Réponses

  • JehanJehan Modérateur

    Toujours très intéressant, Alain Rey... 😊

    Dans un registre plus satirique, depuis cinq semaines, dans le Canard enchaîné, Frédéric Pagès épingle dans "Le petit Dicoronavirus" les expressions récurrentes du moment.

    Pour le mot pic, sa réflexion rejoint celle d'Alain Rey :

    «Pic» . Disparu. Remplacé par «plateau». Hérissé de pics ?


  • Et la réapparition des "sachants" !!!!

  • Et l'horrible « cluster » pour le bien connu foyer épidémique.

    C'est à croire parfois que, n'ayant rien d'autre à nous proposer (gants, masques, gel, respirateurs, tests, stratégie, soins etc) la plupart de nos dirigeants nous lâchent quelques os à ronger comme ces mots prétentieux et vides de sens, tandis qu'une grande partie des médias leur emboîtent le pas.

    Le monde d'après sera toujours celui d'avant pour les communicants. 🙄

  • perluèteperluète Membre
    20 avril modifié

    A propos du mot "soignant", utilisé effectivement en ce moment de façon générale, je dois dire que dans les hôpitaux publics il est réservé au personnel soignant, à l'exclusion des médecins, qui eux composent le personnel médical ! https://www.vocabulaire-medical.fr/encyclopedie/086-personnel-medical-personnel-soignant

  • Bonne recherche perluète. Tu as pu noter que l'on est passé de « personnel soignant » à « soignant » comme substantif.

    Ce fil a une (mauvaise ?) influence sur moi : en regardant la télévision, je n'arrête pas de pester contre cette « distanciation sociale » qui tourne en boucle avec le « déconfinement » 😒

  • Bonne recherche perluète.

    😂🤣😅 De rien! J'ai travaillé dans un CHU (mais pas comme soignant, ni comme médecin).

    Oui, c'est vrai, "personnel" (terme administratif) ne figure pas dans l'expression, ce qui permet plus facilement son extension. Mais l'utilisation étendue du mot "soignant" me fait quand même toujours un peu sourire. Le principal est que tout le monde s'y retrouve!

  • PortiaPortia Membre

    il y a des termes qui surgissent soudain largement comme cluster mais qui ont eu une vie technique avant. La première fois que je l'ai vu utilisé en français il y a un certain nombre d' années, c'était sur le Crisco ! un dictionnaire de synonymes passionnant . Le site utilise maintenant "espace sémantique".

    Je suppose que le mot cluster a fait irruption car il faisait partie du vocabulaire d'épidémiologiste tout comme agrégat spatio-temporel ou foyer d'infection mais on ne ne voyait pas ces spécialistes dans les médias.

    Certains médias ont remarqué cet anglicisme et ses subtilités par ex :

    https://www.bfmtv.com/sante/coronavirus-pourquoi-parle-t-on-de-clusters-1868913.html

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.