Fiches méthode Bac de français 2021

Bonsoir,

Je dois réaliser une anthologie sur un extrait du roman de la Rose. J'ai beaucoup de mal à résumé cet extrait si quelqu'un peut m'aider!

Je dois donc faire un résumé, expliquer le contexte historique en FRANCE lorsque ça été écrit, je peux également parler des deux auteurs (Guillaume de Lorris et Jean de Meun/g? (je vois deux versions de son nom dans mes documents)).

Je ne suis pas dans des études à l'université (donc je n'ai pas des cours sur l'ancien français). Je n'arrive pas à traduire correctement cet extrait.

Je reconnais les personnages (personnification) Avarice et Convoitise et quelques autres éléments, mais pas assez pour faire un bon résumé.


« Mais li premiers dont je vous conte

Ne savoient que nagier monte,

Trestuit trouvoient en leur terre

Quanque leur sembloit bon a querre.

Riche estoient tuit egaument,

Et s'entramoient loiaument

Les simples gens de bone vie :

Lors iert amours sans seigneurie.

L'uns ne demandoit riens a l'autre,

Quant Baras vint lance seur fautre

Et Péchiés et Male aventure,

Qui n'ont de souffisance cure,

Orgueus qui desdaigne pareil,

Vint avec, a grant apareil,

Et Convoitise et Avarice,

Envie et tuit li autre vice :

Si firent saillir Povreté

D'enfer, ou tant avoit esté

Que nus de li riens ne savoit,

N'onques en terre esté n'avoit...

Car Avarice et Convoitise

Ont es cuers des hommes assis

La grant ardor d'avoir aquerre.

Tantost com par ceste maisniée

Fu la gens maumise et fesniée,

La première vie laissierent,

De mal faire puis ne cessierent,

Car faus et tricheur devindrent.

Aus proprietés lors se tindrent,

La terre meesmes partirent,

Et au partir bones i mirent,

Et quant les bones i metoient,

Mainte fois s'entrecombatoient,

Et se tolurent ce qu'il peurent.

Li plus fort les greigneurs pars eurent;

Et quant en leur pourchas couroient,

Li pereceus qui demeuroient

S'en entroient en leurs cavernes,

Et leur embloient leur espernes.

 

Lors convint que l'en esgardast,

Aucun qui, les loges gardast,

Et qui les fauteors preïst,

Et droit as plaintis en feïst,

Ne nus ne l'osast contredire.

Lors s'assemblèrent por eslire :

Un grant vilain entr'eus eslurent,

Le plus ossu de quanqu'il furent,

Le plus corsu et le graignor,

Si le firent prince et seignor.

Cil jura qu'a droit les tendroit,

Et que lor loges defendroit,

Se chascuns endroit soi li livre

Des biens dont il se puisse vivre;

Ainsi l'ont entr'eus acordé,

Com cil l'ot dit et recordé.

Cil tint grant pièce cest office.

Li robeor plain de malice

S'assemblérent quant seul le virent,

Et par maintes fois le batirent

Quant les biens venoient embler.

Lor restut le pueple assembler,

Et chascun endroit soi taillier

Por serjans au prince baillier.

Communement lors se tailliérent,

Et tuit et toutes li bailliérent

Et donnérent grans tenemens.

De la vint li commencemens

As rois, as princes terriens,

Selonc l'escrit as anciens...

Lors amassèrent les tresors

De pierres et d'argent et d'ors.

D'or et d'argent, por ce qu'il iérent

Traitable et precieus, forgiérent,

Vaissellementes et monnoies,

Fremaus, aneaus, noeaus, corroies;

De fer dur forgiérent les armes,

Couteaus, espées et guisarmes,

Et glaives et cotes maillées,

Por faire a lor voisins meslées.

Lors firent tors et roilleïs,

Et murs a creneaus tailleïs;

Chasteaus fermérent et cités,

Et firent grans palais listés

Cil qui les tresors assemblèrent;

Car tuit de grant paor tremblérent

Por les richesces assemblées,

Qu'éles ne lor fussent emblées,

Ou par quelque forfait tolues. »

Mots clés :

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonsoir,

    Il faudrait quelques précisions sur la situation de l'extrait : livre, n° des vers.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.