnée serait source de malentendu.

    On pourrait le confondre avec un "ne" à sens négatif, étant donné qu'avec le verbe pouvoir, le "pas" de la négation est facultatif.

    Je crains qu'il ne puisse résister = Je crains qu'il ne puisse pas résister.

    Alors qu'on veut dire, bien au contraire : Je crains qu'il puisse résister.

  • 17 août modifié

    @Jehan Merci bien !

    D'ailleurs, vous écrivez qu'avec le verbe pouvoir, le "pas" de la négation est facultatif. Alors y a-t-il autres instances dans lesquelles cet adverbe est facultatif ? Où est-ce que je peux trouver une explication de cette règle grammaticale ?

    Merci d'avance.

  • paulangpaulang Membre
    17 août modifié

    Voir ci-dessous deuxième paragraphe


  • JehanJehan Modérateur
    17 août modifié
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.