Fiches méthode Bac de français 2020

OiameOiame Membre

Bonjour à tous. J'ai un commentaire à préparer. J'aurai besoin d'aide pour la première étape, c'est-à-dire "trouver les titres des sous-parties". Je pense que je suis capable de faire le reste seul mais cette 1er étape me bloque énormément. Merci de m'aider à trouver ces sous-parties. De plus, mon professeur, nous à donner les 2 grandes parties : 


VOICI LE PLAN (il faut m'aider à trouver les sous parties "a" et "b") :

I - Le genre épistolaire

a- …………………………………………..

b- …………………………………………..

II- Un art de la rhétorique

a- ……………………………………………

b- ……………………………………………



VOICI LE TEXTE :

Commentaire : Pierre Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses, 1782.

Cette œuvre est roman épistolaire composé de 175 lettres qui narre les manipulations auxquelles se livrent deux libertins, la Marquise de Merteuil et le Vicomte de Valmont dont la principale victime est Cécile de Volanges. Cette dernière, promise au comte de Gercourt, va tomber amoureuse du chevalier Danceny. Dans cette lettre, Danceny évoque le changement de Cécile et lui demande les raisons de cette transformation.

LETTRE XLVI LE CHEVALIER DANCENY A CECILE VOLANGES

Que vous est-il donc arrivé, mon adorable Cécile ? qui a pu causer en vous un changement si prompt et si cruel ? que sont devenus vos serments de ne jamais changer ? Hier encore, vous les réitériez avec tant de plaisir ! qui peut aujourd’hui vous les faire oublier ? J’ai beau m’examiner, je ne puis en trouver la cause en moi, et il m’est affreux d’avoir à la chercher en vous. Ah ! sans doute vous n’êtes ni légère, ni trompeuse ; et même dans ce moment de désespoir, un soupçon outrageant ne flétrira point mon âme. Cependant, par quelle fatalité n’êtesvous plus la même ? Non, cruelle, vous ne l’êtes plus ! La tendre Cécile, la Cécile que j’adore, et dont j’ai reçu les serments, n’aurait point évité mes regards, n’aurait pas contrarié le hasard heureux qui me plaçait auprès d’elle ; ou si quelque raison que je ne peux concevoir l’avait forcée à me traiter avec tant de rigueur, elle n’eût pas au moins dédaigné de me l’apprendre.

Ah ! vous ne savez pas, vous ne saurez jamais, ma Cécile, ce que vous m’avez fait souffrir aujourd’hui, ce que je souffre encore en ce moment. Croyez-vous donc que je puisse vivre et ne plus être aimé de vous ? Cependant, quand je vous ai demandé un mot, un seul mot, pour dissiper mes craintes, au lieu de me répondre, vous avez feint de craindre d’être entendue ; et cet obstacle qui n’existait pas alors, vous l’avez fait naître aussitôt, par la place que vous avez choisie dans le cercle. Quand, forcé de vous quitter, je vous ai demandé l’heure à laquelle je pourrais vous revoir demain, vous avez feint de l’ignorer, et il a fallu que ce fût Mme de Volanges qui m’en instruisît. Ainsi ce moment toujours si désiré qui doit me rapprocher de vous demain, ne fera naître en moi que de l’inquiétude ; et le plaisir de vous voir, jusqu’alors si cher à mon cœur, sera remplacé par la crainte de vous être importun.

Réponses

  • AmmyAmmy Membre

    Bonjour, les sous-titres correspondent en fait à une manière d'organiser ce que tu trouves à dire. Donc ce n'est pas la première étape en réalité. Tu dois d'abord commencer à analyser ton texte et à déterminer ce que tu as à dire. Puisque ton professeur t'a déjà fourni les axes, prends le premier (le genre épistolaire) et relève dans le texte tous les éléments qui sont typiques du genre épistolaire, tous les extraits que tu voudrais citer pour prouver les caractéristiques de la lettre. Quand tu auras une liste, tu essaieras de réunir ce qui pourrait aller ensemble pour former un a et un b.

  • OiameOiame Membre

    Voici les arguments que j'ai trouvée pour l'axe I-Le genre épistolaire

    Destinataire = "mon adorable Cécile"


    Énonciation => pronoms personnels (vouvoiement)= "Que vous est-il donc arrivé " ; "qui a pu causer en vous un changement " ; "vos serments " "vous les réitériez " ; "La tendre Cécile, la Cécile que j’adore "


    Type de lettre = lettres fictives que l'on retrouve dans les romans, c'est une lettre inventée que

    deux personnages fictifs s'envoie


    Pas de formule de politesse = malgré le vouvoiement les personnages reste assez proches


    Un personnage qui se confit à l'autre

    Qu'en dites vous ?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur
    21 mai modifié

    Bonjour Olame,

    Deux pistes supplémentaires :

    • les déictiques : en particulier temporels, hier, aujourd'hui... donc un discours
    • Voir Cicéron, la lettre comme "Le discours des absents" pour préciser "Un personnage qui se confie à l'autre"
  • Le paratexte comporte une inexactitude : "dont la principale victime est Cécile de Volanges."

    Dont l'une des principales victimes est... (on ne peut laisser Tourvel de côté).

  • AmmyAmmy Membre

    Ainsi que les questions qui donnent l'impression d'un dialogue et le présent ou passé composé pour ce qui s'est passé juste avant "quand je vous ai demandé..."

    Par rapport à ce que tu as trouvé tu peux envisager une sous-partie sur les caractéristiques de la lettre (énonciation, discours ancré dans le présent, dialogue avec la destinataire, apostrophe "mon adorable Cécile"...) et une autre sur le rôle de la lettre : se confier, partager ses sentiments.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.