Bonsoir

J'ai besoin de vos éclaircissements. Je ne comprends pas bien comment le désir de dominer autrui peut être un signe de narcissisme.

Aussi, quelles sont les limites entre le narcissisme et l’égoïsme? j'ai l'impression que les deux sont l'avers et le revers de la même chose.

Réponses

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Bonjour vemissa,

    Je viens de terminer Deux Cavaliers de l'orage de Giono qui traite justement de ce sujet.

    Essayons de partir du récit pour analyser les rapports entre les trois termes de narcissisme, de domination et d'égoïsme.

    Commençons par le narcissisme qui est une admiration, une contemplation de soi-même. Psychologiquement le narcissique reste fixé affectivement sur lui-même. Si l'homme est un être de désir, il a besoin de ses relations à autrui pour s'accomplir. Le narcissique, amoureux compulsif de son image, ne peut évoluer. De plus autrui est pour lui négligeable, inexistant.

    La domination est un besoin d'exister, c'est la manifestation d'un ego jusque-là écrasé. Ariane, la mère des trois frères Jason, en tant que cadette, était vouée à l'anonymat servile. Elle s'est donc imposée et a transmis à ses fils cet autoritarisme violent.

    Ah ! Ariane, non, tu as besoin de dominer. Tu es la domination des pieds à la tête. Chaque fois que tu t’es mêlée de quelque chose, dans la vie, tu as toujours été la première, la commandante, la propriétaire, tu m’entends, Ariane, la propriétaire, puisque tu faisais ce que tu voulais, de tout. Est-ce que tu es capable de te souvenir d’autre chose que de toi, Ariane ? Alors, souviens-toi, remonte un peu, tu verras de quoi tu as été tout le temps la propriétaire. Tu entends, Ariane, tu entends cadette, née la dernière, propriétaire de rien, fille en surplus, celle qui avait juste le droit de bâiller-mourir. 

    Cette volonté d'exister l'a conduite à ne considérer qu'elle, à ne s'apprécier que dans ses résultats, ses réussites. Elle est devenue dure et narcissique, une mère sans pitié, sans pour autant être égoïste à l'égard de ses enfants. Elle leur a simplement légué son image d'elle-même, exister par la force.

    Le narcissique n'est pas forcément dominateur. Il peut rester replié sur lui-même en auto-suffisant. Mais s'il est orgueilleux, il peut vouloir lire dans les yeux d'autrui la propre satisfaction de ce qu'il est. La domination est une voie amoureuse qui permet de voir, dans l'admiration (ou la peur) manifestée par autrui, le reflet de son amour de soi.

    Voilà la domination. Que fait la domination ? Elle réjouit la tête. Il y a le plaisir d’abattre et de gagner. Il y a le plaisir de démolir et de renverser. Il y a le plaisir de tuer et c’est le plaisir de dominer. Mais domine une fois, domine mille fois, c’est toujours pareil. Tu peux t’amuser à tuer cinquante choses, c’est toujours pareil. Tu peux démolir tout ce que tu voudras, ça n’est que démolir. Ça te fait toujours le même effet, ça ne change pas. Et qu’est-ce qui ne change pas, à part la domination ? À part la domination, ce qui ne change pas c’est le feu. Le feu est toujours pareil une fois allumé. Il n’y a pas du feu de chêne, du feu de châtaignier, de noyer, de broussaille et de charbon. Il y a le feu, un et unique. Et il fait toujours pareil, il brûle et la domination fait toujours pareil : elle domine, un point c’est tout. L’incendie, voilà ce qui réjouit ta tête. Pourquoi ? Parce que l’incendie éclaire. Voilà la triste vérité.

    Le narcissique est naturellement égoïste puisqu'il pense d'abord à lui, ayant sans cesse devant ses yeux sa propre image. Pourtant, il peut se montrer altruiste. Marceau s'occupe de Mon Cadet. À y regarder de plus près, on s'aperçoit qu'il s'agit d'une protection dominatrice, du désir mimétique d'un double, et enfin du besoin d'être admiré dans sa toute-puissance. C'est pourquoi, lorsque Marceau aura été humilié, nié par son jeune frère, il se muera en meurtrier et perdra sa raison de vivre.

    En revanche, l'égoïste n'est pas forcément narcissique. Il a conscience de l'existence d'autrui, il peut être jaloux de ce qu'il découvre dans son entourage. Il fait simplement le choix de se servir d'abord.

  • vemissavemissa Membre

    Merci beaucoup Jean-Luc pour ces explications très fines.

    le narcissique fait de l'autre un miroir dans lequel il mire sa propre image; alors que l’égoïste est une personne pragmatique qui use de l'autre, comme on aurait fait d'un outil, afin de parvenir à ses fins.

    le point commun entre les deux est qu'ils dépendent de la libre disposition de leur "moi", c'est-à-dire que leur rapport à Autrui est souvent malsain. le narcissique risque de le consumer doucereusement car il est un capable de voir en lui un égal; tandis que l’égoïste est centré sur son propre intérêt. Ainsi, il n’hésitera pas à mettre un terme à toute velléité de s’émanciper de son pouvoir (surtout dans le cas de l'amoureux égoïste).

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Tu peux aussi regarder du côté du pervers narcissique qui consume à petit feu ses victimes.


  • vemissavemissa Membre

    Oui j'ai pensé à ça.

    Merci infiniment pour cet article.

    J'ai une autre question: peut-on voir dans le désir mimétique un désir narcissique?

  • Jean-LucJean-Luc Modérateur

    Je ne crois pas. Dans le désir mimétique, la personne désire ce qu'elle n'a pas et que l'autre désire aussi. Dans le désir narcissique, l'autre est en partie effacé : le narcisse aime se retrouver dans l’autre, il aime ce qui est lui plus que ce qui est autre, il aime ce qui lui ressemble plus que ce qui le différencie.


  • vemissavemissa Membre

    c'est clair maintenant. 😊

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.