Fiches méthode Bac de français 2021

bonsoir,

je voudrais savoir s'il existerait un poème sur le thème de la joie, le bonheur surréaliste ?

Réponses

  • 10 avril modifié

    Bonsoir jujuLehaut,

    L'écriture surréaliste s'adresse en partie à l'inconscient du lecteur. Les surréalistes ne sont pas des auteurs joyeux et dans ce mouvement nombreux sont les thèmes traités à contre-pied.

    Voici des pistes à explorer :

    • les déambulations surréalistes ;
    • le thème de l'amour, voir les romans d'André Breton : L'Amour fou, Nadja ;
    • le hasard objectif des surréalistes, un thème plus délicat à aborder ;
    • etc.

    Plus précisément eu égard à ta question (poème) je te recommande la lecture des poèmes de René Char, qui sont nombreux. Parmi eux tu peux trouver des évocations sur les thèmes de la joie et du bonheur. Mais attention, cette prose ne se lit pas comme les autres, il faut l'aborder en termes d'associations d'idées et de pouvoir de suggestion.

    Tu pourrais trouver également une forme d'épanouissement dans le personnage de Jean des Esseintes dans le roman À rebours de Huysmans. Mais ce "bonheur" très relatif demeure très sombre, comme tu le verras.

    Pourrais-tu indiquer lors d'une prochaine question, en quelle classe tu es ? Car si tu es en études supérieures je peux développer davantage, alors que si tu es au lycée je dois limiter les notions.

    Bon courage

  • Merci beaucoup pour votre réponse ( je suis en 5ème secondaire/ chez les français je pense qu'on dit en 1ère lycée)

  • JehanJehan Modérateur

    Un début de poème de René Char, dans Les matinaux :

    I

    L'état d'esprit du soleil levant est allégresse malgré le jour cruel et le souvenir de la nuit. La teinte du caillot devient la rougeur de l'aurore.

    II

    Quand on a mission d'éveiller, on commence par faire sa toilette dans la rivière. Le premier enchantement comme le premier saisissement sont pour soi.

    III

    Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront.


  • Nous n'avons pas à craindre l'incendie : nous avons commencé par être des brandons de feu. Mais si peu de temps nous est imparti, si peu de vie équilibrée ... Nous ne restons pas ici assez longtemps pour être capables de voir que la poésie , loin d'être aussi singulière qu'on lui en fait le reproche, fait partie intégrante de l'univers, avec, dans cette nuit promulguée, cette énigme qui engaine la joie.

    Extrait de Un feu dans un bocage aride

    René Char Sous ma casquette amarante -1980-

  • L' Entente de Paul Eluard :

    "Toujours en train de rire

    Mon petit feu charnel

    Toujours prête à chanter

    Ma double lèvre en flammes".


Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.