Prépa littéraire Licence lettres modernes
Capes lettres modernes

15 avril modifié dans La filière littéraire

Bonsoir,

Je suis en terminale littéraire, les résultats parcoursup arrivent le 19 mai ; j'y ai mis une dizaine de prépas A/L ainsi qu'une licence de philosophie à Paris I. Je suis presque sûre d'être prise au moins par quelques prépas (j'ai environ 15,5 de moyenne générale, mon classement dans la classe ne dépasse jamais 6ème sauf pour l'EPS qui me fait pas mal descendre ^^'.... J'aime beaucoup la philosophie, c'est pourquoi je voulais faire une licence dans ce domaine, toutefois d'après les forums que j'ai lus, la prépa semble aussi être une bonne option. Lorsque j'aime ce que je fais, je n'ai aucun mal à travailler, le problème est que je m'y mets chaque fois au dernier moment. A l'origine, je suis quelqu'un d'assez procrastinateur, mais j'essaye de plus en plus d'améliorer ce point (et ça finit par fonctionner).

Je n'ai pas vraiment d'idées sur ce que je voudrais faire plus tard. J'ai vu que l'on pouvait tenter d'intégrer un master de lettres modernes après une licence de philosophie et le cas échant passer en master 2 meef ; ce parcours m'intéresse pour être très honnête. Toutefois, grand fan de sciences, maths...etc, la philosophie des sciences est un domaine qui me passionne énormément, et j'envisage aussi de faire un master dans ce champ disciplinaire précis, pour tenter de passer le CAPES puis l'agrégation de philosophie. J'ai conscience du fait qu'il y a très peu de places et que la plupart sont raflées par les khâgneux, cependant, je n'ai pas spécialement envie de me lancer dans deux années très intenses avec des matières très variées, alors que j'ai déjà un intérêt très ciblé entre celles-ci.

Par ailleurs, est-ce possible de suivre une UE (un UE ?) en lien avec les mathématiques ou la physique tout en étant en licence de philosophie ?


Merci d'avance ^^,

J'espère que tout ceci n'est pas trop brouillon et que vous pourrez m'aider, car je suis vraiment perdu ^^'.

Réponses

  • AmmyAmmy Membre

    Il est courant, surtout lorsqu'on est un bon élève, d'avoir du mal à faire des choix au moment des études et à renoncer à certaines matières. Cependant à un moment donné cela est nécessaire. Tu devrais quand même essayer de te projeter pour avoir des "pistes" sur ce que tu aimerais faire, du moins quelques options pour te guider. Je ne comprends pas pourquoi tu parles d'intégrer un master de lettres après une licence de philo : pourquoi faire cela si c'est la philosophie que tu aimes ? Ce sont deux disciplines bien distinctes et ce n'est pas si simple de passer de l'une à l'autre comme ça. Quant au lien avec les sciences : je ne connais pas toutes les options possibles. Je vois qu'il existe des doubles licences sciences-philo ou une licence épistémologie des sciences, ou encore un master Logique, histoire et philosophie des sciences mais il me semble que dans ces cas il faut avoir gardé des sciences au lycée (je crois que ce sont plutôt des élèves de S).

    Si tu es à ce point dans le doute, une prépa te laisse encore un peu de temps pour préciser tes choix et ton projet. Mais en effet il n'y aura plus de sciences. Tu sais que tu peux faire une seule année et rejoindre la fac en L2 de philo (ou autre). Ou un seul mois d'ailleurs !

  • loglog Membre

    Pour ce qui concerne l'étude de l'épistémologie ou de l'histoire des sciences, il faut en avoir fait suffisamment, des sciences. Un petit coup d'oeil au contenu des cours du master "Logique, Epistémologie et Histoire des Sciences" de l'université de Lorraine, pour ceux qui sont libres d'accès, montre qu'il faut un bagage conséquent au moins en maths, probablement aussi en physique. Au hasard, le cours d'histoire des géodésiques (https://arche.univ-lorraine.fr/pluginfile.php/1515606/mod_resource/content/4/Géodésiques%201.pdf) ne me semble pas trivial.


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.