Fiches méthode Bac de français 2020

2

Réponses

  • Bonjour a tous et à toutes voilà j'aurais vraiment besoin d'aide pour réaliser mon commentaire sur L'hymne à la Beauté de Baudelaire. Ça fait 3-4 heures que je cherche vraiment à dégager un plan mais je n'arrive vraiment pas. Un peu d'aide serait le bienvenue...s'il vous plaît...

    Voici le poème sur lequel je dois commenter :

    Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
    Ô Beauté ? ton regard infernal et divin,
    Verse confusément le bienfait et le crime,
    Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

    Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore;
    Tu répands des parfums comme un soir orageux;
    Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
    Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

    Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
    Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
    Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
    Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

    Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
    De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
    Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
    Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

    L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
    Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
    L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
    A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

    Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
    Ô Beauté, monstre énorme, effrayant, ingénu!
    Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
    D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

    De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
    Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
    Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
    L'univers moins hideux et les instants moins lourds.
    Merci d'avance.
  • La nature double de la Beauté, peut-être
  • J'ai pensé à cela mais je pense que cela aboutira a un commentaire pas très riche.
  • Pourtant c'est au coeur de la poétique baudelairienne.

    Et lis les messages précédents dans cette discussion
  • J'ai axé mon plan sur :

    I - Une Beauté contradictoire et ambigüe
    a - Contradiction (infernal / divin)
    b - Ambiguité des deux
    II - Un pouvoir fascinant mais inquiétant
    a - Le pouvoir admiratif de la Beauté
    b - Le pouvoir morbide de la Beauté
    III - Baudelaire au centre des deux
    Et la je sais pas trop
  • Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
    Ô Beauté ? ton regard infernal et divin,
    Verse confusément le bienfait et le crime,
    Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

    Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore;
    Tu répands des parfums comme un soir orageux;
    Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
    Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

    Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
    Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
    Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
    Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

    Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
    De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
    Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
    Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

    L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
    Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
    L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
    A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

    Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
    Ô Beauté, monstre énorme, effrayant, ingénu!
    Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
    D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

    De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
    Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
    Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine
    ! -
    L'univers moins hideux et les instants moins lourds.
    Une chandelle attire les mites, mais les brûle à mort!
    Parfum et autres mots => exotique, ésotérique.
    Baudelaire drogué?
  • Une chandelle attire les mites, mais les brûle à mort!
    Parfum et autres mots => exotique, ésotérique.
    Baudelaire drogué?


    Pourrais-tu m'en dire plus, j'ai l'impression de ne pas trop comprendre...
    Et tout ce que m'as donné (de bien d'ailleurs, merci beaucoup ) n'est que la forme. Ou est-ce que je le met dans mes parties ?
  • En entrant 'commentaire poème' dans le moteur de recherche de ce site (la fenêtre en haut à gauche), j'ai trouvé des liens très intéressantes. Va, voir.
    Une lecture analytique = des idées.
    Organiser tes idées => une éventuelle problématique.
    Conjuguer les idées en fonction du sujet/de la problématique => Plan + des parties.
    Les idées + autres lectures + réflexion=> Sous parties.

    Je ne comprends pas pourquoi on cherche toujours en premier lieu un plan, qui n'a rien à voire avec ses propres idées!
  • L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
    Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
    Voilà le pourquoi de la mite

    Cher JSC, le problème actuel de “l'enseignement ” du français et des commentaires ou disserts, c'est que la forme prédomine sur le fond : l'héritage (faussé) du structuralisme fait qu'on attache beaucoup plus d'importance au plan, aux figures de style, etc... qu'aux idées... Il vaut mieux savoir reconnaître une métaphore que de comprendre pourquoi et comment celle-ci rendra un texte plus mystérieux, plus angoissant ou plus lumineux. On reste à la surface du texte, aux artifices d'écriture, parce que creuser le fond du texte associé à sa forme, et savoir pourquoi l'écrivain nous fascine, c'est beaucoup plus complexe.
  • J'entends bien, Léah. (Mes Hommages. :))
    Quand un professeur donne un plan à "remplir" je comprends l'exercice; quand il demande que l'élève 'trouve' un plan, ce n'est pas une invitation de chercher un plan tout fait sur la toile, mais d'en créer un, non?
    therealwolf a pris le plan de Jean-Luc sans saisir tout ce qu'il y a comme travail et connaissances derrière cette proposition.
  • ChoseChose Membre
    Juste pour dire que, en tant qu'élève, je suis tout à fait d'accord avec Léah. Si seulement c'était explicable aux professeurs. :P
  • Hymne à la beauté

    Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
    Ô Beauté ? ton regard infernal et divin,
    Verse confusément le bienfait et le crime,
    Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

    Tu contiens dans ton œil le couchant et l'aurore;
    Tu répands des parfums comme un soir orageux;
    Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
    Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

    Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
    Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien;
    Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
    Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

    Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques;
    De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
    Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
    Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

    L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
    Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
    L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
    A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

    Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
    Ô Beauté, monstre énorme, effrayant, ingénu!
    Si ton œil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
    D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

    De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
    Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
    Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
    L'univers moins hideux et les instants moins lourds.
    voila on m'a demandé de faire le plan de ce poème à partir de son énonciation, de montrer qu'il est fonder sur une allégorie et de montrer l'ambiguïté de la femme...

    Et on a rien faire de tout cela avec ma prof (elle aime juste le poème :l)
  • Bonjour j utilise cette discusion afin de ne pas encombrer trop le forum.

    Je suis en 1er S et je dois faire une question preparatoire à l'oral et la voici:

    Quelle image de la beauté,quelle conception de ses pouvoirs Baudelaire célèbre-t-il dans cet hymne ?

    J ai beaucoup de difficulte a comprendre la question mais j ai compris le poeme grace au indication donné par quelqu'un cepandant que dois-je dire exactement ? Comment commencer ? Faut il un plan ?

    PS: le poeme c est Hymne à la Beauté
    Merci en avance !
  • Bonjour, :)
    Je suis en seconde général et je voudrai de l'aide pour faire une dissertation sur "Hymne à la beauté" dans les Fleurs du mal de Charles Baudelaire. Voici le sujet : la laideur peut-elle être une source d'inspiration au même titre que la beauté ? Trouvez deux arguments en faveur de la laideur que vous illustrerez.

    Voici le poème : Hymne à la beauté
    Viens-tu du ciel profond ou sors-tu de l'abîme,
    Ô Beauté ! ton regard, infernal et divin,
    Verse confusément le bienfait et le crime,
    Et l'on peut pour cela te comparer au vin.

    Tu contiens dans ton oeil le couchant et l'aurore ;
    Tu répands des parfums comme un soir orageux ;
    Tes baisers sont un philtre et ta bouche une amphore
    Qui font le héros lâche et l'enfant courageux.

    Sors-tu du gouffre noir ou descends-tu des astres ?
    Le Destin charmé suit tes jupons comme un chien ;
    Tu sèmes au hasard la joie et les désastres,
    Et tu gouvernes tout et ne réponds de rien.

    Tu marches sur des morts, Beauté, dont tu te moques ;
    De tes bijoux l'Horreur n'est pas le moins charmant,
    Et le Meurtre, parmi tes plus chères breloques,
    Sur ton ventre orgueilleux danse amoureusement.

    L'éphémère ébloui vole vers toi, chandelle,
    Crépite, flambe et dit : Bénissons ce flambeau !
    L'amoureux pantelant incliné sur sa belle
    A l'air d'un moribond caressant son tombeau.

    Que tu viennes du ciel ou de l'enfer, qu'importe,
    Ô Beauté ! monstre énorme, effrayant, ingénu !
    Si ton oeil, ton souris, ton pied, m'ouvrent la porte
    D'un Infini que j'aime et n'ai jamais connu ?

    De Satan ou de Dieu, qu'importe ? Ange ou Sirène,
    Qu'importe, si tu rends, - fée aux yeux de velours,
    Rythme, parfum, lueur, ô mon unique reine ! -
    L'univers moins hideux et les instants moins lourds ?
    Merci bcp pour votre aide ! :)
  • bonjour, je suis vraiment bloquer sur mon devoir de français je suis en seconde j ai des question j y arrive pas
    vous pouvez m aider s il vous plait

    pourquoi le texte porte il bien son titre ?

    Quels champs lexicaux s opposent dans ce poème ?

    expliquez l image des bijoux vers 14 à 16

    Quelles expressions illustrent la Beauté d après le poète ?

    montrer que le poète est sous le charme de la beauté ?


    Et enfin
    la laideur peut elle inspirer au meme titre que la beauté ?
    trouvez 2 arguments en faveur de la laideur et des exemples

    merci de m aidez je suis vraiment bloquéé
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.