Hey, tt le monde je suis nouvelle sur le forum et j'aurai besoin d'aide car je ne comprends la phrase suivante: " Quoiqu’il puisse appartenir à Socrate, et aux esprits de sa trempe, d’acquérir de la vertu par raison, il y a longtemps que le genre humain ne serait plus, si sa conservation n’eût dépendu que des raisonnements de ceux qui le composent"

merci bcp à ceux qui m'aideront !

Réponses

  • LaoshiLaoshi Membre

    Traduction approximative:

    Si des personnages d’exception tels que Socrate et d’autres grands esprits savent se servir de leur raison pour devenir vertueux, ce n’est pas le cas de l’immense majorité du genre humain. Si l’humanité survit, ce n’est donc pas grâce à la force de sa raison. La sottise, la folie et l’absence de vertu ne sont donc pas un obstacle à la conservation du genre humain.

  • JocrisseJocrisse Membre
    15 mai modifié

    Rousseau prend donc parti contre Platon, par exemple et toutes les doctrines qui font dériver la vertu (la moralité, la force morale, disons) de la connaissance ou de l'intelligence, le vieux débat de la vertu-science. Ceci permet qu'on puisse espérer instaurer une société bonne, bien qu'elle soit composée d'individus vicieux (avec un peuple de démons, comme dit je ne sais plus qui).

    Par exemple, s'il fallait attendre que tout le monde comprenne par la voie de la raison (comme le faisait Socrate), que dépasser les limitations de vitesse en voiture, que d'insulter les passants ou voler, ce n'est pas bien, on n'est pas rendu. Mais la peur du gendarme (qui est un motif irrationnel et vicieux) y suppléera efficacement.

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.