Fiches méthode Bac de français 2020

Bonjour, serait-il possible de m'aider pour une explication de poème, il s'agit du poème "Sous les arbres", de la section L'âme en fleur, des Contemplations de Victor Hugo.

Voici le poème :

Ils marchaient à côté l'un de l'autre ; des danses

Troublaient le bois joyeux ; ils marchaient, s'arrêtaient,

Parlaient, s'interrompaient, et, pendant les silences,

Leurs bouches se taisant, leurs âmes chuchotaient.


Ils songeaient ; ces deux coeurs, que le mystère écoute,

Sur la création au sourire innocent

Penchés, et s'y versant dans l'ombre goutte à goutte,

Disaient à chaque fleur quelque chose en passant.


Elle sait tous les noms des fleurs qu'en sa corbeille

Mai nous rapporte avec la joie et les beaux jours ;

Elle les lui nommait comme eût fait une abeille,

Puis elle reprenait : "Parlons de nos amours.


"Je suis en haut, je suis en bas", lui disait-elle,

"Et je veille sur vous, d'en bas comme d'en haut."

Il demandait comment chaque plante s'appelle,

Se faisant expliquer le printemps mot à mot.


O champs ! il savourait ces fleurs et cette femme.

O bois ! ô prés ! nature où tout s'absorbe en un,

Le parfum de la fleur est votre petite âme,

Et l'âme de la femme est votre grand parfum !


La nuit tombait ; au tronc d'un chêne, noir pilastre,

Il s'adossait pensif ; elle disait : " Voyez

"Ma prière toujours dans vos cieux comme un astre,

"Et mon amour toujours comme un chien à tes pieds."

Pour moi, trois thèmes se dégagent:

  • la nature "bois", "fleur"...
  • la femme "elle", "cette femme"...
  • Dieu "ma prière", "cieux"

Voyez vous d'autres thèmes intéressants ?

Merci d'avance !!!!

Réponses

  • florealefloreale Membre

    La nature comme refuge, la femme inspiratrice, l'union de deux âmes


    Evocation édulcorée de la liaison de Hugo et Juliette Drouet :  

    ils marchaient, s'arrêtaient,

    Parlaient, s'interrompaient, et, pendant les silences,

    Leurs bouches se taisant, leurs âmes chuchotaient.


    Ils songeaient 


  • Comment découperiez vous le poème afin d'en faire une analyse linéaire ?

    Moi je ferais:

    strophe 1 et 2 : présentation du cadre "bois" (nature personnifiée) + des personnages "ils"

    strophe 3 et 4 : focalisation sur "elle" + discours direct de "elle"

    strophe 5 et 6 : femme et nature

    D'une manière générale, la femme domine dans ce poème, Hugo lui donne plus la parole

  • Bonjour, entre temps, j'ai bien avancé. Dernier petit point : dans ce poème peut-on dire que la nature est une création divine ? Peut-on parler de Dieu car aux 2 derniers vers "Voyez / Ma prière toujours dans vos cieux comme un astre, / Et mon amour toujours comme un chien à tes pieds", pourquoi ce passage du vouvoiement au tutoiement ?

    J'ai analysé ces deux phrases:

    1) Parallélisme de construction avec "toujours" et "comme" : comme définition j'ai trouvé que cette figure de style avait pour effet de mettre en valeur leur rapport

    2) Comparaison :

    • la femme compare sa "prière" avec un astre : référence à Dieu ?
    • la femme compare son "amour" avec un chien : surement pour sa grande fidélité.
    • Mais pourquoi met elle en lien Dieu et son compagnon ?

    Merci d'avance, Bonne soirée !

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Oui cette remarque est juste.

    La première partie s'adresse à Dieu, la seconde au poète.

    L'image du chien évoque bien la fidélité mais aussi la soumission.

    Les deux sont réunis, car Dieu est lui aussi amour.

  • Très bien merci pour vos réponses. Bonne soirée

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.