Bonjour,

Je souhaite avoir la traduction en français moderne du segment ci-après:

Et li rois s'accorde bien a ceste chose, et si tost comme il orent commencié a tendre le paveillon, si oïrent un cor assez pres d'eus qui sonna par deus foiees. «par foi, fet li rois, pres de ci agent ; alez veoir qui ce est. » Et sagramors li desreez monte meintenant seur son cheval, si s'en vet cele part droit ou il ot oïe cele voiz del cor ; si n'a mie granment alé que il trueve une tour fort et grant et menuement quernelee et close de toutes parz de moult haut mur. Il descent et vient a la porte ; si apele. Quant li portiers entent qu'il a gent a la porte, si demande qui il est et que il velt. «je sui, fet il, sagremors li desreez, uns chevaliers que messires li rois artus, qui ci pres est en cest bois, a ci envoié ; et mande a ceus de ce chastel que il velt ennuit gesir ceanz.

Réponses

  • JehanJehan Modérateur

    Bonjour.

    Pourrais-tu nous proposer d'abord un petit essai de traduction, et nous dire quels sont les termes que tu as du mal à traduire ?

  • Armel12Armel12 Membre

    Salut.

    Je suis nouveau dans cette matière. Avec l'arrivée de la covid, on a pas eu le temps de s'attarder là dessus.

    Néanmoins il y a des termes qui me sont familiés. Mais lors de la connexion entre ces termes, je suis bloqué.

    Merci.

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Ne comprends-tu pas une phrase comme : Quant li portiers entent qu'il a gent a la porte, si demande qui il est et que il velt qui est presque du français actuel ?

  • Armel12Armel12 Membre

    À Ce niveau je comprends mais pas entièrement.

    Ça devient : quand le portier entend qu'il y'a quelqu'un a la porte, Il se demande qui est-ce et que veut-il.

    Je ne sais pas si ça va dans le même sens.

  • JehanJehan Modérateur

    ...il demande qui il est et ce qu'il veut.

  • Armel12Armel12 Membre

    S'il vous plaît sans être trop gênant, et vu le fait que ce sont mes débuts dans cette nouvelle discipline, quel astuce me conseillerez-vous pour traduire ce texte et les autres en parallèle ?

  • JehanJehan Modérateur

    Quelle astuce ? Je ne pense pas qu'il y ait d'astuce.

    Mais même si tu as du mal à faire la connexion entre les termes, lance-toi.

    Pour commencer, essaie de formuler une traduction de la première phrase.

    Nous t'aiderons à l'améliorer s'il le faut.

  • Armel12Armel12 Membre

    Et le roi s'accorde bien à cette chose, et si tout comme il aurait commencé à tendre le pavillon, si [•••]un corps assez près d'eux qui sonna par deux fois.

    Voici sus-traduite la première phrase selon ma compréhension.

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Regardons juste cette phrase :

    si oïrent un cor assez pres d'eus qui sonna par deus foiees.

    Tu traduis cor par corps, ce qui est une grosse erreur.

    Et tu ne traduis pas oïrent. Est-ce que cette terminaison ne ressemble pas à une conjugaison ? Ce pourrait être un verbe. Ne connais-tu pas un verbe français, un peu obsolète, qui y ressemble ?

    Si tu ne vois pas, tu peux chercher dans un dictionnaire d'ancien français, par exemple ici :

    Peux-tu améliorer maintenant la traduction de cette bribe de phrase ?

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Autre chose qui peut t'aider. Il y a dans ce texte un nom propre, Sagramors li Desreez. Peut-être faut-il se renseigner sur lui pour replacer les choses en contexte :

    https://en.wikipedia.org/wiki/Sagramore

  • Armel12Armel12 Membre

    Désolé. J'y arrive pas. C'est vraiment très nouveau pour moi.

  • JehanJehan Modérateur

    oïrent = ouïrent

    Verbe ouïr : entendre.

    Et ici, bien sûr, on n'entendit pas sonner un corps (ce qui ne veut rien dire) mais un cor.

  • Armel12Armel12 Membre

    Bonsoir.

    après avoir fait des recherches notamment dans le dictionnaire de l'ancien français et sur les noms propres du texte, j'ai pu ressorti la traduction suivante :

    Et le roi s'accorda à cette chose, aussitôt qu'ils eurent commencé à dresser leur tente, ils entendirent quelqu'un assez près d'eux qui sonna par deux fois. «parfait, dit le roi, il y'a des gens près d'ici, allez voir qui est-ce.» Et sagramor le démesuré monta immédiatement sur son cheval, et se dirigea vers la voix du cor ; il n'eut pas à aller loin pour trouver une grande et forte tour et un monument entouré de hauts remparts crénelés. Il descendit, vint à la porte et appela. Lorsque le garde se rendit compte qu'il y avait quelqu'un a la porte, il demanda qui c'est et qu'est-ce que la personne veut. «je suis Sagramor le démesuré envoyé par monsieur le roi Arthur qui se trouve dans les bois non loin d'ici ; il demande aux gens de ce château qu'il veut y passer cette nuit. Préparez vous à l'accueillir comme il se doit, car je vous le conduis avec toute sa compagnie.» Bien Seigneur, répondit le garde, attendez que j'aille prévenir ma dame, qui est là haut dans sa chambre, et je reviendrai ensuite à vous pour donner sa réponse.


    Voilà un essai de traduction que j'ai pu faire.

    Merci de donner votre avis.

  • JehanJehan Modérateur
    1 août modifié

    Bonsoir.

    Tu as plutôt bien travaillé. Je ne relève pas tout, mais Lamaneur pourra sans doute compléter ou rectifier ces premières remarques.

    ils entendirent quelqu'un assez près d'eux

    Ils entendirent un cor assez près deux...

    une grande et forte tour et un monument entouré de hauts remparts crénelés

    Attention, "menuement" ne signifie pas "monument", c'est un adverbe en -ment dérivé de l'adjectif menu

    une grande et forte tour finement crénelée, de tous côtés entourée de très hautes murailles

    Lorsque le garde se rendit compte qu'il y avait quelqu'un a la porte, il demanda qui c'est et qu'est-ce que la personne veut.

    Quand le portier entend qu'il y a quelqu'un à la porte, il lui demande qui il est et ce qu'il veut.

    par monsieur le roi Arthur

    par monseigneur le roi Arthur

    il demande aux gens de ce château qu'il veut y passer cette nuit.

    Il fait savoir aux gens de ce château qu'il veut y passer la nuit (ou qu'il veut coucher ici cette nuit).

    Préparez vous à l'accueillir comme il se doit, car je vous le conduis avec toute sa compagnie.» Bien Seigneur, répondit le garde, attendez que j'aille prévenir ma dame, qui est là haut dans sa chambre, et je reviendrai ensuite à vous pour donner sa réponse.

    Tu n'as pas donné le passage correspondant en ancien français, ton texte s'arrête juste avant.

  • Armel12Armel12 Membre

    La voici la suite :

    Si soiez apareillé de lui recevoir si com vos devez, car ge le vos amenerai orentdroit ici a tote sa compaignie. Biaus sire, fet li portiers, or soufrez un petit, se il vos plest, tant que ge aie a ma dame parlé, qui est lasus en sa chambre, et ge revendrai orentdroit a vos, si orroiz sa response.

  • LaoshiLaoshi Membre

    Ta traduction est un peu loin du texte.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.