Grammaire française Participe passé

Bonjour, je cherche à traduire un texte en ancien français, et je bute sur un passage "car en si grant orfenté est hui chaüz comme cil qui a perdue tote joie, car ses peres est orendroit morz et sa terre a perdue, qui ne fust mie petite se Dex la lui eüst gardee si com il la deüst avoir"

J'ai du mal à comprendre la phrase, je saisis certains termes mais pas le sens dans son entièreté. Si je comprends bien, il est dit qu'en gros il est dans une grande douleur car son père est mort et il a donc perdu ses terres en même temps. Mais je sais que ma compréhension n'est pas complète.

Car dans une si grande misère il est aujourd'hui comme s'il avait perdu toute joie, car son père est désormais mort et il a perdu sa terre (son domaine/ royaume ?)

Quelqu'un saurait m'aider s'il vous plaît ?

Réponses

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    Car en si grand dénuement il est aujourd'hui tombé comme celui qui a perdu toute joie (notez au passage l'accord du participe passé que nous ne faisons plus quand le COD est postposé) car son père est désormais mort et il a perdu sa terre, qui n’aurait pas été petite, si Dieu la lui avait conservée, telle qu’il aurait dû l’avoir.

  • EpilineEpiline Membre

    Oh merci beaucoup, je ne comprenais vraiment pas ce passage !

  • EpilineEpiline Membre
    1 juin modifié

    J'aurais une dernière question s'il vous plaît. Si l'on souhaite traduire un texte, doit-on faire une traduction littérale? Par exemple, dans un extrait " Belle douce amie, por Deu, laissiez l'anfant", même si les 2 sont justes, peut-on dire "pour l'amour de Dieu" ou doit-on s'en tenir à "pour Dieu"? Sachant que le premier est le plus courant .

  • lamaneurlamaneur Modérateur

    C'est une question à voir avec les professeurs ; quelle est leur attente exactement.

    En tout cas, je dirais "par Dieu" !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.