Fiches méthode Bac de français 2021

Bonjour,

mon prof de français nous a demande d'inventé la suite d'un monologue de Béranger (du livre rhinocéros) et j'ai aucune idées serait-t-il possible de m'aider svp

Réponses

  • JehanJehan Modérateur
    7 févr. modifié

    Bonsoir.

    Rhinocéros n'est pas un livre, c'est une pièce de théâtre.

    De quel monologue dois-tu imaginer la suite ? De ce monologue final ?

    BERENGER

    C’est moi, c’est moi. ( Lorsqu’il accroche les tableaux, on s’aperçoit que ceux-ci représentent un vieillard, une grosse femme, un autre homme. La laideur de ces portraits contraste avec les têtes des rhinocéros qui sont devenues très belles. Bérenger s’écarte pour contempler les tableaux. ) Je ne suis pas beau, je ne suis pas beau. ( Il décroche les tableaux, les jette par terre avec fureur, il va vers la glace. ) Ce sont eux qui sont beaux. J’ai eu tort ! Oh ! comme je voudrais être comme eux. Je n’ai pas de corne, hélas ! Que c’est laid, un front plat. Il m’en faudrait une ou deux, pour rehausser mes traits tombants. Ça viendra peut-être, et je n’aurai plus honte, je pourrai aller tous les retrouver. Mais ça ne pousse pas ! ( Il regarde les paumes de ses mains. ) Mes mains sont moites. Deviendront-elles rugueuses ? ( Il enlève son veston, défait sa chemise, contemple sa poitrine dans la glace. ) J’ai la peau flasque. Ah, ce corps trop blanc, et poilu ! Comme je voudrais avoir une peau dure et cette magnifique couleur d’un vert sombre, d’une nudité décente , sans poils, comme la leur ! ( Il écoute les barrissements .) Leurs chants ont du charme, un peu âpre, mais un charme certain ! Si je pouvais faire comme eux. ( Il essaye de les imiter. ) Ahh, ahh, brr ! Non, ça n’est pas ça ! Essayons encore, plus fort ! Ahh, ahh, brr ! Non, non, ce n’est pas ça, que c’est faible, comme cela manque de vigueur ! Je n’arrive pas à barrir. Je hurle seulement. Ahh, ahh, brr ! Les hurlements ne sont pas des barrissements ! Comme j’ai mauvaise conscience, j’aurais dû les suivre à temps. Trop tard maintenant ! Hélas, je suis un monstre, je suis un monstre. Hélas, jamais je ne deviendrai un rhinocéros, jamais, jamais ! Je ne peux plus changer, je voudrais bien, je voudrais tellement, mais je ne peux pas. Je ne peux plus me voir. J’ai trop honte ! ( Il tourne le dos à la glace. ) Comme je suis laid ! Malheur à celui qui veut conserver son originalité !

    ( Il a un brusque sursaut. ) Eh bien, tant pis ! Je me défendrai contre tout le monde ! Ma carabine, ma carabine !

    ( Il se retourne face au mur du fond où sont fixées les têtes des rhinocéros, tout en criant : ) Contre tout le monde, je me défendrai ! Je suis le dernier homme, je le resterai jusqu’au bout ! Je ne capitule pas !

    RIDEAU.

  • florealefloreale Membre
    12 févr. modifié

    S'il s'agit du monologue de fin, une suggestion pour déclencher tes propres idées.


    Béranger (Devant son miroir)

    Seul, seul, définitivement seul. Mes amis sont tous devenus des rhinocéros. C'était agréable d'avoir des amis. Ils n'ont pas résisté, ils n'ont pas su, ils n'ont pas pu. Et moi ? Pourquoi cette petite voix qui me dit de résister. Voilà un mot qui résonne dans ma tête. Mais à tout prendre, c'est le mot que je préfère.  Résister, J'en ferai ma devise, je l'écrirai sur les murs de ma maison, je le crierai dans le vent et la tempête.


    Il s'arrête, décroche son manteau, met son chapeau après avoir vérifié une fois encore qu'il n'a pas de corne.


    Maintenant, parcourons la ville et s'il le faut, la campagne voisine. Il me faut chercher un ami. Peut-être quelqu'un a-t-il résisté aussi et il me cherche. Je vais prendre un bâton et marcher, marcher, crier : où es-tu, toi qui es seul aussi ? .../... Robinson sur son île avait trouvé Vendredi. Espérons, courage, ami ...

  • emma2004emma2004 Membre
    12 févr. modifié

    Merci !

Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.