Fiches méthode Bac de français 2021

(Premièrement, le français n'est pas ma langue maternelle alors je m'excuse s'il y a des fautes de grammaire, etc..)

J'ai un problème en écrivant mon commentaire littéraire/composé, je relève les figures de style et je sais leur valeur en général mais je ne peux pas expliquer leur relation avec le texte que j'explique donc je ne peux pas les mettre dans le commentaire et je perds des notes. Comment comprendre leur fonction (à quoi ils servent, quelle idée ils renforcent, etc...) dans le texte? (Plus particulièrement dans les pièces de théâtre puisqu'on est en train d'étudier Britannicus de Jean Racine).

(J'espère que vous compreniez ce que je veux dire, je ne sais pas vraiment expliquer ce que je veux dire 😅)

Je vous remercie d'avance!

Réponses

  • JehanJehan Modérateur

    Bonsoir.

    Difficile de te répondre sans exemple précis... Ne serait-ce qu'un court passage !

    (Et je te rassure : tu écris le français bien mieux que certains dont c'est la langue maternelle... 😊 )

  • Bonsoir, je vous remercie d'avoir pris le temps pour répondre! ☺️

    Par exemple une allitération en "s" dans les vers suivants:

    "Oui Madame, Néron (qui l'aurait pu penser ?) Dans son appartement m'attend pour m'embrasser.

    Il y fait de sa cour inviter la jeunesse.

    Il veut que d'un festin la pompe et l'allégresse

    Confirment à leurs yeux la foi de nos serments,

    Et réchauffent l'ardeur de nos embrassements."

    Je sais qu'elle évoque un son qui ressemble le sifflement d'un serpent, mais mon professeur veut que j'explique sa relation au texte, qu'est ce qu'elle ajoute au texte, pourquoi Racine a utilisé ce sifflement... etc, et je ne peux pas trouver une réponse.

    Je ne sais même pas qu'est ce que je peux chercher pour mieux comprendre ce que le dramaturge veut dire/souligner/mettre en valeur.

    Ou par exemple quand je relève une métaphore, et que je l'explique, ça ne suffit pas. Elle me donne toujours comme commentaire que je dois plus développer.

  • AmmyAmmy Membre

    L'allitération et l'assonance sont sans doute les procédés les plus difficiles à commenter en lien avec le sens. Très peu de personnes peuvent affirmer que leur interprétation d'une sonorité est la bonne. Evidemment dans le cas des serpents c'est une évidence mais c'est très rare. Le "s" peut traduire une certaine douceur selon les poèmes. Ici peut-être plutôt de l'agacement.

    En revanche pour une métaphore normalement c'est plus évident. Il faut la commenter en lien avec ce que tu veux démontrer dans cette partie de ton commentaire. Par exemple, si dans un axe, tu es en train de démontrer l'impuissance du personnage face au destin, certaines métaphores vont venir illustrer cette impuissance concrètement et tu dois dire en quoi l'image renforce l'idée à prouver. Même chose pour les antithèses, accumulations, hyperboles...

    Je prends cet exemple au début de Britannicus, dans une tirade prononcée par Agrippine pour évoquer la transformation de Néron :

    « Las de se faire aimer, il veut se faire craindre. » Tu remarques l'antithèse entre "aimer" et "craindre" avec de plus un parallélisme "se faire aimer" / "se faire craindre" : cette figure de style met en évidence le changement qui s'opère chez Néron et qui est décrit dans toute la première scène. "se faire aimer" évoque ce qu'il souhaitait jusqu'ici mais dont il s'est lassé, alors que "se faire craindre" est ce qu'il cherche maintenant. Ainsi la structure du vers en deux parties antithétiques met en lumière la transformation de Néron en tyran.

  • Ah oui..

    Alors je dois passer plus de temps à comprendre le sens du texte en général, mais parfois il est trop difficile pour moi de comprendre le texte :/

    Mais tu l'as parfaitement expliqué, merci beaucoup! ❤️

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.